Le Languedoc, un vignoble en plein essor

grands crus roussillon sud ouest vins
AOC Languedoc © http://www.coteaux-languedoc.com/fr

Alors que la vente en achat direct Languedoc-Roussillon/Sud-Ouest est ouverte jusqu’à lundi prochain, iDealwine vous propose un petit point sur le vignoble languedocien. Quel passé, quel présent, quel futur pour cette région qui n’en finit pas de surprendre ?

Rares sont les vignobles qui ont autant bougé que le Languedoc en si peu d’années. On y découvre régulièrement de nouveaux domaines, de nouveaux terroirs… et chez iDealwine, nous avons à cœur de vous tenir au courant lorsque nous repérons ces pépites.

Elle paraît bien loin, l’époque où les vignerons languedociens étaient réputés faire « cracher la vigne » ou alimenter d’autres vignobles en raisins bon marché. L’AOC Coteaux-du-Languedoc a fêté l’année dernière ses 30 ans, et on peut aujourd’hui parler d’un vignoble mature, fier de ses vins et de leur qualité.

Sur les vins eux-mêmes, le constat est unanime : d’énormes progrès en finesse ont été accomplis. Fini le monopole des breuvages lourds et puissants sur le Languedoc ! On y trouve toujours plus de rouges et blancs fins, pleins de fraîcheur et d’élégance tout en respectant leur terroir d’origine. On vous parlait il y a quelques jours du Clos Marie, mais de nombreux autres domaines peuvent se réclamer de  cette tendance.

Sur le plan économique, le vignoble est marqué par une perte de vitesse du modèle de la cave coopérative, historiquement répandu dans la région. Le négoce peine lui aussi à s’adapter aux évolutions des dernières années. En revanche, on note une importance grandissante des « personnages », autrement dit des vignerons qui ont l’art de communiquer et de mettre en valeur leur domaine. On ne peut s’empêcher de penser à Laurent Vaillé et son domaine de la Grange des Pères, devenu une star du Languedoc (et des enchères iDealwine !).

Le millésime 2013 avait vu le Languedoc gagner de nombreuses parts de marché, profitant d’une année morose pour beaucoup d’autres régions du pays. Pourtant, si ces parts se sont maintenues en 2015, c’est bel et bien parce que la montée en gamme se poursuit. Elle ne s’effectue d’ailleurs pas au détriment des prix, puisque ceux-ci ont continué à progresser, même en grande distribution. Le chiffre d’affaires des vins du Languedoc en GMS (grandes et moyennes surfaces) a atteint une hausse de 47% en cinq ans, et la part des vins vendus en dessous de 3€/col n’est plus que de 38% contre 66% il y a cinq ans. C’est au-dessus de 5€/col que la croissance est la plus forte (source : CIVL).

En parallèle, une réorientation des débouchés est en marche. Les premières victimes sont les enseignes qui continuent à exiger des vins du Languedoc à bas prix. Il faut néanmoins trouver à ces vins de nouveaux marchés, et malgré les progrès réalisés, la France ne leur accorde pas encore la notoriété qu’ils méritent. En revanche, l’export permet véritablement à la région de se valoriser, un challenge relevé grâce, notamment, aux efforts de promotion menés par l’organisme « Sud de France ». Les résultats sont au rendez-vous : en 2015, les exportations de vins AOP Languedoc ont progressé de 16% en volume et 28% en valeur.

Il reste encore à développer l’offre premium. Sur le marché français, Paris semble en être la meilleure vitrine. L’appellation Languedoc est la plus diffusée chez les cavistes de la capitale, avec une présence chez plus de 9 cavistes sur 10 pour une moyenne de 13,10€/col. Un prix inimaginable il y a trente ans et qui pourrait parfaitement continuer à augmenter, si la qualité suit… ce dont personne ne doute chez iDealwine 🙂

En bonus, voici notre sélection languedocienne du meilleur rapport qualité/prix/… et finesse !

Domaine Alain Chabanon – Coteaux-du-Languedoc « Campredon » 2014 (13 euros)

Jean-Baptiste Sénat – Minervois « La Nine » 2014 (13 euros)

Clos Marie – Pic Saint-Loup « Olivette » 2014 (14 euros)

Jean-Baptiste Sénat – Minervois « Mais où est donc Ornicar » 2012 (14 euros)

Mas Champart – Saint-Chinian « Clos de la Simonette » 2011 (16 euros)

Domaine de la Terrasse d’Elise – IGP Pays d’Hérault « L’Enclos » 2013 (18 euros)

Domaine Jean-Michel Alquier – Faugères « La Maison Jaune » 2013 (19 euros)

Consultez tous les vins du Languedoc-Roussillon et du Sud-Ouest :

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Consultez le prix d’un vin

A lire également sur le blog d’iDealwine :

Achat direct : les pépites du Languedoc-Roussillon et du Sud-Ouest

Une belle découverte en Languedoc : le domaine de la Terrasse d’Elise

Languedoc : Alain Chabanon, discret, mais talentueux

La nouvelle classification des vins du Languedoc confirmée pour 2011

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Nouveau Nouveau Monde (du milieu) : où en sont les vins chinois ?

La Chine est tombée il y a quelques années maintenant dans le monde du vin, un monde qui laisse rarement repartir ceux qui en ont goûté les charmes. Maturité des ...

Challenges publie le TOP 50 des fortunes du vin

On distingue dans ce classement plusieurs catégories : les familles implantées de longue date sur le domaine, qui luttent pour préserver ...

Enchères : près de 3 000 flacons iconiques à ne pas manquer

Au cœur de l’été, on ne chôme pas chez iDealwine. Cette vente aux enchères aligne une belle série de vins d’une valeur inestimable. Entre grands crus bordelais, finesse bourguignonne, appellations ...