Une Romanée Conti 1978 à la table du dîner présidentiel en Chine

 

En déplacement officiel en Chine, notre Président Emmanuel Macron et sa femme Brigitte Macron étaient invités hier soir à un dîner privé. Organisé par le Président Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan, celui-ci se tenait dans le jardin Yu, un des plus majestueux du pays.

Pour remercier son hôte, le chef de l’Etat n’est pas venu les mains vides, lui offrant une bouteille de romanée-conti 1978 qui illustre à merveille le savoir-faire et le terroir français. Fruit d’une année exceptionnelle en Bourgogne, il n’a pas été choisi par hasard. L’Elysée a en effet communiqué à Europe 1 que ce cadeau était avant tout un symbole, le millésime n’étant autre que la date de l’ouverture de la Chine et des réformes économiques instaurées par le régime communiste. Le choix de la région bourguignonne n’était pas non plus une coïncidence. Ce mercredi 6 novembre, la Chine reconnaîtra 86 indications géographiques du vin de Bourgogne. Un beau signe pour les vignerons de la région qui souffrent, comme toute la filière viticole française, de la nouvelle taxe sur le vin imposée par les Etats-Unis (découvrez notre article sur les nouvelles taxes américaines sur les vins français).

Un cadeau et un symbole qui, selon certaines sources, fut acheté à titre personnel par le couple présidentiel. L’auraient-ils déniché sur iDealwine ? 😉

Ce cadeau vous inspire ? De nombreux millésimes de Romanée Conti sont disponible sur iDealwine.

Retrouvez les cotes des plus grands millésimes de la Romanée Conti :

Millésimes Cote iDealwine
1978 8 665€
1990 20 988€
2002 13 937€
2009 17 024€
2010 14 835€

 

  • Voir les commentaires (2)

  • MONET

    Bravo , excellent geste pour nos vignerons quoi de mieux pour faire connaître nos vins !

  • Jérôme PEREZ

    « Un beau signe pour les vignerons de la région qui souffrent, comme toute la filière viticole française, de la nouvelle taxe sur le vin imposée par les Etats-Unis »

    Désolé,mais je ne souscris pas à cette remarque. Le marché chinois est en grande partie responsable de la hausse stratosphérique des vins bourguignons dont souffrent les amateurs de vins français.Et taxe américaine ou pas, à partir du moment où l’on accepte de payer un prix ridiculement élevé pour une bouteille de vin, fût il de Bourgogne, cette taxe ne change rien.

    Le vrai beau geste du président aurait pu être d’amener un joli vin de Madiran dont il est friand, ou un de ces vins moins starisé et qui représente vraiment la France des terroirs, au moins autant que la Romanée Conti et dont les producteurs peuvent subir en effet les conséquences de cette taxe : le mot « souffrent » me semble un peu exagéré quand même.

    respectueusement

    J. Pérez

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Parution | Le Rouge et le Blanc nouveau est arrivé !

Le trimestriel des passionnés sort son nouveau numéro, truffé d’analyses pointues, et agrémenté des fameuses et objectives notes de dégustation de son comité bacchique.

saint-cyr-beaujolais

Domaine Saint-Cyr | Entre innovation et tradition

Créer des vins vivants, telle est l’aspiration de ce domaine familial du beaujolais. Figure de la viticulture engagée, découvrez ses créations !

Enchères du 1er semestre : déjà plus de 56 000 flacons adjugés sur iDealwine !

Sur un marché encore dominé par les grands crus de Bordeaux et de Bourgogne, iDealwine a vendu au cours du premier semestre 56 020 flacons (soit plus de 23 000 ...