Disparition de Paul Pontallier, gentleman de Château Margaux

Chateau-margaux
Château Margaux – © François Poincet

Au cœur du week-end de Pâques, nous avons appris avec tristesse la disparition de Paul Pontallier, qui fut durant trente ans l’œnologue, le directeur et l’âme de Château Margaux.

Difficile d’imaginer, pour les dégustateurs qui franchiront la semaine prochaine les portes de Château Margaux, que Paul Pontallier ne surgira plus au détour d’une table de dégustation, d’une cuve ou de l’une des belles coursives dessinées par Norman Foster pour le Château Margaux et inaugurées il y a quelques mois à peine. Durant trente ans, Paul Pontallier, en fidèle gardien du temple de Château Margaux, a parfaitement incarné le style du grand vin dont il a brillamment contribué à construire la renommée. Il avait en effet rejoint les équipes du Château en tant qu’œnologue dès 1983, avant de prendre la direction des équipes en 1990, formant avec Corinne Mentzelopoulos un tandem d’exception.

Paul Pontallier n’avait pas son pareil pour nous vanter les qualités des tout derniers vins produits à Château Margaux, qu’il s’agisse du grand vin, de Pavillon Rouge ou du très séduisant Pavillon Blanc de Château Margaux. A chaque présentation – toujours follement enthousiaste – d’un nouveau millésime perçait chez lui la jubilation de produire un très grand vin, un mythe, un « cheval de course dans un gant de velours », comme il se plaisait parfois à le dire.

Sa courtoisie, son élégance et son sourire vont cruellement manquer à Bordeaux. L’équipe d’iDealwine adresse ses condoléances à sa famille et particulièrement à son fils Thibault, qui œuvre pour Château Margaux en Asie, à Madame Mentzelopoulos ainsi qu’à toute l’équipe du château.

En savoir plus sur Château Margaux

A lire également dans le Blog iDealwine :

VINEXPO : Château Margaux dévoile les nouveaux chais de Norman Foster

Un Château Margaux blanc pour 2015 ?

Château Margaux : mise sur le marché d’un troisième vin

Vinexpo : quand le château Mouton Rothschild ouvre le bal

Soirée Vinexpo : féérie bordelaise au Château Haut-Brion

Château Margaux dans les ventes aux enchères : analyse d’un succès

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Vinapogée : le salon des vins matures et anciens (3 décembre 2018)

Que vous soyez familiers, ou pas, des vieux millésimes, cette journée de dégustation est faite pour vous. iDealwine vous y attend de pied ferme !

Des « faucheurs volontaires » détruisent des vignes de l’INRA à Colmar

Un groupe de soixante militants s’est attaqué à 70 pieds de vignes transgéniques destinés à la recherche sur une maladie virale dangereuse pour la culture de la vigne.

Château Bourgneuf, la bonne affaire de Pomerol

Production morcelée entre de nombreux petits domaines, forte demande mondiale pour une appellation dont le nom « sonne » bien dans toutes les langues, les pomerols atteignent parfois des prix ...