Domaine Vincent Bouzereau | Le cœur de Meursault

Situé à Meursault, au cœur de la Côte de Beaune, le domaine Vincent Bouzereau et ses 10 ha sont gérés à quatre mains par Vincent et sa femme Aline. Une histoire familiale qui remonte au 19ème siècle, et que le couple est fier de perpétuer. Vignerons, bâtisseurs, fins gastronomes, bienvenue au cœur de Meursault.

banniere-tous-nos-vins-en-vente

Bouzereau de Meursault

Dans son dernier livre intitulé « Au cœur de la Bourgogne », le Master of Wine Jasper Morris écrivait « Secouez un buisson à Meursault, et un Bouzereau en tombera. » Et pour cause… si vous avez la chance de vous balader dans ce joli village au centre de la Côte de Beaune, cette phrase prend en effet tout son sens : vous pourrez lire tantôt Vincent Bouzereau, Pierre Bouzereau, Philippe Bouzereau, Hubert Bouzereau, Michel Bouzereau et fils ou encore Jean-Marie Bouzereau sur les panneaux de signalisation du village et autres écriteaux devant les domaines… et nous ne sommes qu’à Meursault. Nous conseillons ainsi à tout client qui chercherait un domaine de se munir du prénom du vigneron, pour ne pas avoir à faire la rencontre de tous ses oncles, frères et cousins (et de leurs vins par la même, quoique… 😊).

Vincent Bouzereau est donc issu de ce village – né dans la maternité des Hospices de Beaune précisément, si ce nom fait écho à certains d’entre vous – et est héritier de toute cette culture et ce savoir-faire familial qui remonte au 19ème siècle, alors que certains Bouzereau étaient vignerons et tailleurs de pierre. Reprenons les explications de Jasper Morris sans remonter aussi loin (vous êtes peut-être déjà un peu perdus, tout comme eux pendant leurs réunions de famille) « Deux générations en arrière, on trouve les frères Robert (père de Michel et de Pierre) et Louis (père de Philippe et d’Hubert) » : Vincent Bouzereau est l’aîné des petits-enfants de Robert, et fier d’avoir embrassé la même profession que son grand-père et que son père, Pierre. Il travaille dans les mêmes vignes, se courbe le dos sur les mêmes coteaux, et replante parfois des pieds en pensant, comme ses ancêtres le faisaient, aux générations qui viendront.

Son épouse Aline est, elle aussi, issue du cru, à quelques kilomètres au nord, dans les Hautes-Côtes de Nuits, où son père était négociant en vin bourguignon et lui a appris à déguster et à apprécier le vin et ses subtilités « Son premier conseil pour apprendre à déguster était celui-ci : fais-toi un dictionnaire olfactif. Quand tu marches dans la nature, trouve le nom exact de telle fleur que tu sens, approche ton nez de tel fruit, de telle feuille… Ainsi, tu sauras les reconnaître et les apprécier dans le vin ». Nous parlons là de la très belle maison Edouard Delaunay, reprise par le frère d’Aline, Laurent Delaunay, que nous sommes également fiers d’accueillir parmi nos domaines partenaires.

Louis, Pierre et Vincent Bouzereau

« Cela nous fait nous lever le matin »

Dès son enfance, Vincent prête main forte à ses parents dans le travail de la vigne et de la cave. Sa passion nait donc tout naturellement, et celui-ci s’oriente donc vers un BTS viti-oeno à Beaune. Il réalise plusieurs expériences dans différents domaines, et notamment dans le Valais en Suisse, et aux Etats-Unis. Vincent part également en service militaire sur un porte-hélicoptère de la marine nationale pendant une année, un tour du monde qui lui fait encore davantage prendre conscience de l’envie de revenir au cœur de son village pour y travailler la vigne, partir pour mieux revenir en quelque sorte.

Vincent et Aline travaillent à quatre mains au domaine, épaulés par deux personnes à plein temps, et de saisonniers pendant les travaux d’hiver et pour les vendanges. Leurs six enfants sont également tous impliqués dans le projet familial, et prêtent naturellement main forte, et notamment Louis, le 4ème, qui se destine à reprendre le domaine. Aline, qui parle anglais, allemand et espagnol est en lien avec les clients français et étrangers, gère toute la partie commerciale et administrative, quand Vincent s’occupe de la vigne, de la cuverie et de la cave. Un projet de couple rondement mené autour de cet héritage naturel qu’ils voient comme « un don de Dieu » !

Aux vignes

Les 10 hectares de vignes qui composent le domaine sont en partie issus d’un héritage familial, mais aussi de l’acquisition de Vincent et Aline. « Nous sommes tous deux de grands rêveurs, et avons soif de projets. Cela nous fait nous lever le matin ! Je me souviens encore du jour où nous avons acheté notre vigne de Corton grand cru, et des années qui ont suivi pour la faire prospérer… ». Aline et Vincent ne ménagent pas leur peine et soignent la vigne grâce à une lutte raisonnée. « Je suis de ces vignerons qui vont dans leurs vignes. C’est peut-être bête à dire, mais ce n’est pas toujours le cas. C’est là que mon métier prend tout son sens. Là, je suis en communion avec la nature, je comprends comment la plante fonctionne, je la soigne et l’élève pour en tirer le meilleur fruit » nous confie Vincent. Le domaine réalise lui-même ses sélections massales pour remplacer les pieds morts et replanter des vignes arrachées.

En cave, patience et application sont de mise. Les levures indigènes enclenchent la fermentation alcoolique. Une action qui permet de préserver la typicité du millésime et du terroir. Les vins sont élevés en fûts de chêne, entre 10 et 18 mois en fonction des cuvées. La mise en bouteille se fait après une filtration légère, voire sans filtration, et respecte le calendrier lunaire. Les vignes sont réparties sur huit villages – Meursault, Puligny-Montrachet, Auxey-Duresses, Monthélie, Volnay, Pommard, Beaune et Aloxe-Corton – d’où sourdent des vins de belle facture, signés avec talent, passion, tradition et respect.

En cave

Vignerons, bâtisseurs, fins gastronomes…

C’est à deux pas du Château de Meursault, où un des ancêtres de la famille était d’ailleurs régisseur, que se trouve le domaine Vincent Bouzereau. Entrez dans la belle cour en passant par le porche, et vous n’aurez pas de mal à comprendre, à la vue des pierres de taille et du style « bourguignon » de l’édifice, qu’Aline et Vincent ont un goût très prononcé pour ce qui est beau. La propriété a été acquise en 1992, et, tels de véritables bâtisseurs, Aline et Vincent y ont ajouté de nouveaux bâtiments et ont agrandit les caves voutées (deux caves ont été construites à l’ancienne, avec de belles voûtes).

Aline, Vincent et Louis Bouzereau

En plus du beau, il y a aussi ce qui est bon… « Vous aimez tout ce qui est bon ? C’est très mauvais ! » réplique la religieuse à l’anglais dans le célèbre film de Gérard Oury, La Grande Vadrouille, filmé notamment à Meursault. Vincent et Aline sont également de fins gastronomes, toujours heureux de cuisiner ensemble, et de préparer les meilleurs accords qui pourront magnifier leurs vins. Ainsi, lorsque Vincent n’est pas aux vignes ou à la cave, et que Aline n’est pas au bureau, ceux-ci sont certainement en cuisine en train de préparer ce qui régalera la grande tablée, composée de la famille, des grands parents, de cet ami qui passait par là et de ce client sympathique à qui l’on a ajouté une assiette. Le repas est lancé… bon appétit et large soif, dans quelques minutes, le premier « ban bourguignon » ou « je suis fier d’être bourguignon » résonnera certainement…

Les vins du domaine Vincent Bouzereau sur iDealwine

Les blancs :

Bourgogne Aligoté

Meursault

Meursault 1er Cru Le Poruzot 

Les rouges :

Bourgogne

Coteaux Bourguignons 

Meursault

Beaune 1er Cru Les Pertuizots 

Volnay 1er Cru Santenots

Corton Grand Cru Clos des Fiètres

Tous les vins du domaine Vincent Bouzereau en vente

Tous nos vins de Bourgogne en vente

Laure, fille de Vincent et Aline, vous raconte 3 jours de vendanges au domaine !

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Rafraichissants, les blancs du Clos Val Bruyère à Cassis

Connaissez-vous, à Cassis, le Clos Val Bruyère ? Il s’y produit un vin blanc qui fleure bon la garrigue et vous rafraîchira comme un plongeon dans les calanques voisines !

Bordeaux : les Crus Bourgeois redéfinissent leur cahier des charges

L’Alliance des Crus Bourgeois s’est réunie en assemblée générale fin février au Château Clément-Pichon afin de trancher sur le projet ...

Arianna Occhipinti, la jeune star du vignoble sicilien

Le domaine Occhipinti est l'une des références montantes en méditerranée, un domaine qui devient très en vogue chez les amateurs de vins "d'auteur". Ses vins sont particulièrement appréciés pour leur ...