La Provence de caractère au Clos Cibonne

Clos-Cibonne

Laissez-nous vous entraîner sous le soleil et les embruns du vignoble provençal, direction le Clos Cibonne. Ce domaine phare et historique de la région a su garder son identité et son caractère génération après génération, notamment grâce à son cépage emblématique, le tibouren.

Il est un domaine provençal situé au Pradet, entre Toulon et Hyères, qui, orné d’une belle gentilhommière du XVIIème siècle – délabrée juste comme il faut pour accroître son charme – domine la rade de Toulon.  Imaginez un havre de paix entouré de 15 hectares de vignes….

Le nom de Clos Cibonne vient de son ancien propriétaire, Jean Baptiste de Cibon, capitaine de vaisseau de la marine Royale de Louis XVI. Par la suite, le domaine a été vendu aux ancêtres de la famille Roux (les actuels propriétaires), qui a notamment réhabilité le très ancien cépage tibouren alors même qu’il disparaissait peu à peu de la région. Autrefois terre de polyculture (fleurs, agrumes, vignes), c’est André Roux qui recentra la production sur la vigne à partir de 1935. A sa mort en 1989, il passe le flambeau à sa fille Jacqueline et son mari, Emile Mourchou qui ont fait perdurer la tradition familiale tout en modernisant les installations (nouvelle cave), avant de transmettre à leur tour la propriété à leur propre fille, Brigitte et à leur gendre, Claude Deforges, aux commandes depuis 2003. Désormais, la nouvelle génération arrive elle aussi progressivement, avec Olivier (côté vignes et vinifications) et sa sœur Caroline (communication).

Sur ces terres méditerranéennes, les sols, argilo schisteux, assurent un bon drainage et la proximité avec la mer ramène de la fraîcheur en été. C’est également une région bien ventilée, ce qui protège le vignoble de l’humidité et des maladies qui l’accompagnent. Si la propriété n’est pas engagée dans des démarches environnementales comme la certification bio, on peut dire que la viticulture est plutôt propre, raisonnée et les sols sont labourés. Les vendanges, parcellaires, se font à bonne maturité et le tri est sévère ; de plus, la récolte est égrappée.

En cave, les vinifications sont réalisées en cuves inox, avec mise à froid pour ralentir le début des fermentations qui durent une dizaine de jours, avec des remontages deux fois par jour. Puis les vins sont élevés en foudres.

Passion tibouren

Le tibouren, vous connaissez ? Il s’agit d’un très vieux cépage du bassin méditerranéen, présent en basse Mésopotamie et à Rome puisque les romains l’avaient importé pour le cultiver sur les bords du Tibre. Il semble se plaire sur les coteaux schisteux et ensoleillés du Clos Cibonne, dont il domine l’encépagement, complété par du cinsault, du grenache et de la syrah. Goûter les vins du Clos Cibonne est donc une excellente option pour découvrir ce beau cépage que l’on ne voit que trop peu souvent.

Des vins provençaux de caractère

Ce domaine fait partie des 18 crus classés de Côtes-de-Provence ; il produit des vins rouges, rosés et blancs (environ 100 000 bouteilles produites chaque année) et achète également des raisins pour la gamme « Tentations ».  Les cuvées Traditions (rouge et rosé), sont composées à 90% de tibouren et à 10% de grenache ; il s’agit des cuvées historiques du domaine, élevées dans des foudres centenaires durant 12 à 18 mois. Viennent ensuite les cuvées spéciales (cuvée des Vignettes), des bouteilles produites en très faibles quantités et numérotées. Ces vins proviennent des plus vieilles vignes du domaine, plantées vers 1955 et élevées en foudres centenaires. Et enfin, les cuvées Prestige (cuvée Caroline et cuvée Olivier) sont élevées en barriques de 300L.

Les rosés du domaine (à dominante tibouren) sont élevés en partie dans de vieux foudres et en partie en barriques (vinifications et élevages) ; il s’agit donc de rosés de gastronomie, qui se consomment toute l’année et pas seulement en été. Les rouges et les blancs comptent aussi parmi les valeurs sûres de Provence.

Les vins du Clos Cibonne en vente

Côtes-de-Provence Tentations (blanc)

Tentations blanc est une cuvée mono-cépage rolle (ou vermentino), elle provient d’achats. Le nez est très aromatique (agrumes, fruits secs, notes florales et de miel). La bouche présente un bel équilibre et une certaine complexité. Ce vin convient aussi bien à l’apéritif que pour accompagner des poissons grillés ou des crustacés.

Côtes-de-Provence Tentations (rosé)

Nez discret d’épices et de fruits jaunes. Beau volume en bouche avec des notes de pêches. Un rosé d’apéritif.

Côtes-de-Provence Tibouren (rosé)

Véritable vin de gastronomie, ce rosé composé quasiment uniquement de tibouren, enrichi de grenache, se déguste avec des rougets ou un curry d’agneau. En effet, sa robe orangée dévoile des notes chaleureuses et suaves d’épices. Vineux à souhait il développe une très belle trame minérale. Côté vinification, le vin a été élevé 12 à 18 mois en foudre centenaires.

Côtes-de-Provence Tibouren (rouge)

Comme toujours, le Clos Cibonne fait honneur au tibouren, qui ici est représenté à 90% et est complété de grenache. Après une fermentation thermorégulée, il est élevé en foudre pendant 4 à 6 mois. Il dévoile une robe rubis chatoyante et un nez généreux de fruits rouges et d’épices douces. En bouche, il marque par son côté soyeux, son élégance et sa finesse. C’est un vin idéal pour accompagner un rôti de veau et sa poêlée de champignons. Servi légèrement frais, il sera merveilleux.

Côtes-de-Provence prestige Caroline (rosé)

Elevé en barriques de 300 litres tibouren et grenache ont été utilisés pour élaborer ce rosé de gastronomie. Ce cru classé au nez complexe dévoile des arômes floraux, d’épices et de miel. Le boisé est fin. La bouche est puissante, un savant équilibre entre une expression aromatique intense et de la fraîcheur. Une finale sur les notes de vanille.

Côtes-de-Provence prestige Olivier (blanc)

Au nez, on découvre des arômes intenses de fruits rouges. Syrah, grenache et tibouren ont été élevés en fûts de 300 litres, ce qui confère à cette cuvée une structure tannique et boisée quoique veloutée. Ce cru classé est un vin puissant taillé pour la garde (5 à 10 ans).

Le Clos Cibonne, ce qu’en disent les guides

  • La RVF (*)

Après le phylloxéra, le tibouren avait quasiment disparu de Provence. Dans les années 1930, André Roux retrouva quelques pieds qu’il développa en sélections massales au fil des années. Une démarche qui signera la singularité de ce domaine du Pradet, aujourd’hui entre les mains de sa petite-fille, Brigitte, de son mari Claude Deforges, et de leur fils Olivier. Le tibouren domine les assemblages et les marque d’une empreinte forte. Nous avons été éblouis par le caractère profond à la fois maritime et provençal des rosés, le point fort du domaine. Pour notre plus grand plaisir, ce sont des rosés hors des normes et des codes de la région. Ils sont pour la plupart issus de vieilles vignes (cuvée des Vignettes), élevés un an en foudres ou en barriques (Caroline). Ils traversent les années en remplaçant, sans rougir, un beau blanc méditerranéen à table. Plus classiques et rigides, les rouges n’atteignent pas encore le niveau de finesse des rosés. Nous attribuons la première étoile au domaine cette année.

  • Bettane+desseauve (***)

Clos historique et très original, situé à deux pas de la mer, le domaine fut cédé en 1797 à la famille Roux gui aujourd’hui le dirige depuis plus de 220 ans. Les 17 hectares de vignes, actuellement en conversion bio, enserrent la bastide et la mer, toute proche, crée un microclimat bien particulier. Haut lieu du tibouren, cépage autochtone magnifique mais difficile à cultiver, ce terroir confère à leurs vins une expression totalement unique dans le paysage viticole provençal. La cuvée olivier, en appellation Côtes de Provence, est une des plus belles expressions de rouge que l’on a rencontrée. À elle seule, elle confirme à quel point le potentiel du terroir de Provence pour produire de grands rouges est aujourd’hui sous-exploité. On aimerait plus de merveilles vermeilles comme celle-là.

Tous les vins du Clos Cibonne en vente

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Selosse, Krug et la Grange des Pères au top lors des enchères on-line du 28 janvier 2015

Les enchères qui se sont achevées on-line sur iDealwine le 28 janvier dernier ont réuni près de 550 acheteurs. Les amateurs enchérissaient depuis 25 pays différents, situés en Europe, au ...

Interview BFM | Qu’achètent les amateurs en temps de confinement ?

Angélique de Lencquesaing livrait sur BFM Business sont analyse du marché des grands vins à l'heure du confinement.

winedex-logo-blog

Indices WineDex iDealwine : les bordeaux sont repassés dans le vert en septembre

En hausse de 0,21%, l’indice WineDex iDealwine 100 doit sa progression du mois de septembre aux vins de Bordeaux et de Bourgogne. Dans un contexte de forte agressivité commerciale liée ...