La Porte Saint-Jean, l’un des secrets les mieux gardés de la Loire…

Domaine-Porte-Saint-Jean

Nous avions eu la chance de découvrir ce domaine il y a quelques années sur les salons angevins et nous voulions vous en apprendre plus sur cette sublime exploitation, qui demeure pourtant relativement discrète pour le moment (avec le corollaire de prix eux aussi encore très sages). Un grand domaine qui mérite en tous cas votre attention et avec lequel nous sommes très fiers de travailler.

Le domaine de La Porte Saint-Jean est l’œuvre de Sylvain Dittière, qui s’est installé en 2010 à Montreuil-Bellay, après s’être construit une solide expérience dans des propriétés que vous connaissez tous : les domaines Gauby, Clos du Rouge Gorge, Marc Tempé, les Roches Neuves (Thierry Germain), au château Yvonne et même au Clos Rougeard. Notons d’ailleurs sa parenté avec le Clos Rougeard, puisque son épouse, Pauline, est la fille de Françoise et Charly Foucault (et donc la sœur d’Antoine Foucault, du domaine du Collier). Auparavant, Sylvain Dittière avait étudié en BTS viti-oeno et fait ses armes dans le Muscadet au château de Briacé puis au domaine de l’Ecu. Un CV plus qu’impressionnant donc, alors qu’il n’avait même pas 30 ans, et qui explique sans doute en partie le niveau remarquable atteint très rapidement par Sylvain.

Au-delà de ce « pedigree », il y a à la clef des vins de très haut niveau et qui nous ont tout simplement impressionnés. Et nous ne sommes évidemment pas les seuls puisque bien que ce nom soit resté relativement discret, il est tout de même bien connu des amateurs avertis et largement salué par les critiques professionnels comme l’une des signatures les plus solides de la région.

Aujourd’hui l’exploitation compte quatre personnes, dont un assistant et une apprentie.

Un vignoble travaillé selon les principes bio

L’aventure débute donc en 2010, lorsque Sylvain commence à reprendre des vignes en fermage et à acheter des raisins (bio) à un vigneron du coin. L’année suivante, il achète sa première parcelle puis agrandit par la suite progressivement son vignoble. Aujourd’hui, ce dernier s’étend sur 8,5 hectares et bien que non certifié pour le moment, il est travaillé selon les principes de la bio, les sols sont travaillés en tracteur et avec beaucoup d’huile de coude – à des moments stratégiques, afin de limiter le tassement des sols et préserver leur équilibre biologique – et les vignes bichonnées tout au long de l’année. Les principaux produits utilisés sont : la bouillie bordelaise, du soufre, des décoction de prêle, consoude, ortie et écorce de saule.

Le domaine n’est pas travaillé en biodynamie – ils n’ont pas de dynamiseur -, mais ils suivent le calendrier lunaire pour toutes les interventions en cave ainsi que pour bon nombre des interventions à la vigne. « La biodynamie n’est pas notre religion mais plutôt notre allié« , nous confie-t-on au domaine.

Des vinifications naturelles

Assez logiquement, les vinifications sont elles aussi très naturelles, elles sont même nature : aucun intrant n’est utilisé et les fermentations sont spontanées ; l’usage du soufre est banni mis à part une pincée homéopathique à la mise en bouteille (environ 25-30 mg de SO2 au total pour les rouges et moins de 40 pour les blancs). On a bien affaire à une boisson 100% jus de raisin fermenté ! « Cela a toujours été un choix comme une évidence. L’intérêt étant de préserver au mieux l’identité de nos vins, leur expression, tout en garantissant une stabilité depuis notre chai jusqu’au verre de notre client. Et le tout sans maux de tête. »

Le vigneron prend son temps pour les macérations, environ six semaines, mais sans aucune intervention (pas de pigeage ni remontage, pas même d’arrosage du chapeau). Ces vinifications très douces – un style qu’on qualifie généralement d’infusion – apportent aux vins un style extrêmement élégant et au fruité éclatant. La fermentation malolactique se fait en barriques. A noter que les blancs du domaine subissent des élevages particulièrement longs, de plus de 20 mois, dans différents contenants barriques (sans bois neuf), pièces de 500L ou demi-muids. A l’inverse, certaines cuvées comme Les Cormiers sont élevées avec 100% de barriques neuves.

Le domaine a la chance de bénéficier de superbes caves creusées dans la roche et datant du XIIIe siècle, un endroit idéal pour l’élevage des vins.

Les vins du domaine en vente

Le domaine de La Porte Saint-Jean a rapidement atteint un haut niveau et ses vins se sont installés comme des valeurs sûres de la région. Des nectars très purs, profonds et complexes, précis, élégants et dotés d’une belle fraîcheur, d’une grande minéralité. Vous nous connaissez, nous aimons les vins nature, mais pas les jus trop déviants et vous avez là un exemple parfait de grand vin nature bien net et droit, n’ayez crainte (nous les dégustons régulièrement et pouvons vous assurer de leur régularité) !

On nous résume le but recherché au domaine : « Nous cherchons à faire des vins que nous aimons boire, nous, en premier lieu. Nos vins doivent être des vins de plaisir avant tout. Nous recherchons la simplicité, et une forme d’authenticité. »

Assemblage de chenin, de sauvignon et de cabernet-franc, ce pétillant naturel rosé a été réalisé grâce à la macération de pétales de roses issues de la plantation du père du vigneron, horticulteur. Ne soyez donc pas surpris de découvrir de subtiles notes de roses parmi les autres très gourmandes de fruits rouges. Idéal à l’apéritif, il éveillera délicieusement vos sens.

Cette introduction au vin du domaine provient d’une parcelle au sol d’argile, de limon et de calcaire et a fait l’objet d’un élevage de 20 mois. Velouté et soyeux, il présente un bouquet riche en notes de fruits noirs, de fleurs comme la violette, et d’épices. Il s’apprécie aussi bien pour lui-même ou accompagné d’une volaille rôtie et sa poêlée de légumes.

Délicieux jeu de mots que le nom de ce vin soooo mignon ! Cette micro-cuvée est – vous l’aurez compris – produite à partir du sauvignon blanc planté sur des sols calcaires. C’est l’un de nos coups de cœur ligérien, avec un élevage en fût qui apporte tout son équilibre à ce beau vin. A la dégustation, des notes d’agrumes et de fleurs blanches se mélangent à des fruits rouges tels que le cassis. Une harmonie étonnante, à laquelle l’on pourrait rajouter aisément quelques effluves de pommes cuites. Un véritable nectar qui présente en bouche une droiture très intéressante et une énergie folle.
Ce vin a été élevé pendant 14 à 20 mois dans des barriques bordelaises d’un ou de deux vins. Aucune filtration ni aucun collage n’ont été réalisés. Le travail aux vignes comme en cave est précis, de façon à obtenir le vin le plus élégant possible, et nous pouvons vous en témoigner : c’est mission accomplie.

Sylvain Dittière s’est installé en 2011 à Montreuil-Bellay après avoir travaillé au Clos Rougeard, chez Thierry Germain, et au Château Yvonne. Trentenaire accompli, il a développé une gamme courte, deux blancs, un chenin et un sauvignon blanc, ainsi que deux rouges en cabernet franc. Il élabore des vins prometteurs, tous reflets de ce terroir de l’Anjou.
Ce vin présente des notes fruitées intenses et est doté d’une texture soyeuse, tout en finesse. Elevé en barriques pendant 24 mois il est à laisser patienter en cave pour une dégustation optimale. C’est une des cuvées signature de Sylvain Dittière à découvrir sans plus tarder.

Beau-fils de Charly Foucault (Clos Rougeard), Sylvain Dittière signe un pur chenin d’une grande fraîcheur. On découvre ainsi un bouquet iodé, légèrement fruité et floral. La bouche, elle, surprend par sa complexité qui allie à la fois gras, franchise et finale saline. Voici un joli vin de France à savourer dans ses dix ans avec des mets fins comme un poisson noble.

La Porte Saint Jean, c’est LA pépite du mondovino qui se fait remarquer par le savoir-faire de son propriétaire (il a travaillé chez les plus grands comme Gauby et le Clos Rougeard) et la pureté de ses vins. Cette cuvée est un monocépage de cabernet-franc âgé d’une quarantaine d’années et cultivé sur une parcelle éponyme : les Beaugrands. Celle-ci s’avère être la plus belle parcelle du domaine et se définit par des sols de sable, d’argile et de limon qui reposent sur un sous-sol calcaire.
En cave, Sylvain Dittière laisse les levures indigènes effectuer leur travail en menant les fermentations en cuves béton. Le vin est ensuite versé par gravité dans de vieilles barriques bordelaises pour être élevé dans les caves de tuffeau. Le vin est ensuite mis en bouteille avec une dose homéopathique de soufre.
Nous vous recommandons de conserver cette bouteille en cave quelques temps et de l’ouvrir au cours de ses dix premières années. Il dévoilera alors un vin à la fois fin et délicat, structuré par des tanins soyeux. Les amateurs l’apprécieront donc avec des viandes délicates, des légumes rôtis ou des purées.

La cuvée de saumur Les Cormiers est réalisée à partir de vignes âgées de 40 ans récupérées en 2012 sur des terroirs d’argile, de calcaire et de silex. Après des vendanges manuelles, les raisins fermentent ensuite naturellement dans des cuves en béton puis sont transvasés par gravité dans de vieilles barriques bordelaises, entreposées dans la quiétude d’une cave en tuffeau. Le soufre est utilisé ici à minima, uniquement lors de la mise en bouteille.
Réputé pour son équilibre parfait entre finesse et puissance aromatique, ce cabernet-franc séduit pour son grain de tanin soyeux, sa fraîcheur aromatique et son potentiel de garde. Une chose est certaine, son élevage prolongé dans les caves du domaine a largement contribué à polir ce breuvage complexe signé par une étoile montante ligérienne.
Ce saumur se mariera parfaitement avec des volailles aux champignons, des gibiers, ou des viandes rouges.

Le domaine de la Porte Saint-Jean, ce qu’en disent les guides

  • La Revue du vin de France

Talentueux trentenaire, Sylvain Dittière a travaillé chez les Gauby, chez Thierry Germain, au Château Yvonne et au Clos Rougeard, où il s’est lié à la famille Foucault. Cet apprentissage très sérieux l’a conduit naturellement à s’installer en 2011 à Montreuil-Bellay, dans une cave ancienne et très fraîche, parfaite pour les longs élevages qui sont sa marque de fabrique. Originale, la gamme comprend un sauvignon blanc sur sols argilo-sableux, élevé 14 mois en fût, et un chenin, La Perlée, qui a passé 24 mois en barrique. Très maîtrisés, les deux rouges, patinés par des élevages d’une grande précision, offrent des saveurs prenantes et une franchise d’expression remarquable.

Les vins : le saumur blanc 2015 commence à mieller en déroulant une rondeur suave. On attend plus d’élan dans ce genre de vin. Il est à boire rapidement. Le saumur-champigny 2016 est franc du collier. Son caractère libre et fugace mérite un bon passage en carafe pour se détendre. La fraîcheur des Cormiers confère une finesse très appréciable dans le solaire millésime 2015.

  • Bettane+desseauve (*)

Gendre de Françoise et Charly Foucault, Sylvain Dittière, plus connu sous son nom de vignes, « Tonton », se devait de produire ses propres crus. Installé à Montreuil-Bellay, il vinifie des raisins récoltés à proximité de l’hôpital de Saumur, avec une culture de la vigne la plus naturelle du monde.

Voir tous les vins du domaine en vente

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Vente privée Châteauneuf du Pape, tous les styles, du classique au très moderne

L’appellation Châteauneuf-du-Pape est très homogène qualitativement : on y trouve beaucoup de bons vins, dans tous les styles, du très traditionnel au plus moderne. iDealwine vous permet aujourd’hui d’accéder aux ...

Les Carmes Haut-Brion | Notre 1ère e-masterclass internationale

De Paris et de Hong-Kong, iDealwine proposait une e-verticale des vins des Carmes Haut-Brion à un public français et international. Retour sur cet événement.

3rd day in Beaujolais | A la rencontre des vignerons

Dernier jour dans cette si belle région viticole qu’est le Beaujolais. Décidément, nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises.