Hermitages signés Chave, analyse d’un succès

Hermitages JL ChaveLa dynastie Chave perdure depuis 1481 dans la vallée du Rhône et si la renommée du domaine est ancienne, c’est surtout depuis ces deux dernières années que les prix de ses flacons – essentiellement la Cuvée Cathelin – se mettent à flamber. Retour sur cette success story rhodanienne.

Les Chave sont l’une des plus anciennes familles de vignerons de la région de la vallée du Rhône, une famille qui a connu toutes les crises de ce vignoble du Sud de la France. Les racines de la famille dans la région remontent à plus de cinq siècles,  lorsque leur ancêtre reçu en cadeau du seigneur local des vignes sur le coteau de Bachasson (aujourd’hui en appellation Saint-Joseph) pour « service rendu ».

Ils vivent d’abord la crise phylloxérique (1868-1895) et la restructuration du vignoble qui s’en suit, et saisissent à cette époque l’opportunité d’agrandir leur domaine en se déportant plus au Sud, sur la commune de Mauves (en Hermitage) où se trouvent encore aujourd’hui les caves du domaine.

Puis, dans les années 1950-1970, alors que les vins d’Hermitage peinaient à se valoriser et les domaines à survivre –le vin valant moins cher que le kg de fruits -, la famille Chave fait preuve de ténacité et s’accroche à ses coteaux escarpés.

Une persistance salutaire, puisqu’aujourd’hui Jean-Louis Chave, issu de la 16ème génération de sa famille à la tête du vignoble, dirige un domaine qui a le vent en poupe et dont la réputation est désormais mondiale.

Exigence, respect des terroirs et remises en cause : les clefs du succès du domaine Chave

Si cet hermitage sort du lot, c’est avant tout parce qu’il a tout misé sur la qualité, restant attaché à la tradition de la région, sans pour autant s’interdire de la moderniser et d’entreprendre de nouvelles expériences.

Le vignoble de Jean-Louis Chave s’étend sur 17 hectares, ce qui en fait l’une des plus grandes propriétés de l’appellation Hermitage. Le vignoble est travaillé (et certifié) en agriculture biologique. Les vins sont produits sans artifices (pas de levures exogènes, pas d’enzymes, pas trop de fûts neufs – de l’ordre de 20% – ni trop de souffre…) et les vinifications et les élevages d’environ deux ans sont parcellaires et parfaitement maîtrisés. En résulte des vins d’une très grande complexité, avec beaucoup de profondeur, de corps et un immense potentiel de garde. C’est surtout la très prestigieuse cuvée Cathelin (hermitage rouge) qui fait la réputation du domaine. Cette cuvée, nommée en hommage à l’amitié qui liait le père de Jean-Louis Chave au peintre Bernard Cathelin qui en a dessiné l’étiquette, reste confidentielle (très faibles quantités, de l’ordre de 200 caisses, soit entre 2000 et 2500 bouteilles) et recherchée dans le monde entier. Produite uniquement les meilleures années, cette cuvée d’exception est l’expression pure du granit des Bessards.

Mais Jean-Louis Chave ne s’est pas contenté de rayonner grâce à la qualité de ses vins d’hermitage. Il a aussi souhaité faire renaitre le berceau familial qu’est le lieu-dit Bachasson, situé sur la colline de Saint-Joseph et où la viticulture avait été abandonnée il y a plus d’un siècle. Un vrai travail de titans. Mais c’est peut être justement cet acharnement, cette remise en question permanente et ce courage (voire, ce grain de folie ?), qui est l’apanage des (très) grands domaines.

Des hermitages acclamés par les critiques et que les amateurs s’arrachent à prix d’or

Le prestige du domaine Chave avait déjà largement progressé du temps du père de Jean-Louis, Gérard, qui avait commencé à engager le domaine sur une voie plus naturelle et plus exigeante, mais l’ascension ne s’est pas arrêtée avec la génération suivante, bien au contraire. Et aujourd’hui, l’effet s’en ressent sur les prix.

Aux enchères, les vins de Jean-Louis Chave se positionnent  comme l’une des locomotives de la région, et la tendance s’accélère depuis début 2015. C’est bien sûr la célèbre Cuvée Cathelin – la plus rare – dont le prix a le plus flambé. Bien entendu, cette croissance s’inscrit dans un contexte global d’attrait grandissant pour les grands vins du Rhône. En effet, selon l’indice vin de référence, l’indice iDealwine Rhône est l’un de ceux qui a le plus progressé après la Bourgogne en 2015 : +10,91% (contre 2,5% pour l’indice iDealwine Bordeaux) et cette croissance se poursuit en 2016 (+7,48% entre janvier et avril). Le Rhône semble bénéficier de la désaffection relative observée sur les grands vins de la capitale girondine.

Dans ce contexte déjà positif pour les vins rhodaniens, la qualité des vins produits au domaine Chave se détache. Le domaine, adoubé par les grands critiques, a vu sa réputation s’étendre et la demande, toujours croissante, est désormais largement internationale. Ainsi, les trois derniers millésimes de la Cuvée Cathelin ont obtenu la note maximale de 100/100 du plus célèbre des critiques, Robert Parker, une vraie consécration. De même, l’hermitage a également reçu le précieux sésame de Parker sur les millésimes 2009 et 2010 et également de très bonnes notes des autres critiques internationaux (Jancis Robinson notamment). Et la flambée des prix a naturellement suivi l’envolée des notes. Les acheteurs s’arrachent désormais les rares bouteilles produites par le domaine (entre 30 000 et 50 000 bouteilles par an et seulement quelques 2000 bouteilles de la cuvée Cathelin).

Les hermitages de Chave sont aujourd’hui les stars des enchères, et ils créent le buzz à chaque vente où ils sont présents. Ainsi, lors d’une vente aux enchères on-line iDealwine fin février 2016, un ermitage Cuvée Cathelin 1995 a été adjugé 2160€ au bénéfice d’un professionnel autrichien, soit une augmentation de 131% par rapport à sa cote iDealwine. Deux mois plus tard, la même cuvée a atteint 2880 €, soit une nouvelle augmentation de 52%.

Jean-Louis Chave est donc le représentant d’une famille qui a tout misé sur son terroir et sur une gestion qualitative du domaine. Aujourd’hui ces efforts ont permis au producteur d’asseoir sa réputation à la fois chez les critiques et chez les amateurs du monde entier. Cette production rare et convoitée voit ses prix s’envoler et s’impose largement comme l’une des grandes références du Rhône, particulièrement prisée des grands amateurs et des collectionneurs.

Notes cuvée Cathelin (Domaine Jean-Louis Chave)
Journalistes / Millésimes 2010 2009 2003 2000 1998 1995 1991 1990
Robert Parker (Wine Advocate) 100/100 100/100 100/100 96/100 98/100 97/100 98/100 100/100
Stephen Tanzer 97-98 /100 99 /100 95-96 /100 98 /100 95 /100 96 /100 98 /100
Jancis Robinson 16.5 /20
Revue du Vin de France 20/20 19/20
bettane+desseauve 20/20 19,5/20 19/20

Les vins de JL Chave actuellement en vente sur iDealwine

Tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Domaine Jean-Louis Chave : l’esprit de l’Hermitage

Enchères au sommet pour l’ermitage Cathelin de Jean-Louis Chave

Quels accords sur les vins du sud de la vallée du Rhône ?

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères de vins on-line : un premier semestre 2015 en croissance de 12% chez iDealwine

Au cours des six premiers mois de 2015, 12 ventes aux enchères de vin se sont déroulées en ligne sur iDealwine. 44 000 flacons, soit 21 200 lots ont été ...

Siaurac

Le propriétaire de Château Latour investit à Pomerol et Saint-Emilion

Françoit Pinault a acquis à travers sa société Artemis Groupe, une part minoritaire mais néanmoins importante des vignobles Baronne Guichard (nommés depuis l’an dernier Siaurac and Co) dont les propriétés ...

Mikulski

François Mikulski, élégance et pureté à Meursault

Cette semaine, mettons le cap sur Meursault, pour vous présenter l'un de nos domaines préférés de l'appellation : François Mikulski. Des vins cristallins, très purs, admirables de tension et d'équilibre ...