Clos Fantine | L’aventure nature qui sent bon le soleil

Vins Clos Fantine iDealwine

Saviez-vous chers lecteurs, que ces derniers temps, de nombreux amateurs s’amusent à dénicher des vins natures et à nous pointer du doigt les domaines incontournables, les étoiles montantes et les pépites cachées ? Aujourd’hui, nous prenons les devants et nous vous parlons de notre coup de cœur absolu pour le Clos Fantine, découvert il y a peu, au salon des vins d’Angers.

Si vous aimez les romances, le nom de ce clos vous rappellera certainement celui d’un des personnages des Misérables de Victor Hugo. Pourtant, et vous vous en doutez, l’aventure diffère en bien des points. Ainsi celle de ce domaine débute au milieu des années 1990, à Cabrerolles, un petit village occitan dont la sonorité sent bon le soleil. C’est ici que la famille Andrieu, entreprit de tirer profit de ce terroir bâti de côteaux schisteux aux allures de millefeuilles.

Mais tirer profit ne signifie pas abuser des 31 hectares de terres dont ils sont propriétaires. Bien au contraire ! Après avoir pris la relève de leur père, Corine, Carole et Olivier Andrieu suivent encore et toujours la même philosophie : respecter le vivant qui leur est confié. Dans les vignes, cela se traduit par l’adoption d’une culture biologique des cépages autochtones que sont le carignan, le grenache, le mourvèdre, le cinsault et la syrah. En marchant entre les ceps, on peut être surpris par cette sorte de jardin dans lequel les vignes noueuses, taillées en gobelet pour se protéger du soleil, évoluent aux côtés de fleurs et d’herbes folles.

Mais quand on dispose de belles parcelles de carignans centenaires, une chose est sûre, on ne les bouscule pas ! Produits de synthèse, désherbants et engrais sont donc bannis. En revanche, le couvert végétal naturel dont nous vous parlions précédemment est favorisé pour son rôle fondamental : il permet aux racines de s’enfoncer profondément dans le sol pour y puiser les nutriments nécessaires et de bien réagir au stress hydrique sévissant en période estivale dans cette région chaude et sèche.

En cave, le vivant est respecté d’une autre manière. Ce sont le jus, la gourmandise et la fraîcheur du fruit que la famille préserve à travers des vinifications les plus naturelles qui soient. Les fermentations sont bien évidemment déclenchées par les levures indigènes. Par ailleurs, le climat aidant, le mildiou sévissant moins qu’ailleurs, le soufre n’est pas nécessaire, voire franchement évité.

Alors, évidemment, grâce à cette multiplication de petits soins et de gestes délicats, les vins signés sont éblouissants de pureté, de franchise et d’authenticité, rappelant le soleil qui les a vu naître. Nous osons le dire, c’est ici, au Clos Fantine, que l’expression « faire des vins de terroir » prend tout son sens.

Ne manquez pas les vins du Clos Fantine en vente sur iDealwine 😊

Faugères – Courtiol 2016

Ce pur grenache cultivé selon des principes biologiques et vinifié de la façon la plus naturelle qui soit, rappelle à bien des égards la générosité du climat solaire qui l’a vu naître. Ainsi, après quelques années de garde propices à son épanouissement, il présente une robe sombre intense qui annonce un bouquet aromatique tout aussi intense. Des notes de garrigue, d’olive noirs, de fruits noirs cuits, de cuir et de venaison précèdent une bouche puissante et profonde. Gardez cette cuvée pour la marier à des mets savoureux de caractère.

Faugères – Tradition 2016

Composé de carignan, de grenache et de syrah, cette cuvée de caractère s’ouvre sur des notes intenses de fruits noirs et d’épices douces. La famille Andrieu ayant pour ambition de préserver la gourmandise et le naturel des fruits qui le composent, elle a souhaité modeler ce vin dans un registre rond, souple, élégant et pulpeux. Pari réussi !

Clos Fantine, ce qu’en disent les guides

Guide Vert de la Revue du vin de France

Le Clos Fantine est une aventure familiale, débutée à Cabrerolles au milieu des années 1990. À la suite de leur père, Corine, Carole et Olivier Andrieu considèrent le respect du vivant comme fondement absolu de la pratique agronomique. La sincérité est totale, à la vigne comme à la cave, et les vins, élevés uniquement en cuve béton, se soucient peu des dogmes œnologiques actuels, mais se font les reflets, profonds, libres et multidimensionnels, de leur origine. Dans les derniers millésimes, la qualité s’avère enthousiasmante.

Les vins : de la force et une incroyable puissance florale pour le faugères alors que la cuvée Courtiol, composée de deux tiers de mourvèdre et d’un tiers de syrah, semble plus dense et compacte, flirtant avec une sensation de sucrosité. Un vin qui devrait s’affiner avec le temps.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Entretien avec Florentine Mähler-Besse, sémiologue du vin

Aujourd’hui, on vous parle de la sémiologie du vin avec Florentine Mähler-Besse, la référence en la matière. Voyage au cœur des signes et de la communication du vin …

Domaine Alain Voge, l’excellence dans la discrétion à Cornas

Moins médiatisée que Côte-Rôtie ou Hermitage, l’appellation Cornas produit pourtant de très grands vins à base de syrah. Et parmi les leaders de Cornas, le domaine Alain Voge, en progrès ...

Vente en salle Lyon iDealwine

Vente en salle : bordeaux, bourgognes, champagnes et vins du Rhône à l’affiche

Rendez-vous vite dans les catalogues de cette vente en salle ! Vous y trouverez une large sélection de vins de Bordeaux et de Bourgogne, mais aussi de nombreux champagnes et ...