Domaine du Monteillet : l’étoile montante des chaillées

Domaine du MonteilletParce que la Vallée du Rhône n’a pas fini d’attirer les aficionados comme vous, aujourd’hui nous vous présentons un domaine qui réalise du vin sur trois appellations phares de la région : Condrieu, Côte-Rôtie et Saint-Joseph. Monteillet ne cesse de nous étonner grâce à des progrès techniques constants, toujours respectueux des méthodes et valeurs ancestrales familiales. Petit aperçu de leur travail et de leurs vins généreux et intenses.

Le vin est une affaire de famille au domaine Monteillet qui vit pour cette passion depuis la fin de la Renaissance. Période marquée par des humanistes comme Rabelais qui, souvenez-vous, vante les plaisirs de la vie… et du vin ! Mais chez les Villards, cet engouement se traduit aussi et surtout par un amour de la région rhodanienne et de leurs vignes acquises en 1741 et complétées au fil du temps après la Révolution Française.

Qu’on se le dise, Stéphane Montez n’a pas froid aux yeux. Curieux, aventurier et novateur, l’actuel maître des lieux a d’abord arpenté les vignobles du monde avant de retourner aux sources suivre les traces de son père. Angleterre, Californie, Australie et même Afrique du Sud… travailler dans ces « nouveaux mondes » viticoles lui a permis de réfléchir à l’amélioration des techniques de production du domaine familial, de faire face aux aléas climatiques difficilement maîtrisables par la main humaine, et surtout, de prendre conscience de la richesse de sa région, de son terroir et de ses vins.

Vins-Domaine-MonteilletCe terroir, parlons-en ! Les vignes des Montez s’épanouissent sur les fameux coteaux escarpés rhodaniens organisés en terrasses que l’on appelle plus communément « chaillées ». Certaines sont si abruptes que des producteurs régionaux les appellent « chaillées de l’enfer ». Une dénomination qui en dit long sur la difficulté de leur entretien.  Les romains, à l’origine de ce paysage hiérarchisé, avaient compris 2000 ans plus tôt que les baies élevées au-dessus du Rhône bénéficient d’une brise assainissante et garante de la préservation des arômes et des maladies.

Les vignes des Montez évoluent sur des roches granitiques et métamorphiques sur trois appellations : Saint-Joseph, Condrieu et Côte-Rôtie. Stéphane Montez combine le savoir-faire ancestral reçu de son père aux techniques plus modernes telles que la thermorégulation, le pigeage robotisé, l’égrappage, le triage sur table vibrante et le pressoir pneumatique. Au chai, il réduit les températures afin de laisser les vins rouges fermenter longuement et laisser les vins blancs développer leurs arômes primaires et typiques de leur terroir. Tandis que les vins rouges sont élevés en barrique entre un et trois ans, les vins blancs subissent une fermentation malolactique sur lies fines en barrique de chêne français pendant 9 mois.

Stephane Montez MonteilletStéphane Montez signe des cuvées aux noms atypiques et très personnels. Ses condrieu sont des assemblages parcellaires, ses saint-joseph sont appréciés pour leur générosité et leur richesse aromatique, et, ses côtes-rôties recherchés pour leur puissance et leur corps. Des vins soignés, élevés longuement, qui méritent pour la plupart d’attendre quelques années en cave pour vous séduire totalement.

Les vins du domaine Monteillet actuellement en vente

Vin de France Le Petit Viognier 2016

Selon la légende, l’empereur romain Probus aurait rapporté le viognier d’Orient 300 ans après notre ère. Ce monocépage de petit viognier est issu des terroirs granitiques du domaine. Après une fermentation malolactique en fûts de chêne et un bâtonnage mensuel, le vin offre des arômes primaires intenses. Abricot, pêche et acacia se mêlent à des notes mielleuses et toastées. Ce vin est à boire jeune, bien frais, accompagnant des apéritifs, des poissons grillés et des fromages.

Côte-Rôtie Fortis 2013, 2014 et 2015

16/20 (2013) – 15.5/20 (2014) RVF

Chez les Montez, rien n’est laissé au hasard. Encore moins les noms de cuvées. Celle-ci, doit son nom à la devise de leur ancêtre maréchal de France de Louis XIV : « Fortis fortuna fortior » qui signifie « la chance renforce la vaillance ». Force et vaillance ne sont pas sans rappeler la vigueur des ceps évoluant sur les sols rocailleux et le courage des vignerons qui travaillent sur ces chaillées. Fortis est un assemblage savant de la puissance et de la minéralité de la syrah avec la rondeur et le fruité du viognier. Sa robe rubis foncé, son nez intense de fruits noirs et rouges, de vanille et de torréfaction, sa finesse, ses tanins fondus et sa belle longueur en font un beau vin de gastronomie taillé pour la garde.

Condrieu Chanson 2015

16/20 RVF

Cette sélection parcellaire est un monocépage de viognier cultivé sur un coteau granitique abrupt. Après une fermentation alcoolique en tonneau à 16-18°, une fermentation malolactique sur lies fines en fûts de chêne, et un élevage de 18 mois, le vin dévoile des arômes primaires après 5 ans d’attente, puis des arômes tertiaire après une dizaine d’années de cave. Tentez un accord gourmand avec un foie gras poêlé : succès garanti !

Vin de France La Syrah à Papa 2015

La syrah domine cette cuvée et provient d’un terroir de la rive opposée au domaine. De ce côté du Rhône, le soleil réchauffe le sol de galets. Le vin se montre plus puissant, plus tannique et opulent. Sa couleur aussi est nettement plus intense avec quelques reflets violacés. Il est à boire dans les 10 ans et accompagne grillades et petit gibier.

Saint-Joseph 2015

Issu de la rive droite du Rhône, ce saint-joseph est une pure syrah dont les vignes, âgées entre 5 et 20 ans, évoluent sur des sols granitiques. Après une macération d’un mois, une longue fermentation et un décuvage par gravité, le vin est élevé 14 mois en demi-muids de chêne français. Sa belle robe rubis aux reflets pourpres, et son nez caractéristique (fruit rouge, épice, violette, poivre) évolue avec le temps vers des notes de cuir et de réglisse. Sa longueur en bouche et sa richesse aromatique lui permettent d’accompagner des plats de viandes.

Saint-Joseph Cuvée du Papy 2015

Encore une fois, Stéphane Montez a donné un nom significatif à sa cuvée. Créée en 1989 elle a été baptisée ainsi afin de marquer l’année où son père est devenu grand-père pour la première fois. Au chai, Stéphane Montez élève longuement ses vins (21 mois en demi-muids neufs). Ce saint-joseph peut être bu jeune, sur le fruit, ou être gardé une vingtaine d’années en cave. Après quelques temps il développe des arômes intenses de fruits rouges et noirs, de fleurs comme la violette. La finale est longue et laisse deviner des petites pointes épicées comme la muscade, le poivre, la vanille et le réglisse. Ses tanins fondus, mais bien présents, lui permettent d’être dégusté avec des viandes rouges.

Côte-Rôtie Les Grandes Places 2014

15.5/20 RVF

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la cuvée Les Grandes Places tire son nom d’une parcelle ridiculement petite (0.39ha), qui n’en demeure pas moins située sur l’un des meilleurs terroirs de la Côte-Rôtie. La dominante de syrah confère au vin des arômes puissants de fruits noirs comme le cassis, la myrtille et le pruneau. Le faible assemblage en viognier arrondit ses angles et permet de lui offrir une grande profondeur. Le long élevage (38 mois) fond les tanins bien présents qui lui permettent d’être conservé au moins 20 ans. Un vin d’une grande intensité à découvrir autour d’une daube de sanglier.

Le domaine du Monteillet, ce qu’en disent les guides :

La Revue du Vin de France :

Les rouges 2014 sont bien gérés pour un millésime compliqué et tardif. Nous avons remarqué le soin apporté à la texture des vins sur ce type de millésime. Ils sont assez justes en texture et se démarquent par leur finesse, même s’ils restent en-dessous du millésime 2013. Le Saint joseph rouge 2014 possède un beau fruit et une trame sapide. La Cuvée du Papy séduit par son coté lardé, poivré. La matière se livre de façon délicate avec une finale juteuse. Il sera à déguster avant le millésime 2013. Fortis (18 mois d’élevage, uniquement en demi-muids dont 40% neuf) est un côte-rôtie frais, finement poivré, avec une pointe de graphite. La bouche se montre assez étirée et affiche une splendide acidité. Le blanc 2014 possède une belle fraîcheur, jusqu’au saint joseph qui dominé par la maturité de la roussanne, peut sembler un peu plantureux dans les arômes, mais la bouche nous montre l’inverse. Le condrieu Les Grandes Chaillées 2014 est plus en tension que le 2015, imposant une richesse un peu débordante. Le Chanson est vraiment un joli condrieu, qui montre que seuls les grands terroirs peuvent dompter le viognier. La version passerillée du condrieu avec la cuvée Candice est réussie : le vin s’harmonise en bouche entre sucre et acidité.

Coup de cœur :

Condrieu Chanson 2014 : 16,5 /20

Un viognier mûr et dompté : il est finement épicé, avec des notes de glycine, de bergamote, de gingembre. Dans sa bouche étirée on retrouve l’identité du terroir.

Bettane + Desseauve (trois étoiles sur cinq) :

LE DOMAINE : Stéphane Montez est l’un des vignerons les plus actifs et les plus engagés du secteur de Condrieu : son vignoble s’est courageusement agrandi sur des coteaux escarpés de Côte-Rôtie en particulier et il peut ainsi offrir une gamme complète de vins de la région, tous vinifiés avec expertise et élevés luxueusement.

LES VINS : La dégustation des 2014 confirme que ce domaine se rapproche beaucoup du peloton de tête du secteur, avec des réussites brillantes en condrieu, saint-joseph et côte-rôtie. La cuvée du papy 2014 est un petit bijou !

Saint Joseph Cuvée du Papy 2014 : 18/20

Droit, superbe jus salin en bouche, une Syrah serrée et veloutée à la fois, grande sève, finale sur le goudron et le havane, grand avenir. Remarquable


Tous les vins en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Palmarès : le top 50 lots et vins les plus chers aux enchères (1er semestre 2017)

WineDex® : les indices vin d’iDealwine en hausse de 5,25% au cours du 1er semestre 2017

Vallée du Rhône : notre guide des vins (1/ 2)

Vallée du Rhône : notre guide des vins (2/ 2)

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Concours de dégustation étudiant : Oxford remporte la première édition du CAV’IT organisé par AgroParisTech

Les étudiants de l’école AgroParisTech organisaient il y a quelques jours la première édition du CAV’IT, un concours de dégustation auquel neuf grandes écoles concouraient. Oxford s’est distingué, remportant la ...

Les conséquences du Brexit sur le marché du vin … et pour iDealwine

Le marché du vin, lui aussi, s’est réveillé sous le choc à l’issue de l’annonce du Brexit. Même si il est encore trop tôt pour évaluer précisément les effets à ...

Entretien avec Florentine Mähler-Besse, sémiologue du vin

Aujourd’hui, on vous parle de la sémiologie du vin avec Florentine Mähler-Besse, la référence en la matière. Voyage au cœur des signes et de la communication du vin …