Catherine et Pierre Breton | Quand le vin révèle l’âme des vinificateurs…

Catherine et Pierre Breton vin Bourgueil iDealwine

Le domaine Catherine et Pierre Breton, c’est une joyeuse petite famille composée de France, Paul et de leur parents Catherine et Pierre dont la réputation n’est plus à faire. Si ce n’est pas aux différents salons qu’ils animent, vous auriez au moins pu échanger avec leur fille chez Sylvain Pataille (où elle était en stage il y a quelques mois encore), ou sur les routes pour présenter les vins du domaine comme elle a pu le faire chez iDealwine. Dynamiques, les Breton le sont. Mais au fond, pour quelles raisons ? On vous compte leur histoire.

Au cœur de la vallée de la Loire et au sein de ce domaine, on découvre un véritable esprit de famille entretenu par cinq générations qui se transmet au fil du temps un amour fou du vin qui semble couler dans leurs veines. Bien sûr, nous n’avons pas vérifié. Mais nous pouvons vous certifier qu’elles ont peu à peu marqué leur territoire sur trois appellations différentes. Trois terroirs tourangeaux tels que Chinon, Bourgueil et Vouvray. C’est ici, sur des emplacements privilégiés longeant le fleuve, que le cabernet-franc et le chenin évoluent sereinement.

Catherine et Pierre Breton vin Bourgueil iDealwine

Si les origines viticoles de la famille remontent à 1886, on raconte que l’actuel descendant Pierre Breton a vinifié sa première cuvée un siècle plus tard, en 1985. Sous son impulsion, le domaine a connu un nouveau souffle : à peine sorti de la coopérative locale, il fût converti à l’agriculture biologique ET biodynamique. Une grande première à l’époque où cette philosophie de travail ne connaissait pas encore beaucoup d’adeptes. 1994 annonçait une étape décisive qui contribua grandement à la réputation et à l’engagement du domaine : Nuits d’Ivresse devint leur première cuvée sans souffre lancée sur le marché. Et puis, la vie poursuivit son cours et ses enfants grandissaient. Pendant que sa femme Catherine Breton élaborait ses premiers vouvrays sur la propriété de ses parents en 2002, leur fils Paul mûrissait son projet de rejoindre le duo au point d’effectuer ses premières vinifications en 2016 et d’être rapidement suivi par sa sœur France.

Catherine et Pierre Breton vin Bourgueil iDealwine

Nous ne pouvons parler de la famille Breton sans évoquer leur engagement puissant dans la production de vins sains à travers une culture biodynamique et une vinification naturelle. Par « naturelle » nous entendons que seules les levures indigènes effectuent leur travail, que tout ajout chimique est banni et, surtout, que le fruit s’exprime pleinement, évoluant à son rythme, grâce à des doses de soufre homéopathiques. Alors, si les vins du domaine surprennent toujours autant les amateurs néophytes et les plus grands critiques professionnels, ce n’est pas par hasard… mais par amour pour la nature. Et goûter à leur amour pour la nature, c’est percevoir la subtilité des arômes due à la complexité du terroir ; c’est se régaler du jus qu’offrent leurs baies saines ; c’est plonger dans le vin comme dans un livre ouvert à la recherche de la patte unique de cette famille unie.

Catherine et Pierre Breton vin Bourgueil iDealwine

On dit souvent que l’âme du vin est le reflet de celle de son vinificateur. Si les crus nous paraissent gourmands, accessibles, vivants et joyeux, nous ne n’en étonnons pas. Père, mère, fils et fille possèdent une soif de transmettre intarissable. C’est évidemment ce qui nous a enchanté et que nous avions envie de vous partager, chers amateurs. Alors, si vous aimez les vins friands, juteux, accessible jeunes pour certains ou après quelques années de garde pour d’autres, ne vous posez plus de question et retrouver vite les vins du domaine de Pierre et Catherine Breton en vente sur iDealwine !

Catherine et Pierre Breton vin Bourgueil iDealwine

Domaine Catherine et Pierre Breton, ce qu’en pensent les guides

Guide vert de la Revue du vin de France(1*/3)

Depuis plus de vingt ans, Catherine et Pierre Breton creusent avec succès leur sillon de vin bio en Touraine. Leur fils Paul les a rejoints au domaine et vinifie notamment le vouvray Pierres Rousses. Les tanins très fins et doux des longues macérations se retrouvent dès les délicieuses cuvées de soif Trinch et Avis de Vin Fort, peu protégées en soufre, destinées à être bues jeunes. Les vins de terroir (Clos Sénéchal, Les Perrières et Nuits d’Ivresse, composées de vignes de Grand-Mont et Busardières), plus intenses, n’ont jamais présenté autant de finesse et de précision que dans les derniers millésimes, tout en conservant une trame un peu sauvage qui leur confère beaucoup de relief. Ils savent aussi très bien vieillir.

Les vins : il est temps de boire Pierres Précieuses, vouvray rond aux allures miellées. Trinch demeure un beau rouge de soif sans pour autant manquer de chair : à ouvrir toute l’année. Clos Sénéchal 2016 offre un fruit sincère et très concentré. Ce bourgueil aura besoin de temps pour révéler des notes nuancées de framboise et d’épices. Né dans un grand millésime froid, Les Perrières 2014 s’affirme avec une maturité poussée sans se montrer trop démonstratif. Austère et fermé à ce stade, il traversera quelques décennies en conservant une grande droiture.

Bettane + Desseauve 2020 (2*/5)

« Depuis plus de deux décennies, Catherine et Pierre Breton et leurs fils Paul démontrent que le vin bio sur la Touraine peut atteindre des sommets tout en sachant raison garder au niveau prix. Leurs longues macérations permettent à la texture veloutée de bien épauler la pureté de fruit de tous leurs crus. […] Une des adresses les plus rafraîchissantes de la Loire, à découvrir sans retenue ! »

Les vins du domaine Catherine et Pierre Breton en vente sur iDealwine

Clos Sénéchal 2016

La cuvée « Clos Sénéchal » est issue de vignes de 30 à 45 ans plantées sur un sol argilo-calcaire en coteaux. Les raisins sont égrappés pour la fermentation alcoolique avec levures indigènes exclusivement, puis la malolactique est effectuée. Aucun souffre n’est ajouté. Le vin est élevé en foudre entre 12 et 24 mois selon les millésimes. Le vin est soyeux, d’un fruit précis, et tend même à « pinoter » avec le temps !

 Trinch

Issu de jeunes vignes âgées d’une quinzaine d’années cultivés sur des sols d’argile et de calcaire, ce vin rouge a été vinifié sans soufre, avec ses levures indigènes, en cuve inox. A la dégustation, la fraîcheur, l’équilibre et le naturel du fruit priment. Le bouquet aromatique est composé de notes de fruits noirs et d’épices. En bouche, on retrouve ces mêmes saveurs rehaussées par une belle fraîcheur. Complexe et gourmande à la fois, cette cuvée s’apprécie avec des mets simples et savoureux… entre amis évidemment !

Disponible sur le millésime 2017

Disponible sur le millésime 2018

 Les Perrières 2002

La cuvée ‘Les Perrières » est issue de très vieilles vignes de 70 ans sur terroir argilo-siliceux en surface et argilo-calcaire en profondeur. Exposées au sud sur le Coteau de Bourgueil, elles donnent des raisins qui sont ensuite égrappés pour une fermentation alcoolique de trois semaines jus et baie sans souffre ni levures exogènes. La fermentation malolactique est ensuite effectuée. L’élevage s’effectue en barrique, pendant 12 à 24 mois. En résulte un vin porté sur les fruits rouges, avec des tanins droits et cajoleurs. Il peut être judicieux de la carafer pour en apprécier toute la dimension.

 Les Galichets 2014

La cuvée « Les Galichets » est issue de vignes (cabernet franc) d’une cinquantaine d’années plantées sur un sol de graviers. Le vin élevé jusqu’au printemps, et mis en bouteille en septembre. A la dégustation le vin se montre floral et souple, avec des notes de réglisse et des tanins « croquants ».

Franc de Pied 2017

Cette cuvée, dont les vignes sont plantées franc de pied, est produite en quantité infime. Riche, fraîche et concentrée, elle fait preuve d’une grande complexité aromatique (framboise, bourgeon de cassis, tabac blond) et d’élégance.

 Nuits d’Ivresse

La cuvée « Nuits d’Ivresse » est issue de vieilles vignes. Le raisin est égrappé pour une fermentation de 3 semaines exclusivement avec des levures indigènes. La fermentation malolactique se fait en barrique de deux vins. Aucun souffre n’est ajouté à aucun moment. Le vin possède une chair dense et très aromatique. Les fruits et les tanins s’équilibrent bien.

Disponible sur le millésime 2017

Disponible sur le millésime 2018

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Petrus

Pleins feux sur Petrus, le mythe de Pomerol

Petrus est certainement le vin le plus célèbre au monde. Pourtant, sa renommée est très récente puisqu’elle ne débute qu’en 1945 voire même, au début des années 1970 avec l’arrivée ...

Quels accords à table avec les vins espagnols ?

En France les vins espagnols restent un peu moins connus que, par exemple, les vins italiens. Il y a pourtant de très grands vins chez nos voisins ibériques ! Mais ...

cultissime, le domaine Marcel Deiss

Le domaine Marcel Deiss se situe à Bergheim, une petite localité nichée au cœur de l’Alsace viticole, à 3 kilomètres ...