Domaine Pierre Boisson : le nouveau Coche-Dury ?

Situé en plein cœur de Meursault sur la côte de Beaune, le domaine Pierre Boisson ne doit pas vous sembler inconnu. En effet, il est le fils du célèbre Bernard Boisson, propriétaire du domaine Boisson-Vadot qu’il a en partie repris avec l’aide sa sœur Anne.

L’ancien domaine Boisson-Vadot s’étendait sur 8 hectares, aujourd’hui Pierre utilise 3.5 hectares du domaine pour produire ses vins faits à partir de pinot noir et de chardonnay. Pierre et sa sœur ont officiellement repris le domaine familial en 2017 à la suite de leur père, parti à la retraite. Ensemble, ils ont à cœur de moderniser le domaine. Le frère et la sœur continuent à produire les vins du domaine en apposant leur nom selon les crus en plus de leurs propres vins. Par exemple, les parcelles « Grands Charrons » reviennent au fils alors qu’Anne reprend « les Chevalières ».

Les vignes du domaine plantées entre les années 1940 et 1950 sont entretenues avec le plus grand soin. L’entretien des vignes est certes conventionnel mais respecte la méthode « à l’ancienne », c’est-à-dire que Pierre Boisson n’utilise aucun engrais chimique et laboure ses sols. Au chai, les élevages sont longs et durent entre 15 et 21 mois avec très peu de fûts neufs afin de ne pas marquer le vin. L’embouteillage se fait sans filtration préalable. En sortant de cave, les vins aux arômes grillés sont équilibrés et rappellent le travail d’un certain Coche-Dury. La confusion entre les vins des deux domaines peut s’expliquer par l’amitié qu’ont liée Pierre Boisson et Raphaël Coche-Dury. Les meursaults sont en particulier remarquables, marqué par une acidité, une tension et un équilibre presque parfait. Perfectionniste, Pierre Boisson accorde autant d’attention et de minutie à ses grands vins, tel que ses meursaults, qu’à ses bourgognes génériques.

Pierre et Anne apportent un nouveau souffle au domaine familial tout en respectant le travail accompli par leur père. De l’autre côté, Pierre Boisson gère son propre domaine en produisant des vins au rapport prix-plaisir presque imbattable. Un domaine à  suivre, assurément.

Voir les vins de Pierre Boisson en vente sur iDealwine

Bourgogne Pierre Boisson 

Cette cuvée est une jolie introduction aux vins de ce domaine, issus de vignes travaillées à l’ancienne, sans engrais chimiques.

Auxey-Duresses 1er Cru Pierre Boisson

Un superbe auxey-duresses gourmand, et d’une très grande finesse. Un vin à déguster après un minimum de 3 à 5 années de garde. Il révélera alors toute sa fermeté, son élégance et son équilibre.

Monthélie Pierre Boisson 2016 & 2013

Le monthélie offre une robe rouge légèrement rubis, un nez rempli de fruits rouges que l’on retrouve aussi en bouche avec des notes boisées. Son attaque souple et fluide fait que ce vin se dégustera parfaitement avec un lapin en cocotte.

Bourgogne Rosé Pierre Boisson

La robe saumon de ce rosé mono-cépage de pinot noir se démarque par ses arômes de fruits rouges accompagnés de légères notes poivrées. En bouche il surprend par sa fraîcheur. Ce vin se déguste jeune autour d’un risotto au poulet et au chorizo mais quelques années de garde lui permettront de développer certains arômes.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Vente on-line : grand choix de vins français, italiens, allemands, autrichiens …

Jusqu’au mercredi 27 mai, les enchères on-line d’iDealwine sont l’occasion de diversifier sa cave avec de très belles bouteilles en provenance de tous les horizons. En plus des références habituelles, ...

Belles enchères : la revanche des grands liquoreux

Une belle série de millésimes rares et anciens de château d’Yquem figurait dans la vente qui s’est achevée en ligne sur iDealwine le 12 octobre 2016. Une occasion de montrer ...

Grands crus bordelais : attention, travaux

L’actualité économique des grandes régions viticoles française est décidément très riche actuellement. Alors que la Bourgogne voit ses parcelles de grand cru se disputer à prix d’or, les grands propriétaires ...