Récit | Une journée au domaine Marcel Deiss

Grand cru Marcel Deiss vignes iDealwine

Pouvait-il y avoir meilleure occasion que cette allocation de la semaine consacrée au Domaine Marcel Deiss pour vous raconter la visite unique que votre rédactrice Constance a un jour effectué ? Cette grande amatrice de vins alsaciens avait profité de ses vacances pour découvrir cette région haute en couleur et visiter nos domaines fétiches. On l’écoute parler.

Qu’on se le dise, le domaine Marcel Deiss est une icône du vignoble alsacien, voire français, aux yeux des amateurs. Si ses millésimes matures s’arrachent lors de nos ventes aux enchères, la philosophie de la maison est tantôt admirée, tantôt récriée. Souhaitant en comprendre la raison, je me suis donc rendue sur place.

Rendez-vous était pris en début d’après-midi et nous voici accueillis par Marie-Hélène Cristofaro, la femme de Jean-Michel Deiss qui dirigeait le domaine jusqu’à ce que son fils Mathieu Deiss (Vignoble du Rêveur) prenne le relai. Nous ne perdons pas une minute : elle nous emmène dans la cuverie et la cave pour découvrir les étapes de vinification. Nous le comprendrons encore plus par la suite : la notion de terroir prime sur le travail fourni. La date de récolte, le choix du pressoir, de la cuve inox ou bois, des températures et des élevages sont ainsi évalués en fonction du lieu dont la récolte provient. Chaque parcelle, chaque vin sont et doivent être uniques. En plus d’en apprendre davantage sur les élevages traditionnels alsaciens en foudres, nous découvrons les expérimentations en cours de cette propriété qui ne se repose pas sur ses acquis et cherche toujours à innover pour sublimer les terroirs dont elle dispose.

Marcel Deiss élevage vin iDealwine

Vins de fruits, vins de temps et vins de terroirs

Après une heure d’échange, nous quittons ensuite la fraîcheur du sous-sol pour retrouver le soleil brûlant de cette région au climat continental. Confortablement installés dans l’espace de dégustation, nous écoutons les explications passionnées de Marie-Hélène Cristofaro et dégustons les vins avec d’autant plus d’attention. Nous apprenons ainsi que ceux-ci sont répartis en trois catégories : les vins de fruits, les vins de temps et les vins de terroirs. Ainsi, les vins de fruits peuvent être savourés dans leur jeunesse pour leur gourmandise. Les vins de temps concernent les vins marqués par la pourriture noble (Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles) et gagnent bien évidemment à vieillir de longues années. Quant aux vins de terroirs, ils symbolisent peut-être ce que la famille Deiss fait de mieux et sont la quintessence d’une philosophie qu’elle s’acharne à transmettre avec ambition.

Marcel Deiss vins

La philosophie des vins de terroir

Le Terroir détermine le profil du vin. Selon Jean-Michel Deiss, celui-ci s’exprime si fortement qu’il se refuse de les élaborer selon les coutumes alsaciennes actuelles. A savoir, à partir d’un seul cépage. Sous sa houlette, le cépage s’efface au profit du terroir qui est ainsi libre d’exprimer sa puissance, son énergie, sa finesse ou sa minéralité.

Nos échanges sont palpitants. Et, pour mieux comprendre le goût du vin influencé naturellement par le sol, Marie-Hélène Cristofaro nous apporte des morceaux de roches prélevés sur les parcelles des vins savourés. On soupèse, on observe leur couleur et leur puissance. Et, magiquement, les saveurs coïncident avec leurs caractéristiques physiques. Une terre lourde et puissante donne ainsi un vin d’une énergie et d’une profondeur saisissante.

Petit tour dans les vignes

Et, bien sûr, pour comprendre ce que nous avons dégusté ces deux dernières heures et pour assimiler ces connaissances, rien ne vaut un tour dans les vignes. Nous rejoignons ainsi Jean-Michel Deiss qui y travaille depuis le début de la journée sous un soleil de plomb et qui nous explique les piliers de son œuvre : la complantation et la biodynamie.

Constance dans les vignes complantées d'un des grands crus du domaine Marcel Deiss
Constance dans les vignes complantées d’un des grands crus du domaine Marcel Deiss

En réalité, la famille Deiss ne fait qu’appliquer une méthode ancestrale. En mettant la main sur des écrits et des rapports de dégustation centenaires, Jean-Michel Deiss s’était rendu compte qu’au Moyen-Age déjà, les terroirs dont il dispose offraient les mêmes sensations gustatives et olfactives qu’aujourd’hui et que la complantation était reine. Il met donc un point d’honneur à privilégier ces techniques séculaires que sont le labour, le piochage, le compost et l’enherbement. Ceci est d’ailleurs renforcé par une viticulture certifiée biodynamique. L’idée ? Oxygéner la plante afin que ses racines s’enfoncent le plus profondément dans le sol pour y puiser ses nutriments.

Des arbres fruitiers et des cognassiers côtoient les vignes. Marie-Hélène Cristofaro nous explique qu’ils ne sont pas là par hasard. Elle réalise ainsi des pâtes de coing de façon parcellaire et que, lorsqu’elle les savoure, elle décèle les mêmes caractéristiques que dans les vins issus de ces mêmes lieux-dits. Une nouvelle preuve que l’effet terroir n’est pas anodin…

Domaine Marcel Deiss vignes
Les arbres fruitiers côtoient les vignes du domaine Marcel Deiss

Les heures filent à vive allure, le jour tombe. Cette journée nous a permis de comprendre le travail et le combat de ce vigneron talentueux et controversé. Nous l’avons revu quelques mois plus tard à l’occasion d’un salon professionnel et, une fois de plus, nous avons été fascinés par son discours sur la dégustation géosensorielle. Selon le domaine,  » la dégustation géo‐sensorielle va permettre, par l’observation de la salivation en bouche, ce « réveil du terroir », cette expression tactile du Lieu, à la condition expresse que le fruit ait été cueilli à pleine maturité physiologique. « 

Décidément, voici un domaine unique qui signe des vins transcendants… à ne surtout pas manquer et à saisir d’urgence sur iDealwine ! Notre petit conseil ? Laissez-les reposer de longues années en cave pour en apprécier toute leur complexité.

Domaine Marcel Deiss, ce qu’en disent les guides

Guide de la Revue du vin de France – 3* sur 3

Le Domaine Marcel Deiss figure parmi les grands domaines viticoles d’Alsace. Fondé par la famille Deiss, présente à Bergheim depuis 1744 pour y produire du vin, le Domaine Marcel Deiss voit le jour au sortir de la Seconde Guerre mondiale. La création du vignoble est le fait de Marcel Deiss qui, après une carrière militaire entamée à 18 ans, retourne dans son Alsace natale pour y renouer avec ses premières amours. Accompagné de son fils André, Marcel Deiss met sur pied un vaste domaine viticole, domicilié à Bergheim sur la bien-nommée route du Vin et qui s’étend sur les communes avoisinantes. Depuis 1997, l’intégralité des parcelles du Domaine Marcel Deiss est cultivée en biodynamie.

Guide Vert

Mathieu Deiss succède à son père Jean-Michel à la tête de ce vénérable domaine de Bergheim. La complantation est toujours le fil conducteur, jusque sur les grands crus. Même si le procédé est ancestral dans la région, il reste très peu suivi et divise fortement les vignerons. Les Deiss avancent toujours plus loin dans cette démarche et livrent des vins convaincants, complexes, dotés d’une intensité de saveur merveilleuse et d’un équilibre incroyable. Mathieu a aussi créé le Vignoble du Rêveur à partir des vignes maternelles, situées à Bennwihr (il y produit notamment des vins orange de haute volée). Les vins sont hors-norme pour la région, ce qui est un peu déroutant pour le consommateur, mais le résultat est magnifique. Quelques années de recul permettent d’analyser la précision des définitions de terroir et la capacité de ces vins à gérer leur propre équilibre. À découvrir au domaine : l’expérience inédite de la dégustation géo-sensorielle, qui permet de comprendre la relation unissant les caractéristiques du vin et le terroir qui l’a vu naître.

Les vins : déguster la gamme du domaine est un voyage fascinant, qui offre une lecture renouvelée des terroirs alsaciens. Deux nouveaux vins, deux nouvelles (magnifiques) étiquettes cette année au domaine : caressant, vibrant, Riquewihr livre une expression salivante et onctueuse, avec une profondeur de texture prolongé de nobles amers. Avec son nez de fleurs séchées, Ribeauvillé présente une matière dense, serrée, tendue et très persistante, avec une fine mâche sapide en finale. Parmi les parcellaires, notre préférence va au Grasberg, vin exquis à l’équilibre de demi-sec, au caractère doux et apaisé, dont les saveurs fraîches et aiguisées d’agrumes résonnent longtemps avec une intensité particulière. Très intense dans ses arômes d’épices et de fruits confits, Schoffweg se montre plus froid et cérébral, doté d’une matière presque tannique dans la fermeté virile de sa finale. Magnifique trilogie des grands crus : complexité accrue, grand volume épicé et frais dans le Mambourg, vin très concentré mais raffiné à l’allonge épurée. Admirable fraîcheur dans la chair suave de l’Altenberg, dont la race et l’envergure exceptionnelles permettent une intégration idéale des sucres. Brillant, lumineux, Schoenenbourg déploie une myriade de saveurs intenses et millimétrées, avec une note de poivre rose, lancinant dans sa sève et tout en harmonie. Enfin, le rouge Gruenspiel, finement épicé, est doté de tanins fermes et se présente un peu sec et austère. 48h d’aération et il est transfiguré, épanoui dans un fruit sobre d’une grande finesse.

Bettane + Desseauve 2019 – 5* sur 5

« Artisan de la complantation, Jean-Michel Deiss propose une interprétation du couple sol/ cépages (au pluriel !), c’est-à-dire du terroir, qui à défaut de faire l’unanimité ne laisse personne indifférent. Avec son fils Mathieu, il a bien identifié les cépages adaptés à chacune de ses parcelles, les vignes sont cultivées avec le plus grand soin, afin de transmettre par le grain du fruit toute la salinité propre à chaque terroir. Les récents progrès du domaine sont particulièrement visibles sur les vins rouges, qui grâce à Mathieu Deiss ont gagné en élégance de tannins et en toucher de bouche, sans extraire par la force une expression que le terroir ne peut pas donner. Le domaine ne manque pas de projets, puisqu’il vient de s’agrandir de 10 hectares en 2017, et également de planter 1.30 hectare de pinot noir sur le grand cru Marckrain. Sous l’étiquette Vignoble du Rêveur est en train de naître une nouvelle gamme, avec moins de résiduel et plus de structure tannique que les cuvées classiques du domaine. »

 

Voir les vins du domaine Marcel Deiss actuellement en vente

Alsace Complantation de Marcel Deiss

Comme son nom l’indique, cette cuvée est le fruit de la complantation de très nombreux cépages locaux cultivés selon des principes biodynamiques par Jean-Michel Deiss, un vigneron qui fait figure d’exception au sein du vignoble alsacien. Nous retrouvons ainsi le pinot blanc, le riesling, le pinot gris, le pinot noir, le muscat à petits grains, le gewurztraminer, le sylvaner, différents pinots (beurot et auxerrois), le muscat blanc, le rose d’alsace et le traminer. Cultivés selon des principes biologiques et biodynamiques, le vin a évidemment été réalisé dans les règles de l’art. L’idée étant de le laisser exprimer avec élégance la maturité des fruits et la profondeur de son terroir à travers un caractère sec et fruité. Nous vous recommandons d’ouvrir ce vin dans sa jeunesse, au cours des huit ans suivants son millésimes, et de l’accompagner d’entrée ou de gratins de légumes. Nous songeons ainsi à un gratin de chou-fleur ainsi qu’à des asperges vertes au parmesan.

Alsace Zellenberg de Marcel Deiss

Comme son nom l’indique, cette cuvée « villages » (on retrouverait presque une certaine inspiration bourguignonne à travers ce nom) provient d’un terroir du village de Zellenberg, situé à 290 mètres d’altitude. Celui-ci se caractérise par des marnes mêlées à des conglomérats calcaires et à des cristallins quaternaires. Cette géologie combinée à une culture biodynamique (non certifiée pour cette cuvée) des cépages complantés influence indéniablement le vin qui présente un profil aromatique savoureux marqué par des notes fraîches et printanière ainsi qu’une grande élégance et une certaine luminosité. Nous vous recommandons de conserver ce vin une dizaine d’années en cave et de le marier à des mets fins, salins et « minéraux ». Nous pensons ainsi à un poisson noble et sa julienne de légumes, un ceviche ou un saumon gravlax aux agrumes.

Alsace Ribeauvillé de Marcel Deiss

Le domaine Marcel Deiss fait figure de précurseur et d’exception au sein du vignoble alsacien où les monocépages sont légion. Ainsi, le propriétaire Jean-Michel Deiss a assemblé différents cépages comme le riesling (65%), le sylvaner (20%) et le pinot blanc (15%) au sein de cette cuvée. Ces variétés ont été cultivées selon des principes biodynamiques au sein du finage Ribeauvillé, sur des sols de calcaire où se mêlent calcaire, grès et cailloutis.
Taillé pour une garde d’une dizaine d’années, le vin présente un bouquet aromatique discret qui annonce une bouche pure, fine et vive. Sans surprise, il accompagnera volontiers des mets fins comme un poisson noble, une julienne de légumes ou un crumble de courgette au parmesan.

Alsace Riquewihr de Marcel Deiss

Riesling et pinot gris sont des cépages typiquement alsaciens complantés et cultivés avec soin selon des principes biodynamiques sur les lieux-dits Rosenbourg et Engelsreben, au sein du finage de Riquewihr. Ceux-ci se définissent par une trame superficielle de silice reposant sur des marnes profondes. Cette géologie influence indéniablement ce vin qui se montre à la fois salivant, dense et quelque peu renfermé dans sa jeunesse. Aussi, une garde d’une dizaine d’années en cave lui est recommandée afin d’en apprécier la complexité et la profondeur qui s’en dégagent. Les amateurs de poissons songeront à l’accorder à une variété noble. Autrement, ce vin accompagne élégamment des mets de légumes.

Rouge de Saint-Hippolyte de Marcel Deiss

Le rouge de Saint-Hippolyte est une sorte de survivance du temps où l’Alsace ne produisait que des vins rouges (du XIIème au XVème siècle). Les pinots noirs, gris et blancs qui le composent proviennent d’un terroir aride et solaire, un terroir très précoce, fait d’arènes granitiques pauvres, de sol sableux et très sec, sur la commune de Saint Hippolyte.
La dégustation dévoile à l’amateur un vin livrant des arômes de fruits rouges bien mûrs ainsi qu’une bouche fraîche, fruitée, dotée de tanins souples. Ce vin s’accorde très bien avec les viandes rouges goûteuses, les grillades ainsi que les fromages à croûte fleurie.

Alsace Langenberg de Marcel Deiss

Langenberg est un terroir situé sur la commune de Saint-Hippolyte, fait d’un sol de granite. Les différents cépages qui le composent et qui ont été complantés (pinot blanc, riesling, pinot gris, pinot noir, muscat à petits grains, pinot auxerrois, pinot beurot, muscat blanc et rose d’Alsace) ont aussi bénéficié d’une exposition en forte vers le Sud.
Lors de la dégustation, l’amateur découvre un vin sec très aromatique (citron, pamplemousse et fleurs blanches), avec une bouche subtile, acidulée et saline en finale. Sa texture est délicieusement ronde, ample et aérienne. Cette cuvée se marie bien avec les asperges, les poissons grillés et les fromages de chèvre frais. Elle se garde facilement une dizaine d’années.

Alsace Rotenberg de Marcel Deiss

Ce vin est issu d’un terroir précoce complexe et varié de calcaire, de sols rouges ferrugineux. Le fort ensoleillement permet une pleine maturation des rieslings et pinots complantés. Le vin réalisé est donc pleinement fruité, séducteur et vibrant. Servi frais avec des poissons nobles marinés aux agrumes, il séduit par ses arômes d’écorce d’agrumes, de fleurs d’oranger et de framboise. A boire dans ses quinze premières années.

Alsace Burg de Marcel Deiss

Burg est un terroir très puissant dans la gamme de Deiss avec son sol de marnes et son exposition plein sud. Contrairement aux habitudes régionales, ce vin n’est pas un monocépage et est composé de différentes variétés comme le riesling, le pinot gris, le pinot blanc, le muscat et le gewurztraminer cultivés de façon biodynamique.
En cave, ils fermentent en foudre avec les levures indigènes et le vin est ensuite élevé en foudre de chêne, sur ses lies pendant 12 mois.
Tous ces cépages aromatiques ainsi que toutes ces étapes rendent le vin particulièrement complexe et empreint de notes épicées et d’écorce d’orange. Superbe avec des mets exotiques.

Alsace Gewurztraminer Vendanges Tardives de Marcel Deiss

S’il est vrai que le domaine Jean-Michel Deiss fait figure d’exception au sein du vignoble alsacien en proposant des vins issus de complantation, il nous dévoile ici un monocépage qui honore le gewurztraminer, l’un des quatre cépages nobles de la région. Celui-ci a été cultivé avec soin, selon des principes biodynamiques. En cave, le fruit a été respecté avec les mêmes soins après avoir été vendangé tardivement, une méthode qui garantit une grande concentration d’arômes, de saveurs et de matière.
La dégustation dévoile un vin doté d’une belle robe dorée aux reflets profonds. De celle-ci s’échappe un bouquet aromatique marqué par les notes de fruits confits, de fleurs blanches et d’épices douces. En bouche, la matière est souple et ample, complétée d’une très belle trame acide qui structure le tout. En finale, les touches citronnées engendrent un regain de fraîcheur pour offrir à ce vin la finale qualitative qu’il mérite. Voici donc un vin à savourer pour lui-même ou pour sublimer un foie gras poêlé.

Altenberg de Bergheim de Marcel Deiss

L’Altenberg est le symbole même du travail et des convictions de Jean-Michel Deiss sur l’effacement des cépages au profit du terroir. Le terroir de l’Altenberg de Bergheim est très spécifique : le sol est notamment composé de calcaire jurassique et de marnes du lias, soit des éléments riches en fossiles donnant un sol argilo-calcaire pauvre, ferrugineux et en roche calcaire. Ce type de sol oblige la vigne à plonger ses racines profondément pour puiser ses nutriments. De plus, son micro-climat, influencé par l’exposition plein Sud est très chaud et sec, donnant de très bonnes maturités des raisins et parfois de la pourriture noble. Tous les cépages alsaciens traditionnels sont complantés sur cette parcelle.
A la dégustation, ce vin livre un nez incroyablement complexe, avec un bouquet riche et intense, aux arômes fruités de pêche, de melon, de mandarine, de citron confit, de coing et aux notes de miel et de gingembre. La bouche se révèle très puissante dès l’attaque, avec une grande présence, ample, sapide et fruitée (acidulée), livrant de la richesse et une belle sève tout en se terminant par une très longue finale saline.
Ce vin s’accorde très bien avec les plats de volaille ou de crustacés. Il dispose d’un grand potentiel de garde, d’au moins 20 ans, même s’il est délicieux dès sa jeunesse.

Alsace Grand Cru Mambourg de Marcel Deiss

Mambourg est un assemblage de pinots. En effet, pinots gris, noir, blanc et meunier ont été assemblés pour offrir un résultat surprenant, complexe et vibrant. Ces variétés ont puisé leurs lettres de noblesse dans des sols à la géologie atypique composée de calcaires d’oligocènes du Quartenaire et ont bénéficié d’une exposition idéale vers le Sud. Des critères qui permettent l’élaboration d’un vin à la fois tendu et patiné. Il est aussi doté d’un bouquet à la fois varié et tout aussi complexe oscillant entre des arômes fruités, minéraux et de cuir. Il s’agit d’une cuvée pour le moins atypique et suave qu’il convient de carafer deux heures avant son service avec des mets de caractère comme un rôti de veau ou un risotto à la truffe. Les amateurs envisageront de le conserver en cave quelques années (entre 15 et 20 ans) et seront bien avisés de le servir à température fraîche dans un verre à grand cru.

Alsace Grand Cru Schoenenbourg de Marcel Deiss

Le grand cru Schoenenbourg, sans aucun doute un des plus beaux terroirs à riesling de l’Alsace, est un site magnifique et très pentu qui domine le très touristique village de Riquewihr. Le terroir se compose de marnes gypseuses du Keuper (marnes bariolées) recouvertes de grès vosgien et de fines couches de muschelkalk avec un sous-sol riche en éléments minéraux. Parfois austères dans leur jeunesse, les vins de Schoenenbourg se distinguent par leur potentiel de garde exceptionnel. Celui-ci est sans aucun doute conféré par le style du vin lui-même. A savoir, une matière d’une grande richesse ainsi qu’un bouquet aromatique dévoilant des notes multiples et variées. L’amateur décèle ainsi des notes de poivre, de fumée et de minéralité.
Nous vous recommandons d’ouvrir ce vin la veille de son service afin d’en apprécier toutes les nuances et la pureté. Les fins gourmets envisageront des accords avec des mets nobles comme un homard à la nage.

Alsace Schoffweg de Marcel Deiss

Schoffweg est un très beau terroir calcaire, perché au-dessus de la plaine et en prolongement du grand cru Altenberg de Bergheim. Ce vin est une complantation de riesling et de pinots, complétés de quelques souches de muscat et de chassselas. Sec et fruité, il se marie à une cuisine un peu exotique et épicée. En effet, ses notes vanillées et sa longueur font de lui un vrai vin de gastronomie à déguster frais (10°C). Laissez-le reposer quelques années en cave : il développe de superbes arômes au bout d’une dizaine d’années.

Alsace Grasberg de Marcel Deiss

Grasberg est un terroir situé à 340 mètres d’altitude, au sommet du Grand Cru « Altenberg de Bergheim » ; il est composé de sols calcaires pauvres, obligeant la vigne à s’enraciner profondément pour puiser ses nutriments. En ressort un vin très fruité, aux arômes d’agrumes et de menthe fraîche. Au palais, il y a beaucoup de fraîcheur et de vivacité, des saveurs fruitées (agrumes) et une jolie finale. Cette cuvée est parfaite pour accompagner salade de langoustines ou homard et vinaigrette aux agrumes, ou un canard à l’orange par exemple.

Alsace Huebuhl de Marcel Deiss

Ce premier cru du vignoble de Bergheim provient du terroir du Burg, dont les caractéristiques géologiques (marnes du Keuper) et climatiques (exposition plein sud) sont propices à la production d’un vin puissant et complexe. Voici donc un vin plein d’énergie, gras et épicé, élaboré à partir des différents cépages alsaciens complantés comme cela avait cours autrefois. La robe dorée, le nez de cannelle et de clou de girofle, la bouche minérale et complexe invitent à une dégustation immédiate ; l’équilibre entre un fruit juteux et la droiture de la structure est sublime.

 

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

JEU – CONCOURS Instagram | Finissez l’été avec iDealwine !

Cet été, iDealwine vous a emmené en voyage au cœur des vignobles du monde… Heureusement, l'été n'est pas terminé !

Terrebrune Bandol Provence

Terrebrune, une histoire d’homme, de caractère, de persévérance et de terroir

Monument de la Provence, le domaine de Terrebrune est l’histoire de la rencontre entre un cépage, un climat, un terroir et des hommes. Voyage en Provence.

Jeu Concours Instagram – L’instant Ideal avec la gagnante Livia Olivier Fabre

Discussion avec la grande gagnante de notre jeu concours d’été Instagram, détentrice d’un cadeau d’une valeur de 500€ !