Le Clos Marie, un vent de fraîcheur dans le Languedoc

grands crus vente aux enchères biodynamie

Il y a 25 ans, Christophe Peyrus et sa femme Françoise Julien héritent de parcelles de vignes au Pic-Saint-Loup, appartenant à Marie Julien, la grand-mère de Françoise qui a ainsi donné son nom au domaine. Depuis, Clos Marie s’est imposé comme un grand nom de la viticulture languedocienne à la suite d’un travail sérieux dans les vignes et en cave.

Clos Marie incarne la beauté du Pic-Saint-Loup et de toutes ces jeunes appellations languedociennes qui ont su enclencher une montée en qualité indiscutable. Parmi les 900 hectares et les 25 000 hectolitres produits dans le giron de l’AOC Pic-Saint-Loup, Christophe Peyrus et Françoise Julien font sans doute partie des vignerons les plus respectés. Ils ont repris cette propriété de 20 hectares en 1995, date depuis laquelle le vignoble est cultivé en biodynamie. Une chose est sûre, ils n’ont pas suivi le troupeau !

Le vignoble est juché sur cette charmante petite montagne des contreforts cévenols qui culmine à 658 mètres. Christophe Peyrus a mis tous ses efforts au service de la qualité, car le passage d’un vin de coopérative à un grand vin ne se fait jamais sans y laisser quelques gouttes de sueur. Pour en arriver là, le domaine a beaucoup essayé : d’abord une plantation de nombreux cépages autochtones en sélection massale. Ensuite, des tailles en gobelet, l’abandon du fût neuf et, enfin, une augmentation des densités de plantation, jusqu’à 9.000 pieds par hectare.

Banniere-acheter-vins-blog

Réputé mais discret, le Clos Marie semble vouloir garder une part de mystère. Nous constatons d’ailleurs que son processus de certification bio n’a commencé qu’en 2010, alors que l’environnement était respecté depuis de nombreuses années. Ici, à 20 kilomètres de Montpellier, sur des terres peuplées de chênes, de thym et de romarin, tout se prête au côté « méditerranéen », et nous pourrions craindre des vins très puissants et gras. C’est tout le contraire : le Clos Marie est connu pour signer des vins d’une grande finesse, en rouge comme en blanc. Le climat n’y est pas étranger : nous sommes au nord de l’appellation Pic-Saint-Loup, il règne donc une certaine fraîcheur, et un niveau relativement important de précipitations ; toutes proportions gardées… cela s’entend par rapport au reste du Languedoc-Roussillon. Même l’été, les vignes peuvent jouir de nuits assez fraîches, une aubaine lorsqu’est visé le parfait équilibre. En outre, l’augmentation des densités a permis au domaine d’aiguiser la concurrence entre les pieds. Un fait qui a naturellement équilibré les charges en raisins par pied, diminué la surface foliaire et développé le système racinaire de chaque plant. Selon Christophe Peyrus, cette densité de plantation permet aux vins de puiser dans le sol un équilibre supplémentaire, compensant les fortes chaleurs des mois d’été.

En rouge, le domaine suit un encépagement traditionnel : grenache, syrah, mourvèdre et carignan. En blanc, la typicité est davantage favorisée : outre la roussanne, Christophe Peyrus et Françoise Julien utilisent les cépages locaux et anciens (grenache blanc, grenache gris, clairette, maccabeu…).  Leur maintien témoigne d’un respect sincère du terroir. Le soufre est utilisé a minima (1,5g/L lors de la mise en bouteille), et le vin est très peu soutiré, seulement une fois après la fermentation malolactique. Par la suite, un élevage long (deux hivers pour la cuvée Simon, trois pour Les Glorieuses) permettra de donner aux vins leur structure, tout en évitant d’avoir recours au collage et à la filtration qui dénatureraient les vins.

Le domaine propose une gamme complète, combinant un blanc (cuvée Manon) qui se démarque clairement du peloton languedocien par sa fraîcheur, et des rouges au profil plus divers. L’Olivette est un vin de plaisir, aussi facile d’accès gustativement que financièrement. En revanche, les cuvées Simon, Les Métairies du Clos ou Les Glorieuses démontrent plus de profondeur et de complexité… et davantage de potentiel de garde.

L’exigence dans les vignes et en cave est la promesse d’un vin de haut niveau, loin des canons de beauté Languedociens, axé sur la finesse, maître mot de chaque cuvée du domaine. Ambitieux, celui-ci a su hisser ses nectars au sommet du pic Saint-Loup… et du Languedoc !

Clos Marie, ce qu’en pensent les guides

Guide Vert de La Revue du vin de France – 2* sur 3

Depuis leur installation en 1995 dans la zone du Pic Saint-Loup, Christophe Peyrus et Françoise Julien ont enchaîné à un rythme soutenu les expériences, indispensables pour saisir toutes les nuances de leurs terroirs. Le travail effectué au vignoble a amélioré la finesse des rouges du domaine. Ambition stylistique et prises de risque à bon escient ont permis d’atteindre un niveau de qualité qui dépasse largement les canons languedociens. Des nuances aromatiques personnelles étoffent désormais les cuvées Simon et Les Glorieuses, qui possèdent le potentiel de garde et la silhouette des grands du Rhône, sans les singer. Simon et Métairies du Clos sont vendues en primeur.

Les vins : le nez du blanc rappelle le foin, les herbes aromatiques, avec une touche beurrée. La bouche complexe offre une sensation vive qui accompagne le vin du début à la fin ; du volume avec une finale épicée. Grenache gourmand, complété de syrah et de cinsault, l’Olivette est une valeur sûre au grain de tanin très fin. Encore ferme, Simon fait partie des références de Pic Saint-Loup, évoque la ronce et le poivre sauvage : il ravit par une très belle longueur d’épices douces. Prêt à partir de 2021.

 

Bettane&Desseauve 2020 – 3* sur 5

Ce domaine phare du Pic-Saint-Loup est mené de main de maître depuis 1995 par Christophe Peyrus. Figure de l’appellation, le vigneron cultive 22 hectares et forge une large gamme qui s’étire en Coteaux du Languedoc. Salués pour leur finesse, leur chair et leur distinction, les vins du domaine ne font pourtant pas l’unanimité car certains amateurs sont gênés par les acidités. Sans approuver cette caractéristique clivante, nous défendons Clos Marie pour sa finesse de tannins unique et la délicatesse de ses goûts. Après la grêle dévastatrice de 2016, 2017 retrouve les fondamentaux du domaine. Un modèle de réussite.

Voir les vins du Clos Marie en vente sur iDealwine

Cuvée Simon du Clos Marie

Il semblerait que la cuvée Simon soit l’emblème-même du style du Clos Marie. Assemblage de grenache et de syrah complétés d’une pointe de mourvèdre, elle est le fruit d’une culture soignée biodynamique et certifiée bio. Les cépages préalablement cités ont puisé leurs lettres de noblesse dans des sols d’argile et de calcaire, sur des parcelles situées à mi-coteaux. Pour réaliser cette cuvée, le domaine s’est appliqué à un éraflage partiel des baies et à une macération longue permettant d’extraire couleur, tanins, saveurs et arômes. Le vin est ensuite élevé 24 mois durant et se dévoile dans un registre complexe. Effectivement, après une garde minimale de cinq ans amplement recommandée, le vin révèle un nez porté par des notes de fruits rouges et noirs bien mûrs, de garrigue, de thym et de cèdre. Une belle structure tannique ainsi qu’une finale portée par des épices douces garantissent donc à ce vin un beau mariage gastronomique avec des mets de caractère.

Les Métairies du Clos Vieilles Vignes du Clos Marie

Grenache, carignan et syrah qui composent la cuvée Les Métairies du Clos proviennent de sols argilo-calcaires et ont été cultivés en semi-coteaux, sur des déjections du piémont, selon des méthodes biologiques certifiées et biodynamiques. Pour réaliser cette cuvée, Christophe Peyrus et Françoise Julien ont vendangé les baies à la main et les ont minutieusement triées avant la vinification. Les grappes sont partiellement éraflées (une action définie en fonction de la qualité du millésime et en fonction du cépage), les macérations sont longues et ponctuées de pigeages afin d’extraire saveurs, couleurs et arômes.
Considéré comme une étoile montante du Languedoc et un domaine qui aurait rendu ses lettres de noblesse à l’appellation Pic-Saint-Loup, le Clos Marie nous propose ici une cuvée marquée par une belle robe profonde, couleur pourpre. De celle-ci s’échappent des notes de fruits bien mûrs, de poivre moulu, de garrigue et d’épices douces qui introduisent une bouche gourmande. Nous décelons en effet des saveurs de fruits rouges structurées par de beaux tanins ainsi qu’une finale légèrement épicée.

Olivette du Clos Marie

Le Clos Marie s’étend sur 23 hectares (20 en rouge et 3 en blanc) dans le Languedoc, à Pic-Saint-Loup. L’agriculture est certifiée biologique et complétée de pratiques biodynamiques. Les vignes ont en moyenne 40 ans et les vendanges sont manuelles. Cette cuvée est élaborée à partir des jeunes vignes de grenache (60%), de syrah (30%), de mourvèdre et de cinsault (10%). Concernant la vinification, l’égrappage est partiel (avec 90% de rafles) et avisé en fonction de la qualité du millésime. La cuvaison est longue, couplée de remontages. L’élevage s’effectue en fûts de chêne et le vin est mis en bouteille après une légère filtration.
Cette cuvée dévoile à l’amateur une robe rouge carmin de laquelle s’échappe un bouquet riche en notes de fruits noirs et rouges et de fleur. Vif, frais et soyeux, il révèle la même aromatique en bouche. Moyennement corsé, ce vin peut se déguster durant les six années suivant le millésime, à température ambiante et préalablement ouvert ou carafé. Nous vous conseillons d’accorder ce vin à des mets de caractère comme un carré d’agneau aux herbes, un couscous ou un canard aux olives.

Manon du Clos Marie

La cuvée Manon figure parmi les très grands vins blancs du Languedoc. Assemblage de sept cépages (grenache blanc et gris, roussanne, rolle, carignan, clairette, muscat), ce vin a été conçu selon les principes biodynamiques. Les vignes s’épanouissent sur les sols argilo-calcaires qui composent le clos Marie. En cave, la vinification se caractérise par un éraflage partiel, des macérations spontanées longues, réalisées grâce aux levures indigènes, de pigeages et d’un élevage en barrique. Cette cuvée témoigne d’une grande précision et d’un bel équilibre. Le nez offre des arômes intenses de fleurs blanches et d’agrumes. En bouche, la fraîcheur est très agréable et la finale longue. Ce vin se déguste à une température de dix degrés, accompagné de plats de viandes blanches ou de plats de la mer. Ouvrez ce flacon dès maintenant ou laissez le reposer en cave.

Figure emblématique du vignoble de Pic-Saint-Loup, le Clos Marie propose ici un rosé languedocien uniquement réalisé à partir de grenache, un cépage typique du sud de la France, aussi cultivé en Espagne. Celui-ci a fait l’objet d’une culture traditionnelle inspirée de la biodynamie sur des sols d’argile et de calcaire. Cette culture se traduit par des labours afin de favoriser la vie microbienne et d’inciter les racines à puiser profondément les nutriments dont elles ont besoin. Pesticides et insecticides sont bannis.
La dégustation nous dévoile un vin à la robe rosé exhalant des notes gourmandes de fruits rouges et de cerise. La bouche est dense, dotée d’un joli gras et vivifiée par une belle fraîcheur. Nous vous recommandons de savourer cette cuvée dans sa jeunesse et de l’accompagner de mets estivaux comme un gaspacho de melon, une volaille farcie au thym cuite au barbecue ou une tarte salée à la courgette.

  • Voir les commentaires (2)

  • Jean-Daniel Oppliger

    Bonjour,
    J’ai découvert votre vin à la Fenière Chez Reine Sammut à Cadenet, et trouvé exellent
    je suis très souvent en vacances dans le Luberon, et souhaite pouvoir en acheter.
    Pouvez-vous me dire qui vend votre nectar dans cette région.
    meci pour votre travail et votre savoir-faire… continuez!
    Je viens de Suisse:

    • iDealwine

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour le Blog iDealwine.
      Ce vin est en vente sur notre site iDealwine
      Bien cordialement,
      L’équipe iDealwine

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

2- Domaine Guillaume Overnoy vin Jura iDealwine

Guillaume Overnoy, jeune pousse du Jura en pleine ascension

Petit neveu de Pierre Overnoy, légende des vins nature, il se taille une solide réputation en soufflant un vent de renouveau sur le domaine familial.

Grand Tasting 2017 : plein feux sur les master-class et les ateliers

Le Grand Tasting revient en force cette année avec un programme de choc ! C'est l'occasion idéale d'écouter des vignerons et des pros du vin parler de vos coups de ...

Recette de la semaine : les pâtes au poulet et au citron

Voici une recette italienne basique mais extrêmement savoureuse. Le jus et le zeste de citron apportent une vraie énergie et beaucoup de peps à ce plat qui appelle donc des ...