« Super Bordeaux » : la renaissance du château de Francs

francs2

Surplombant les environs, le château de Francs est un véritable témoin de l’histoire de France. Celle de la domination anglaise sur la région jusqu’en 1453 et la bataille de Castillon. Des vignes furent plantées dès le XVIIème siècle. Mais il faut attendre 1986 pour assister au réveil de cette belle endormie sous l’impulsion de nouveaux propriétaires ambitieux et entreprenants. Récit de la renaissance d’une propriété qui produit un vin réjouissant et savoureux comme peuvent l’être les perles de la rive droite.

Un témoignage hors du commun de l’histoire de France

L’histoire de l’Aquitaine est marquée par l’affrontement entre l’Angleterre et la France. Située au nord de la Dordogne et à l’est de Saint-Emilion, la côte des Francs doit son nom à un camp établi au VIème siècle pour combattre les Wisigoths. Au sommet de cette côte fut construite par les Anglais une place forte pour accueillir 300 soldats. C’est le château de Francs. 9 siècles plus tard, l’affrontement va  enfin prendre fin. Nous sommes en 1453, lors de la fameuse bataille de Castillon. Les armées de Charles VII défont les bataillons du général Talbot. C’est la fin de la guerre de Cent ans. La famille de Ségur, propriétaire par la suite de Latour, Lafite et Calon, qui avait mis à disposition son château aux Anglais, est contrainte de le céder. Il faut préciser que de nombreux vignerons ne vivaient que du commerce avec l’Angleterre.

Et le vin dans tout ça ?

francs

Au XVIIème siècle, la bâtisse est transformée en habitation. Des vignes sont plantées tout autour du château. Il faut dire que la position géographique du batiment qui surplombe les alentours, lui conférant un avantage militaire, semble également de bon augure pour le vin.

L’appellation côte-de-Francs est créée en 1967. Elle est composée de nombreuses petites exploitations couvrant 500 hectares, réparties sur trois villages autour d’églises romanes. Son sol argilo-calcaire est d’ailleurs relativement semblable à celui de son voisin Saint-Emilion. Le merlot y retrouve son sol de prédilection. Pourtant, la notoriété de cette appellation peine à décoller.

L’auteur Jean-Paul Kauffmann, qui a réalisé plusieurs ouvrages sur les vignobles français, déclarait même :  » Humble perle du vignoble bordelais, les Cotes de Francs n’en constitue pas moins l’une de ses pierres les plus précieuses .Pour l’instant elle ne brille que pour elle et quelques amateurs avertis, mais son éclat délicat et discret risque bien dans l’avenir d’éclipser des gloires mieux établies. »  »

Le renouveau du château des Francs

Il faut compter sur l’activisme de deux grandes figures de la rive droite de Bordeaux : Dominique Hébrard et Hubert de Boüard (Angélus) qui rachètent la propriété en 1986. Le vignoble de 37 hectares est planté avec 70% merlot, 20% de cabernet franc et 10% de cabernet sauvignon.

La production du domaine a désormais atteint un très haut niveau de qualité. Ce sont des vins superbes plutôt à boire jeune sur le fruit. Les prix sont demeurés vraiment accessibles, mais les bouteilles ne sont pas faciles à trouver. Mesurez donc l’occasion unique qui vous est offerte d’en acquérir lors de la vente « Super Bordeaux » d’iDealwine… 😉

Les cerisiers 2014

B+D : 15/20
La cuvée Les cerisiers provient d’une parcelle de 5 hectares sur un sol argilo-calcaire planté à 90% en merlot et 10% en cabernet sauvignon. C’est un vin gourmand, à l’élevage élégant et qui étonne par son fruit et le soyeux de ses tanins. Le fruit est mûr, la bouche est pleine, mais en demeurant équilibrée. L’allonge du vin est superbe. Un bordeaux très enthousiasmant à déguster dès maintenant et jusqu’en 2018.

Le château de Francs, ce qu’en disent les guides :

* Bettane+desseauve 2017 (deux étoiles / cinq) :

Ce classique des côtes de Francs présente avec une régularité sans faille depuis des années des vins aux arômes fruités et au cœur généreux, toujours à leur meilleur entre deux et cinq ans de garde.

Les vins : les cerisiers sont une valeur sûre autant en 2014 que dans les années précédentes.

Voir les vins du château de Francs en vente sur iDealwine

Accédez à la vente Super Bordeaux

Voir tous les vins de Bordeaux en vente sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Recherchez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :
Achat direct : Super bordeaux, 100 noms à suivre de près

Le domaine Bott-Geyl, des vins biodynamiques, amples et équilibrés
Une belle découverte en Languedoc : le domaine de la Terrasse d’Elise
Les Terres Dorées : la finesse et la gourmandise des beaujolais en rouge comme en blanc
Glenelly : un domaine à suivre en Afrique du Sud
Le domaine partagé de Gilles Berlioz (Savoie) : des vignes cultivées comme un jardin


  • Voir les commentaires (2)

  • Gautron

    Attention aux erreurs historiques grossières !
    Il est question d’Henri IV qui défait les bataillons du général Talbot. C’est totalement impossible !
    Le dit Henri est bien sûr le roi d’Angleterre et le général Talbot est le général anglais venu à Castillon pour sa dernière bataille contre l’armée française et le roi de France Charles VII.
    Il faut toujours se relire avant de publier

    • iDealwine

      Bonjour Isabelle,

      Effectivement, nous nous sommes emmêlés les pinceaux. C’est corrigé. Merci pour votre commentaire !
      Bonne journée,

      iDealwine

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Château de Chamirey, l’esprit de famille à Mercurey

Au Château de Chamirey, la famille Devillard joue la carte de la qualité de ses terroirs de Mercurey depuis 1932. Aujourd’hui la dernière génération, Aurore et Amaury, n’ont plus qu’à ...

Jean-Michel Comme

Biodynamie à Bordeaux : une réunion au Château Pontet Canet

La biodynamie fait souvent débat par ses croyances ou ses pratiques. Mais s’il y a bien quelque chose que personne ne conteste, c’est que cette méthode de culture progresse partout ...

Masterclass iDealwine… Dégustons l’été ensemble ! (Paris le 10/07)

Profitez de ces températures estivales pour participer à notre masterclass spécial « Vins d’été ». Pépites légères, délicates et étonnantes vous attendent !