Le « vin noir » de Cahors vaudra-t-il bientôt de l’or ?

vignoble CahorsAlors qu’il y a encore peu de temps, les vins de Cahors peinaient à se faire connaître, depuis quelques années, cette appellation effectue une montée en gamme réussie et remarquée. Elle attire de ce fait de plus en plus les investisseurs étrangers, notamment argentins et chinois.

Le vignoble de Cahors est situé dans le Sud-Ouest, à l’ouest de la ville de Cahors. Il s’étend sur environ 4 000 hectares plantés. C’est un vignoble historique, puisque la vigne y fut implantée par les Romains. Durant le Moyen-âge, il est largement exporté en Angleterre, puis durant l’époque moderne, le « clairet » de Bordeaux et colorée avec du cahors ou du gaillac, pour finir par tomber peu à peu dans l’oubli à l’époque contemporaine. En effet, au XXe siècle et jusqu’au début du XXIe siècle, ce vin se vendait difficilement en raison de la qualité hétérogène des vins. Arnaud Bladinières, du château éponyme à Pescadoires se rappelle de ces moments difficiles : « On a failli disparaître » avoue-t-il, « On ne vendait qu’en vrac et à un seul négociant. Puis il n’a plus voulu acheter« .

Le réveil d’une belle endormie

Cependant, depuis un peu plus de cinq ans, on observe une nouvelle effervescence dans ce vignoble, la vente en vrac a été massivement abandonnée et la qualité s’est nettement améliorée. C’est notamment le cas du château Bladinères : « On a décidé de vendre en bouteilles et de viser le haut de gamme » car « Il y a cinq ans, on vendait en vrac à moins d’un euro le litre, contre 1,5 en prix de revient. Aujourd’hui, on écoule tout en bouteilles » et en 2013, une de ses cuvées est élue meilleur haut de gamme des cahors. Certains domaines tirent réellement leur épingle du jeu et produisent de grands vins, dont la qualité est reconnue des amateurs du monde entier. Ces propriétés ne sont plus menacées, le château Lagrézette devrait par exemple réaliser un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros cette année, dont un quart à l’export. De même, Emmanuel Rybinski, du Clos Trotteligotte, à Villesèque, constate le gouffre entre ces deux époques pourtant si proches : « En pleine crise, on élevait des cochons pour joindre les deux bouts », alors qu’aujourd’hui, son vin élevé en jarres de terre cuite se vend une trentaine d’euros et se classe parmi les cent meilleurs vins au monde selon le Wine Spectator ! « La recette du cahors authentique a marché », conclut-il. Le vignoble de Cahors a d’ailleurs été consacré « vignoble de l’année » dans le dernier guide bettane+desseauve (2016). Comme le souligne Michel Bettane, l’ascension de cette région viticole doit également beaucoup aux efforts marketing et stratégiques, notamment sous l’impulsion de Jérémy Arnaud, directeur marketing de l’Union interprofessionnelle des vins de Cahors (UIVC). L’appellation a notamment mené une bonne campagne de communication autour du cépage malbec, avec le slogan de « vin noir » et « Cahors Malbec », ou « French Malbec » sur l’étiquette, très efficace à l’export.

« Nous poursuivons sur notre lancée. 2016 sera une belle année en termes d’exportations pour l’appellation. En Midi-Pyrénées, notre vignoble sera celui qui exportera le plus. Notre part à l’export devrait approcher des 30 %. » affirme Pascal Verhaeghe, nouveau président de l’appellation Cahors et propriétaire du Château du Cèdre.

Les Chinois et les Argentins à la ruée vers Cahors

Depuis 2007, l’interprofession de Cahors (l’UIVC) a mis en place un projet d’association avec le Wines of Argentina (organisme chargé de promouvoir les vins argentins au niveau international) qui a notamment débouché sur la création de la Journée Mondiale du Malbec instaurée le 17 avril.

Depuis quelques années, on observe un nouvel attrait des investisseurs étrangers pour le vignoble cadurcien, notamment des Argentins et des Chinois. Les raisons de cet engouement sont multiples, mais l’une des principales est sans aucun doute la disponibilité et leur prix encore abordable par rapport aux autres régions françaises. En effet, le prix moyen d’un hectare de vigne en cahors est de 11 000 euros, « c’est trois fois moins qu’en Argentine, et trois à quatre fois moins qu’un côtes-du-Rhône village », souligne Jérémy Arnaud. Ainsi, de nombreux investisseurs argentins y produisent leur vin haut de gamme et la Chine commence également à lorgner sérieusement à ce vignoble. Ces étrangers s’intéressent également au terroir de Cahors parce qu’il est riche en calcaire, gage de fraîcheur et de minéralité, indispensable au bon équilibre d’un grand vin rouge : c’est cet « or blanc de Cahors » qui les attire.

Des projets de collaboration sont initiés entre des viticulteurs de Cahors et des maisons importatrices argentines. Ce type de partenariat permet aux vins de l’appellation de combler leur déficit d’image à l’international, comme l’explique Germain Croisille, du Château les Croisille (à Luzech), domaine partenaire de Las Hormigas : « Les Argentins ont le potentiel de présenter notre vin à beaucoup de monde », « on faisait avant un vin de négoce, entre 1 et 1,30 euro le litre. Maintenant, on vend des bouteilles à au moins 16 dollars américains ».

Une évolution qualitative qui se traduit par une meilleure valorisation

Les domaines les plus réputés de Cahors, dont la qualité a énormément progressé ces dernières années sont de plus en plus reconnus à leur juste valeur. Leur prix ont largement progressé et pour les meilleurs domaines de l’appellation, se rapprochent désormais de ceux des grands crus bordelais par exemple.

Nous sommes bien placés chez iDealwine pour observer cette évolution des prix et nous les voyons s’apprécier peu à peu. Pour autant, la clientèle suit toujours et ces vins se vendent même de mieux en mieux : les amateurs de malbec semblent largement répondre à ce nouveau positionnement haut de gamme de certains vins de Cahors.cote château Le Cèdre

L’appellation a ainsi fait de gros efforts et ces derniers ont d’ores et déjà largement payé. Pourtant, elle ne compte pas s’arrêter là et semble ambitieuse, même si Jérémy Arnaud reconnaît qu’ « il faudra encore une bonne dizaine d’années pour se retrouver aux côtés des Saint-Emilion et Châteauneuf« .

 

Consultez les vins de Cahors actuellement en vente sur iDealwine

Consultez tous les vins du Sud-Ouest actuellement en vente sur iDealwine

 

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Consultez le prix d’un vin

A lire également sur le blog d’iDealwine :

Achat direct : les pépites du Languedoc-Roussillon et du Sud-Ouest

Vidéo : présentation de nos millésimes anciens de Rivesaltes (1946, 1956, 1966, 1976, 1986)

Coup de cœur : le domaine Cosse-Maisonneuve à Cahors

Le cahors “Le Cèdre” 2006 élu meilleur vin du monde (en Chine) !

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Le beaujolais nouveau a toujours la cote en Asie !

Parfois raillé en France mais célébré chaque année, le beaujolais nouveau peut compter sur l’Asie dont l’engouement pour l’évènement ne cesse de croître d’année en année.

Un champagne bicentenaire peut-il encore être dégusté ?

Les plus grands amateurs de champagne en parlent avec passion. Une trentaine de bouteilles de champagne a été retrouvée, gisant à quelques 55 mètres de fond dans la mer Baltique.

L’Alsace : l’une des dix destinations touristiques les plus prisées au monde

Le Guide Lonely Planet l'affirme : au même titre que Bali ou la lac Baïkal, l'Alsace figure parmi les dix destinations touristiques incontournables du globe. Vous en doutiez ?