Château Canon | Au cœur de Saint-Emilion depuis plus de 250 ans

La parcelle du bourg en plein cœur du village de Saint-Emilion, travaillée uniquement à l’aide d’un cheval.

Synonyme d’excellence dans le monde entier, Saint-Emilion fait rêver les amateurs depuis des siècles, ce qui lui a même valu d’être inscrit en 1999 au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Certains châteaux ont, par leur histoire et la qualité de leurs vins, joué un rôle prédominant dans la renommée du village. En travaillant la vigne sur le plateau de Saint-Emilion depuis plus de 250 ans, le château Canon s’est hissé au rang d’icône de l’appellation.

Peu de propriétés peuvent se targuer de disposer de vignes au cœur même du village de Saint-Emilion. Avec sa parcelle du bourg attenante au Couvent des Cordeliers, le Château Canon fait partie de ce club très fermé. Le reste des 34 hectares de vignes entoure d’un seul tenant la propriété. Ici, la culture du raisin ne date pas d’hier, si on sait que la vigne poussait déjà il y a 500 ans, il a fallu attendre 1760, pour que Jacques Kanon, un corsaire bien avisé, décide d’acquérir le terrain pour y construire son château et y produire son vin. Au fil des siècles, le « K » se transforma en « C », une décision prémonitoire puisque la maison Chanel, la marque au double C, a acquis le château il y a maintenant 24 ans.

Contrairement à ses voisins, le château Canon n’assemble que du cabernet franc à l’indétrônable merlot. Ce choix s’explique par l’observation du terroir. Nous sommes très loin des sols de graves qu’affectionne particulièrement le cabernet sauvignon. La vigne s’épanouit ici sur un socle calcaire veiné d’argile, propice à la culture du merlot. Il peut y plonger profondément ses racines pour y trouver toute la fraîcheur dont il a besoin.

Pour le cabernet franc, c’est différent, tout se joue dans l’exposition. On lui réserve donc les parcelles les mieux orientée vers le soleil pour lui permettre d’atteindre sa pleine maturité. Contrairement au merlot, c’est un cépage qui a besoin de beaucoup de lumière et de chaleur sans quoi il peut donner des arômes peu désirables de poivron vert. Véritable colonne vertébrale du vin, il pose toute la structure et la charpente nécessaire à l’élaboration de grands vins de garde alors que le merlot apporte quant à lui l’élégance, la rondeur et la délicatesse caractéristiques des vins de la rive droite.

Autre fait marquant, la propriété s’agrandit en 2014 avec l’acquisition d’un vignoble voisin, situé sur les contreforts du plateau de Saint-Emilion. Ces quelques 11 hectares de vignes supplémentaires serviront désormais à produire le second vin du château, Croix Canon. Vinifié dans une église du XIIIème siècle, le vin est composé uniquement de merlot. Aérien et charmeur, il pourra être apprécié bien plus jeune que son aîné, une vraie chance compte tenu de sa qualité !

Revenons au grand vin du château. Coté vinification, chaque parcelle est vendangée à la main et encuvée séparément, par gravité. Une manipulation qui permet d’éviter toute altération du moût par un contact éventuel avec de l’oxygène. L’élevage s’effectue ensuite en barriques de chêne français, pendant une période de 18 et 20 mois selon les millésimes. Ensuite, un soutirage à l’esquive est réalisé. Très fastidieux, il n’est pratiqué que dans les plus grands châteaux bordelais. L’opération consiste à séparer le vin de ses lies en tenant compte de la spécificité de chaque barrique et sans utiliser de pompe.

 

Chers amateurs, nous ne saurions trop vous recommander de vous forger votre propre avis 😉. Nous vous proposons donc les vins du château Canon dans des millésimes déjà évoluées, en provenance directe de la propriété. Et comme un tel vin est généralement ouvert lors de grandes occasions, nous avons privilégié les formats généreux, tellement plus festifs.

Millésime 1999 

Disponible en magnum sur le site d’iDealwine.

Sa robe tuilée possède toujours une profondeur et une intensité étonnante pour son âge. Au nez, nous pouvons dénoter des notes envoûtantes de café et de fruits mûrs. Le vin, par sa structure et ses tanins fondus est d’une grande élégance.

Millésime 2000 : (75% merlot – 25% cabernet franc)

Disponible en double magnum sur le site d’iDealwine.

18 à 20 mois d’élevage avec 55% de barriques neuves

Avec sa robe rouge intense, le millésime de passage du millénaire offre une belle maturité. Il présente au nez des notes d’herbes sèches, de miel et son attaque en bouche, ample, révèle des tanins très fins. Gourmand, charnu, le vin se distingue par une finale persistante.

Millésime 2005 : (80% merlot – 25% cabernet franc)

Disponible en magnum sur le site d’iDealwine. 

18 à 20 mois d’élevage avec 60% de barriques neuves

Ce vin arbore une belle robe rouge intense. Il a de la tenue, de la tension. Son opulence, signe de maturité, se caractérise par des arômes complexes. En bouche, le vin a du nerf, une belle acidité, signe d’un millésime incroyable. Son évolution aromatique donne des notes épicées, de réglisse, de pain d’épices, de violette, de chocolat, mais aussi des arômes floraux, un peu mentholés. Un charme indéniable.

Millésime 2008 : (75% merlot – 25% cabernet franc)

Disponible en double magnum sur le site d’iDealwine. 

18 à 20 mois d’élevage avec 80% de barriques neuves

Jolie couleur grenat avec des reflets pourpres. Souple et charmant, il offre des notes de fruits rouges et noirs, d’épices, et de chocolat. Les tannins, soyeux, fondus, ont une belle longueur en bouche. Intense, suave, la finale est enlevée.

Millésime 2009 : (75% merlot – 25% cabernet franc)

Disponible en magnum sur le site d’iDealwine. 

18 à 20 mois d’élevage avec 60% de barriques neuves

Une année charmante et charmeuse pour ce millésime solaire, onctueux, exubérant, Doté d’une robe violet foncé, le vin est ample, épicé et livre une belle structure tannique et de la consistance. Opulent, avec ses arômes fruités, il présente un caractère charnel et généreux.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Spécial Champagne dans la presse : les jolies notes des cuvées iDealwine

La Revue du vin de France publie dans son numéro de décembre – fort réussi – une dégustation complète de Champagne. Certaines cuvées sélectionnées par iDealwine dans le cadre de ...

Bonne adresse : les 110 de Taillevent se mettent à l’heure anglaise avec les vins du Commonwealth

Jusqu’au 2 août prochain, la brasserie chic « Les 110 de Taillevent » propose une découverte des vins du Commonwealth. Un voyage passionnant au travers d’accords mets et vins qui ...

Botrytis, l’or du vin

Compagnons des grands repas festifs, les vins moelleux ou liquoreux issus de raisins atteints par la fameuse “pourriture noble” sont de véritables nectars nés d’une rencontre magique entre un fruit, ...