Les vins du millésime 1998 font-ils de belles enchères ?

footix2

1998… pour tous les footeux, c’est un millésime qui fait rêver, mais peut-on en dire autant pour les amateurs de vin ? Si l’équipe de France nous prouve aujourd’hui qu’elle a su se bonifier dans le temps, peut-on dire la même chose des bouteilles de 1998 ?

Les vins de 1998 sont-ils bons ?

Côté Bordeaux, 1998 n’est pas un grand millésime dans le Médoc, notamment à cause de pluies torrentielles qui ont inondé le vignoble en septembre. Cependant, la rive droite, et particulièrement, les Pomerol et les Saint-Emilion se distinguent par leur qualité, avec des vins tout à la fois puissants et veloutés. En Bourgogne, cette année-là s’est également révélée décevante. C’est le Rhône, et plus spécifiquement les appellations de Rhône Sud qui font la réputation du 1998 : tout simplement exceptionnel ! Même si quelques déceptions ont pu être constatées dans cette région : à Châteauneuf du Pape le Château Rayas 1998 par exemple, une fois n’est pas coutume, ne s’est pas montré à la hauteur de sa réputation. A noter aussi, de belles réussites en Languedoc, à l’instar du Prieuré de Saint-Jean de Bébian.

Les enchères sur les 1998 se sont-elles envolées avec l’effet Coupe du monde ?

En clin d’œil à notre équipe nationale et en guise d’encouragement, on s’est pris à imaginer l’amateur de foot ET de vin prêt à  déguster un millésime 1998 devant une finale où jouerait la France… Erreur. Les prix des vins de 1998 n’ont pas vraiment fait d’étincelles lors de la dernière vente on-line. Sur les  Bordeaux, les 1998 ont enregistré une baisse, en moyenne de -4% par rapport à la cote iDealwine, baisse particulièrement marquée sur le château Haut Brion (-19%). En Bourgogne, quelques beaux résultats ont été enregistrés dans ce millésimes : une bouteille de Nuits-Saint-Georges Aux Boudots du Domaine Leroy, a été adjugée 276€ soit 8% au-dessus de sa cote. Mais rien ne permet d’assurer que l’effet Coupe du monde ait agi sur l’achat d’un tel lot :-).

En vallée du Rhône, les vins du sud – à priori les plus réussis du millésime – plongent alors que les vins du nord s’inscrivent en hausse. Allez comprendre.  Ainsi un magnum de Châteauneuf-du-Pape, Mont-Redon a été adjugé seulement 41€, très largement en dessous de sa cote, tandis qu’une bouteille de Cornas les Ruchets, Jean-Luc Colombo a été adjugée à 34€ soit plus de 30% au-dessus de sa cote.

Pas d’effet Coupe du monde à priori sur les 1998, donc, du moins pas pour l’instant. Le mythe du pack de bière devant un match de foot a donc la vie dure…

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

A lire également sur le blog iDealwine:

Football : un maillot “Grand Cru ” pour les Girondins de Bordeaux

Taittinger, sponsor officiel de la Coupe du monde de football… sauf en France !

Portrait d’amateur : brèves de comptoir avec le tennisman Michaël Llodra
Le saviez-vous : pourquoi le vainqueur de F1 asperge-t-il le public de champagne ?

Les sportifs investissent sans modération dans le vin !

 

 

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Importations de vins à Hong-Kong : 1 milliard de dollars !

Ce n’est pas un scoop : le marché du vin explose en Chine. Mais quand on place un chiffre bien réel sur cette info, elle prend un certain relief. Un ...

Enchères : 1898 – 2016, trésors et raretés

Que diriez-vous d’un shopping de luxe pour constituer, ou compléter votre cave en y faisant entrer quelques bouteilles choisies ? Attention les yeux : les catalogues regorgent une fois de plus de ...

Disparition de Georges Vernay, « Pape de Condrieu »

Le monde du vin apprenait vendredi avec tristesse la disparition de Georges Vernay, surnommé le « Pape de Condrieu ». Infatigable défenseur ...