Domaine de la Taille aux Loups | Jacky Blot, sculpteur de vins

 

iDealwine Jacky Blot Montlouis vin Loire

Comme vous le savez, mi-juillet nous nous sommes évadés en Touraine le temps d’une journée ensoleillée et nous sommes partis à la rencontre d’un vigneron emblématique de Montlouis : Jacky Blot. Retour sur ce que nous avons appris au sujet de ce vigneron, son domaine, son œuvre.

A peine sortis du car, Jacky Blot nous attend sur le pas de la porte et nous accueille chaleureusement. Après une brève évocationl’histoire de son domaine, nous voilà partis dans les vignes. Contrairement à nombre de ses pairs, Jacky Blot ne vient pas d’une famille vigneronne. Cela ne l’a pas empêché de vivre sa passion avec entrain, au point de détenir aujourd’hui un patrimoine de 70 hectares vignes où travaillent une vingtaine de personnes.

Jacky Blot iDealwine Domaine de la Taille aux Loups Montlouis

Après ce petit topo qui annonce la couleur sur cet homme volontaire et passionné, nous arrivons dans ses vignes. Sachant qu’un bon vin ne se fait pas uniquement en cave, Jacky Blot a fourni de gros efforts pour redonner vie à ses plants. Ceux-ci sont issus d’une sélection massale qui, contrairement aux clones, assurent une vraie diversité. Il les a donc repris un à un et a instauré le palissage pour la simple et bonne raison que la taille en gobelet réunissant les grappes favorisait la maladie en limitant l’ensoleillement et en concentrant l’humidité. Il favorise une taille soignée au détriment des vendanges en vert. Enfin, lorsqu’il arrache un hectare de vignes, le vigneron laisse le terrain dix ans en jachère afin de laisser le végétal reprendre ses droits et redonner vie au sol. « Le végétal a de la mémoire » peut-on l’entendre dire. Avec une telle philosophie, on comprend mieux pourquoi ses vignes sont les mieux tenues de la région 😊

Jacky Blot iDealwine Domaine de la Taille aux Loups Montlouis

Vous le savez certainement chers amateurs, Jacky Blot possède des vignes au sein de deux beaux clos : le clos Michet et le clos Mosny. Il détient le premier en monopole avec 12 hectares de vignes. Quant au second, cerné par 1.6 km de murs, il se définit par des sols riches en silice et en silex qui permettent de produire 200 pièces, soit 60 000 bouteilles par an. Jacky Blot s’attarde sur ces beaux terroirs : « à l’intérieur des parcelles, on sculpte les vins. »

Au sein du clos de Mosny, nous découvrons l’espace de vinification du Triple 0, son vin effervescent emblématique. Jacky Blot l’a lancé il y a 25 ans avec l’idée de faire un vin sans sucre et sans levure exogène. Si aujourd’hui le flacon fait fureur, le vigneron reconnaît qu’il est né un peu trop tôt, à une époque où il ne correspondaitpas encore au goût des amateurs qui cuisinaient des mets plus riches, masquant sa délicatesse et sa vivacité.

Jacky Blot iDealwine Domaine de la Taille aux Loups Montlouis

Jacky Blot nous fait visiter son chai dédié aux effervescents, nous livrant ses secrets, étape par étape. Il nous rappelle déjà que la vinification commence par un travail minutieux dans la vigne avec des vendanges manuelles et des tables de tri au bout des rangs. Il faut en effet éviter à tout prix que les grains abîmés, voire pourris, s’écrasent et mêlent leur jus au baies saines.

Ensuite, le jus est refroidi et descendu en cave pour fermenter en barriques en fin de vie, c’est-à-dire âgées d’une dizaine à une douzaine d’années. Peu de soufre est ajouté et une longue fermentation débute pour s’achever 6 mois plus tard. Le vin n’est pas chaptalisé et mis en bouteille quand il y a encore 12g de sucre qui fermenteront dans la bouteille et donneront ce pétillant charmant. Le vin est ensuite tiré et conduit en cave d’où il sera remonté 9 mois plus tard pour l’étape cruciale du dégorgement. A ce stade-là, le vin éjecté est remplacé par le même vin.

Vous l’aurez compris, ce qui fait l’âme du Triple 0 c’est… 0 sucre.

  • 0 chaptalisation
  • 0 liqueur de tirage
  • 0 liqueur d’expédition.

Enfin, Jacky Blot nous emmène au cœur de Montlouis où une cave se cache du soleil grâce à son orientation plein nord et sa proximité à un rocher haut de 30 mètres. C’est ici que le vigneron entrepose ses grands parcellaires et son montlouis Rémus. Ici, les raisins arrivent en caisse au troisième étage et, après un pressurage et un débourbage, le jus est descendu par gravité dans les barriques bourguignonnes (issues de Meursault, de Ladoix-Serrigny et de Rully) pour fermenter longuement, pendant 6 mois. Ces dernières sont remplies jusqu’au bord : Jacky Blot évite la présence d’un disque d’échange entre l’air et le volume de vin.

Retenons une chose du travail et des vins de Jacky Blot : ils symbolisent la quête d’un beau gras, tout en laissant les vins secs. Pour cela, pas de secret, il faut disposer de grands terroirs et effectuer des batonnages quotidiennement pendant 6 mois.

Domaine de la Taille aux Loups, ce qu’en disent les guides

Bettane+Desseauve 2019 5*/5

Jacky Blot a tracé la voie à la génération montante de Montlouis. Pour ce qui est des secs, Jacky Blot travaille sans malo. Avec des fermentations en barrique et des élevages très au point, a su donner un nouveau souffle à l’appellation. Effervescents et liquoreux sont d’égale réussite. Aujourd’hui, le domaine compte 25 hectares de chenin au bord de la Loire et du Cher, dont 5 hectares sur Vouvray. Pour d’obscures raisons administratives, son chai est du mauvais côté de la Loire, les vouvrays du domaine risquent de ne plus pouvoir porter le nom de leur appellation. On ne peut que rester perplexe quand une appellation s’auto-ampute de ses meilleurs vins en les obligeant à se déclasser en vin de France !

La Revue du vin de France – 2* sur 3

Le domaine de la Taille aux Loups naît en 1988 quand M.Prud’homme, un bordelais, exploite en fermage 7 hectares de vignes appartenant à André Chapeau et Clément Germain. Le 1er millésime s’avère peu concluant, et le propriétaire délègue le travail de la vigne à Christophe Mesliand, âgé de 22 ans. Deux années plus tard, le courtier en vins Jacky Blot décide de s’occuper de la vinification du millésime 1990 du domaine de la Taille aux Loups. Il s’éprend petit à petit du domaine et y consacre une attention toujours plus croissante. En 1992, Jacky Blot devient le propriétaire du domaine de la Taille aux Loups. Le courtier a de grandes ambitions pour ses vins. Il est convaincu du potentiel des terroirs de la Loire et s’inspire de ses visites parmi les terroirs français pour élaborer son vin bio, qu’il souhaite élever pur et sans sucres résiduels. Jacky Blot et Chrisophe Mesliand peinent pourtant à vendre leurs cuvées entre 1992 et 1995, tarifées 3 ou 4 fois supérieures à la moyenne des prix de l’ancienne appellation Montlouis (actuelle Montlouis-sur-Loire), en raison de méthodes agriculturales coûteuses. Le néo-vigneron subsiste grâce à son activité de courtier, et avoue que sa volonté de fabriquer des vins épurés est à contre-courant de la mouvance des années 1990 dans la Loire. Il réussit néanmoins à se forger une clientèle de particuliers. En 1996, il achète 4 hectares supplémentaires et n’a de cesse d’agrandir le domaine de la Taille aux Loups, acquérant des terroirs peu productifs mais propices, selon lui, à l’élaboration de grands vins.

Guide Vert de la Revue du vin de France

Vigneron entreprenant et commerçant hors pair, Jacky Blot a énormément fait pour Montlouis, où il a été le premier à élever longuement les vins en fût. Installé depuis 1989, il a ensuite pris pied à Vouvray sur de beaux terroirs qu’il a parfaitement su valoriser. À noter que, comme pour François Chidaine, ses derniers vins sortent désormais en Vin de France, à la suite de la décision, fort contestable, du syndicat de Vouvray. La gamme des vins est complète : Triple Zéro est une bulle de référence, incontournable. Soignés, élégants, les blancs secs se sont progressivement affinés et atteignent désormais un éclat et une profondeur qui respectent parfaitement les terroirs. Tous sont issus de sélections parcellaires, à l’exception de Rémus, assemblage de terroirs. Les vins savent vieillir avec grâce.

Les vins : doré, empli de saveurs mûres, svelte et savoureux, le Triple Zéro reste le maître absolu du pétillant naturel en Loire. À Montlouis-sur-Loire, l’identité finement fumée d’un élevage méticuleux et la force minérale vont crescendo dans Les Hauts de Husseau et le Clos Mosny, domptant avec brio la tendresse chaleureuse que l’on retrouve couramment dans le chenin en 2017. Les 2016, naturellement plus ambitieux, affichent une grande énergie et une concentration en extraits secs qui les mèneront sereinement dans le temps. La force calcaire du Venise, à Vouvray, est éblouissante. Tout aussi bien menés, les moelleux 2015 affichent la richesse de l’année dans leurs matières harmonieuses et longues.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Caisse Romanee-Conti

Le domaine de la Romanée-Conti produira du Corton-Charlemagne

Le domaine de la Romanée-Conti produira à partir de 2019 du chardonnay issu d’une parcelle de Corton-Charlemagne reprise en fermage au domaine Bonneau du Martray.

Yquem

100 000€ de vins dérobés au Château d’Yquem !

380 demi-bouteilles du millésime 2010 auraient été dérobées au Château d’Yquem. Le préjudice est estimé à plus de 100 000 €.

La sélection du mois de Pierre Driguet, service logistique/expertise

Comme chaque mois, nous donnons la parole à l'un des œnophiles de l'équipe iDealwine, qui vous livre son histoire et ses anecdotes sur le vin, et qui vous guide dans ...