Vincent Paris | Discrète délicatesse à Cornas

La-Geynale Cornas vin Vincent Paris iDealwine

Remarquez-vous, de loin, cette jolie pointe sud du village de Cornas ? A la bonne heure ! Car c’est ici que se situe le domaine de Vincent Paris que vous devez donc apercevoir du coin de l’œil. Toujours actif, entre vignes et chai, ce vigneron ne compte ni ses heures ni ses efforts. Et c’est de son travail que nous allons aujourd’hui vous parler avec, nous l’espérons, la même passion que celle qu’il applique à sa tâche.

Agé d’une quarantaine d’années et Président du syndicat des vignerons de l’appellation Cornas, Vincent Paris a créé son affaire en 1997. A cette époque, armé de quatre années d’études en viticulture et en œnologie et d’une expérience à Cornas chez son oncle Robert Michel, il cultive un hectare de vignes hérité de son grand-père. Au fil du temps, tout en restant confidentielle, la propriété s’agrandit de 7 hectares supplémentaires, comprenant la jolie vigne la-geynale acquise en 2007.

Doté d’un bon sens paysan, Vincent Paris entend bien sûr prendre soin de ses plants. Leur culture y est raisonnée, les insecticides et engrais chimiques bannis et les traitements limités à trois ou quatre par an. Vous le savez, cultiver la vigne à Cornas est un défi de tous les instants. Les pentes y sont raides rendant le labour du sol quasi impossible et le désherbage annuel, au printemps. Quant à la matière organique, elle provient des sarments laissés entre les rangs après une taille qu’il souhaite sévère.

Cornas vin Vincent Paris iDealwine

« Privilégier la qualité à la quantité », voilà donc une maxime sensée que Vincent Paris applique brillamment. Souhaitant magnifier la quintessence du terroir, il limite les rendements, pratique un effeuillage manuel et des vendanges en vert. Dans la même optique, les vinifications doivent laisser le vin révéler son origine. Ainsi, Vincent Paris se laisse le choix d’érafler totalement ou non ses raisins en fonction de leur qualité et de leur provenance. La macération à froid, la fermentation enclenchée par les levures indigènes, le contrôle strict des températures, l’élevage- sans soufre- de trois mois en cuve et celui de deux à huit ans en fûts usagés contribuent indéniablement à laisser le breuvage exprimer l’essence et la délicatesse variétales.

Quelques peu austères dans leur jeunesse, les vins de Vincent Paris dévoilent, après une garde bien méritée, une délicatesse caressante. A tel point que l’on ne comprend toujours pas pourquoi la réputation de ce domaine reste si discrète… 😉

 

Vincent Paris, ce qu’en pensent les guides

Guide Bettane+Desseauve 2020 – 3* sur 3

Vincent Paris s’affirme désormais comme une valeur sûre de l’appellation Cornas, grâce à ses cuvées toujours très régulières, avec au sommet de la gamme une 60° et la-geynale, puissantes expressions de la salinité de la roche du sous-sol. Magnifique trilogie 2015, 2016, 2017, voilà une adresse incontournable pour les amoureux de cornas.

Retrouvez les vins de Vincent Paris en vente sur iDealwine

Cornas Granit 30 de Vincent Paris

Vous vous en doutiez, ce cornas doit son nom au terroir granitique qui l’a vu naître. C’est ici que des jeunes vignes de syrah ont été cultivées selon des principes raisonnés et vendangées à la main. Après un éraflage, un égrappage partiel et une macération à froid (tout ceci, dans l’optique de préserver la fraîcheur et la délicatesse des notes fruitées), le vin réalisé a été élevé 3 mois en cuves et un an en fûts de chêne usagés (de 2 à 8 ans). A la dégustation, ce vin à la robe rubis intense exhale un bouquet aromatique d’une grande profondeur de fruits noirs et d’épices. Délicieux dans sa jeunesse, il gagnera toutefois en complexité après quelques années et requière un mariage gastronomique avec une viande rouge savoureuse.

Cornas Granit 60 Vieilles Vignes de Vincent Paris

Granit 60 doit son nom aux sols de granit et au dénivelé (60°) des parcelles dont il provient. Les syrahs soixantenaires qui la composent sont cultivées de façon raisonnée, vendangées à la main et éraflées. Les baies macèrent à froid pendant une semaine et fermentent sans levures exogènes. Vincent Paris effectue des pigeages et des remontages deux fois par jours. Le vin est ensuite élevé 3 mois en cuve et un an en fûts de chêne. Ce cornas marie puissance et finesse à travers des notes de fruits noirs, de poire, d’épices et de violette. Sa bouche ample, ronde et fine s’achève avec élégance. Sa longueur est remarquable, tout comme son potentiel de garde.

Cornas La Geynale de Vincent Paris

La syrah qui compose uniquement cette cuvée a été cultivée manuellement sur des coteaux abruptes exposés plein sud. Les baies macèrent à froid pendant une semaine, effectuent leur fermentation avec les levures autochtones uniquement, et son pigées deux fois par jour (matin et soir). Le vin est ensuite élevé un an en fût de chêne. On découvre un vin à la robe noire extrêmement complexe avec des arômes de fruits noirs et d’épices. Le vin est dense et profond rehaussé d’une belle trame minérale. Ses tanins présents son fins et harmonieux. Vincent Paris signe une belle cuvée à déguster avec une bavette aux échalotes et son gratin de pommes de terre.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères on-line : les Bordeaux 1990, Rousseau, Rayas et vieux armagnacs sur le podium

Réunissant plus de 550 acheteurs, les enchères on-line se sont achevées le 29 avril dernier sur une flambée des prix de certains vins de Bourgogne. Les champagnes de la maison ...

Vignobles du monde, le guide iDealwine (partie 2)

Partons à la découverte des vignes d’Afrique du Sud, d’Australie et de Nouvelle-Zélande. Trois vignobles récents bien décidés à intégrer l’univers des grands vins.

The Left Bank Bordeaux Cup 2013 : l’Edhec et l’Essec en lice pour la finale au Château Lafite Rothschild

Il y a quelques jours, les grandes écoles et universités françaises s’affrontaient pour la sélection France du concours « Left Bank Bordeaux Cup ». Les équipes de l’Edhec et de ...