Domaine Alain Voge, l’excellence dans la discrétion à Cornas

Domaine Alain Voge Rhone Cornas Saint-Peray iDealwine vin

Moins médiatisée que Côte-Rôtie ou Hermitage, l’appellation Cornas produit pourtant de très grands vins à base de syrah. Et, parmi les leaders de Cornas, le domaine Alain Voge signe de très grand vins capables de rivaliser avec les meilleurs rouges du Rhône septentrional. Nous avons eu la chance d’interviewer Lionel Fraisse, l’actuel directeur.

Ce discret domaine de 13 hectares est bien connu des amateurs de syrah, et ce depuis longtemps puisque Alain Voge fut l’un des pionniers de l’appellation Cornas, replantant de nombreuses parcelles abandonnées en syrah (pour les rouges) et valorisant un vignoble ancien repris en fermage sur des coteaux caillouteux et pentus. Sous ses mains, ces grands crus du Rhône nord renaissaient…

Le domaine qui, comme de nombreuses exploitations de la région, pratiquait la polyculture, est installé à Cornas depuis plusieurs générations. C’est en 1958 qu’Alain Voge rejoint son père sur la petite affaire agricole familiale et qu’il décide rapidement d’abandonner la polyculture pour se spécialiser dans le vin. Un pari alors très audacieux car, malgré leur ancienneté, les appellations Cornas et Saint-Péray sont à cette époque de « belles endormies. ».

On voit donc alors Alain Voge bouleverser les traditions en replantant des coteaux abandonnés depuis près de trente ans et développer la vente directe en bouteilles. Soutenu par son épouse Eliane, il prend son bâton de pèlerin pour faire connaître ses crus aux grandes tables régionales et nationales. Grâce à la qualité de sa production et à cette démarche novatrice, il accroît rapidement la réputation de son domaine. Un temps sous la houlette d’Albéric Mazoyer, directeur et associé d’Alain Voge (2004-2018), celui-ci a encore progressé et s’est engagé dans une démarche vers le bio. Ainsi, depuis 2013, l’ensemble du vignoble est conduit en agriculture biodynamique et pratique une viticulture artisanale et entièrement manuelle sur ces coteaux de la rive droite du Rhône.

A la cave, les raisins sont éraflés ou vinifiés en partie en raisins entiers. La fermentation s´effectue en petites cuves inox de 30 à 50 hectolitres avec maîtrise des températures et pigeage quotidien ou biquotidien. L´élevage se fait ensuite en fûts. Sa durée varie en fonction de la force et des besoins de chaque vin, en général entre14 et 24 mois.

Depuis 2018, le domaine d’Alain Voge a pris un nouveau tournant : Lionel Fraisse a repris le flambeau d’Albéric Mazoyer dont il a été, depuis son arrivée en 2012, l’apprenti et l’adjoint. Reconverti dans le domaine du vin à l’âge de 45 ans et souhaitant renouer avec ses origines familiales (les vignes de saint-péray exploitées par le domaine appartiennent à son oncle), Lionel Fraisse dirige aujourd’hui une dizaine de personnes. Le nombre d’employés peut surprendre pour une telle superficie, mais il n’est rien compte tenu de la difficulté à cultiver ce terroir pentu selon des principes sains.

Si, comme nous l’avons vu, l’ambition d’Albéric Mazoyer était d’imposer une culture soignée peu utilisée jusqu’à présent dans l’appellation (ndlr : Lionel Fraisse rappelle justement que la chimie a permis d’exploiter les coteaux au cours des années 1970), celle de son successeur est tout aussi visionnaire. Celui-ci aimerait, tout en conservant la capacité d’observation humaine, accueillir la révolution technologique (robotique, drone).  Son autre objectif, qui nous réjouit nous autres amateurs, est de commercialiser des vins à une maturité avancée. Un véritable défi qui requière d’entrer de belles récoltes.

Mais qu’en est-il d’Alain Voge ? Quoiqu’octogénaire, le propriétaire ne se lasse pas de sa vigne. Bien au contraire ! Encore très investi (sa maison est le cœur de la cuverie et du domaine), il s’attache à produire des vins réputés pour leur fraîcheur et leur finesse, tout en respectant la structure puissante des deux appellations. Si vous êtes fin dégustateur, cher lecteur, vous aurez peut-être remarqué que le passage au bio a apporté une jolie dose de fraîcheur et de salinité. Vous pourrez tous apprécier le futur millésime 2019 qui réserve de belles surprises : malgré la sécheresse, les vieilles marsannes de Saint-Péray et les syrahs de Cornas ont bénéficié de petites pluies de fin de saison assurant de beaux jus.

Ne manquez donc pas les vins du domaine Alain Voge en vente sur iDealwine !

Côtes-du-Rhône Les Peyrousses d’Alain Voge

Cette cuvée de syrah provenant de terroirs proches de Cornas est élevée durant 12 mois en fûts de plus de 4 ans. Elle offre des arômes typiques de la région : fruits macérés (mûre, cerise), poivre, réglisse. Quant à la bouche, elle se montre juteuse, ronde, souple, élégante, avec une touche de fraîcheur. Ce vin est destiné à être bu jeune, dans les 3-4 ans.

Saint-Péray Les Bulles d’Alain d’Alain Voge

Avec Les Bulles d’Alain, Alain Voge a choisi de perpétuer la tradition du saint-péray méthode traditionnelle. Une réussite qu’il doit à un travail soigné dans les vignes de marsanne qu’il cultive selon des principes de biodynamie. Celles-ci, trentenaires, évoluent sur des sols granitiques. Alain Voge procède à des vendanges précoces début septembre qui permettent aux baies de conserver toute leur fraîcheur et leur fins arômes floraux. Arrivés au domaine, les raisins ne sont pas foulés mais directement pressés. Le vin est ensuite élaboré selon la méthode traditionnelle. C’est-à-dire qu’il fermente une première fois en petites cuves inox et béton avant que sa deuxième fermentation ne se déclenche en bouteille. Ce brut nature vieillit ensuite sur lattes pendant au moins 3 ans.

Saint-Péray Ongrie d’Alain Voge

Rebaptisée en 2015, cette cuvée existait d’abord sous les noms de Cuvée Boisée puis Terres Boisées depuis 1984. Ceux-ci faisaient référence à l’élevage en barriques sur lies qui a bâti la réputation de figure d’avant-gardiste du vigneron, au sein de l’appellation. Issu d’une culture biodynamique et d’un élevage en fût de chêne (30% de bois neufs en fûts de 228 litres et de 400 litres), ce vin présente une rondeur et une richesse aromatique exceptionnelle. Des notes de pâte d’amande et de vanille sont vivifiées par une fraîcheur minérale qui apporte longueur et bon potentiel de garde.

Saint-Péray Fleur de Crussol d’Alain Voge

Au cœur de l’appellation Saint-Péray, juste au-dessus du village éponyme plus précisément, les vignes de marsannes, vieilles dames de 80 ans et doyennes du domaine et de l’appellation, fructifient sur un coteau granitique auquel se mêle des dépôts calcaires. Le secret d’un tel âge ? Alain Voge les soigne avec des méthodes de culture biodynamiques. Leurs grumes sont vendangées manuellement avant d’être vinifiées grâce aux levures indigènes en fûts de chêne (dont 30% de bois neuf). Ensuite, le vin est élevé sur lies pendant 16 mois afin de s’enrichir en arômes, en gras et en rondeur. Il offre donc un bouquet aromatique absolument incroyable : fruits jaunes, fleurs blanches, brioche grillée, ainsi que des petites notes antithétiques (mais compatibles !) d’iode et de caramel. Surprenant mais divin !

Cornas Les Chailles d’Alain Voge

Cette cuvée doit son nom à la proximité du côteaux au massif calcaire des Arlettes qui permettent la formation de silices particulières appelée « chailles ». Les vignes de syrah, âgées de 40 ans, sont certifiées bio depuis 2016 mais conduites selon des principes biodynamiques. Forcément, les vendanges sont manuelles. La fermentation se fait avec les levures indigènes et les raisins macèrent plusieurs semaines en cuve inox avec deux pigeages et remontages quotidiens afin d’extraire toute leur matière et leur couleur. Riche et puissant, Les Chailles est tendu par une agréable pointe d’acidité. Ce vin se boit aussi facilement dans sa jeunesse que dans les quinze années qui suivent sa vendange.

Cornas Les Vieilles Vignes d’Alain Voge

Grand classique du domaine, cette cuvée se révèle être aussi la plus ancienne. Issue de vignes âgées d’une soixantaine d’années, enracinées profondément dans de vieux sols granitiques, elle a été réalisée selon des méthodes respectueuses de la nature. Les baies ont été vendangées manuellement, partiellement éraflées et ont ensuite fermenté avec des levures indigènes avant de macérer plusieurs semaines en cuves inox. Durant ce laps de temps, Alain Voge et son équipe ont procédé à des pigeages et des remontages réguliers : jusqu’à deux fois par jour. Si le succès de cette cuvée traverse les décennies, le flacon que vous achèterez le fera aussi : son potentiel de garde est hallucinant. Oubliez-là une bonne vingtaine d’années en cave avant de la déguster avec du gibier.

Domaine Alain Voge, ce qu’en pensent les guides

Guide RVF des meilleurs vins de France (**)

Ce beau domaine, dirigé depuis 2004 par Alberic Mazoyer, a repris sa place depuis quelques millésimes au sein de l’élite de Cornas et la blanche appellation Saint-Péray. Cet ancien de la maison Chapoutier pilote la conversion en bio d’un vignoble rocailleux et pentu, cultivé entièrement à main d’homme. La période durant laquelle l’élevage oppressait les vins se termine et les vins offrent une authentique concentration naturelle et une bien meilleure fraîcheur que jadis. Nous lui accordons, cette année, la deuxième étoile.

Les vins : à notre connaissance, le meilleur effervescent de Saint-Peray, Les Bulles d’Alain est un brut généreux (poire au sirop), de fort caractère (95 % marsanne), pour un effervescent construit sur l’exubérance de l’attaque. Savoureux, il reste deux ans sur lattes. La trilogie de Saint-Peray tranquille en 2012 se montre sans faille. L’Harmonie déploie un jus doux et de grande élégance. Une cuvée qui a fortement progressé. Déjà accessible. Tout comme le Terres Boisées toujours marqué en fin de bouche par de légers tanins. Dans un registre plus réducteur (sésame grillé), Fleur de Crussol joue de son boisé sans perdre de fraîcheur. Bravo. En rouge 2012, le saint-joseph Les Vinsonnes apparaît tout en dentelle, fin, frais, juteux, une gourmandise à boire jeune. Le style est logiquement moins gourmand pour les cornas, portés par l’acidité des granits qui fait ressortir les tanins des Chailles, sans les durcir. Le Vieilles Vignes compense cette tension par un moelleux frais et tendre. Quant au Vieilles Fontaines, il conserve au-delà du millésime une densité de tanins soyeux, une sapidité sanguine et terrienne, qui en font une des plus grandes syrahs du Rhône et de Cornas.

Guide Bettane + Desseauve (***)

Alain Voge, toujours alerte à 80 ans malgré ses soucis de santé, a transmis la direction opérationnelle de son domaine à Albéric Mazoyer en 2004. Albéric bien de prendre sa retraite et, depuis 2018 c’est Lionel Fraisse qui reprend le flambeau. Voge, ce sont surtout des cornas et des saint-péray de référence, 13 hectares en bio certifié, avec une gamme intelligemment construite dans son processus de vinification et de tarification. Au sommet, le cornas les-vieilles-fontaines n’est pas produit chaque année (2017 et 2018 ne le seront ainsi pas). Goûtez aussi le délicieux effervescent de saint-péray, les bulles-d’alain, c’est un enchantement pour le palais, renouant avec l’ancestrale tradition des mousseux dans le secteur, qui date de bien avant les appellations contrôlées.

Autres

Le cornas Les Vieilles Vignes 2016 s’est illustré dans le TOP 100 mondial 2019 de Jeb Dunnuck et du Wine Spectator.

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

La Saint-Vincent, à Chassagne-Montrachet

Le petit village bourguignon de Chassagne-Montrachet a accueilli le week-end dernier la 72ème édition de la fête de la Saint-Vincent, en l’honneur du Saint Patron des vignerons.

vignes en Toscane

Que fait un rugbyman lorsqu’il n’est pas sur un terrain ?

Que fait un rugbyman lorsqu’il n’est pas sur un terrain ? « Suis-je bien sur le blog d’iDealwine ? » se demande l’iDealwinner chevronné, « iDealwine, n’est-ce pas un site ...

Le domaine Bott-Geyl, des vins biodynamiques, amples et équilibrés

On vous fait partager l'un de nos plus gros coups de cœur d'Alsace, le domaine Bott-Geyl, qui produit de magnifiques vins, aromatiques, amples, suaves et parfaitement équilibrés.