Qu’est-ce qu’un vin orange ?

Considéré comme un vin à la couleur à part, le vin orange connaît aujourd’hui son heure de gloire auprès d’un public averti. La clé de son succès ? Un bouquet aromatique intense, une matière tannique et une méthode de production ancestrale, voire millénaire. Un vin unique qui confond plus d’un fin dégustateur à l’aveugle…

 

Les origines du vin orange

Connaissant un succès croissant depuis le début des années 2000, le vin orange est généralement identifié à cette « nouvelle » mouvance nature. Pourtant, sa production ne date pas d’hier et remonte plutôt à l’Antiquité ; elle proviendrait en effet du Caucase et des traces vieilles de 8 000 ans ont été retrouvées en Géorgie, pays considéré comme le berceau de la viticulture.

Quelque peu oublié avec le temps, le vin orange a été remis au goût du jour dans les années 1990 grâce à des vignerons italiens adeptes de vinifications naturelles et de techniques géorgiennes. Ils se sont alors essayés à la production de vins que l’on appelle chez eux « ramato » (= cuivré) ou « macerato » avec des variétés locales comme le friulano, le pinot grigio et la ribolla gialla.

Aujourd’hui, ce style de vin a trouvé son cercle d’amateurs et les vignerons, avides de nouvelles connaissances et, sans doute, d’une expérience et d’un retour aux méthodes ancestrales, s’y adonnent. En France, en Europe, dans les pays du « Nouveau Monde » … partout fleurit ce vin si atypique. Dans l’Hexagone, des propriétés comme Henri Milan (Provence), le château Lafitte (Jurançon), le Vignoble du Rêveur (Alsace), le domaine des Roches Neuves (vallée de la Loire) en proposent et sont à découvrir sur iDealwine 😊

Les méthodes de production du vin orange

Le vin orange est souvent défini comme un vin blanc vinifié comme un vin rouge. Il est aussi connu sous les noms de « vin blanc de macération » et « vin blanc macéré » dans la mesure où sa fabrication consiste à laisser les matières solides (peau, pépins et rafles) des raisins avec le jus lors de la fermentation. La fermentation étant un processus au cours duquel les levures naturellement présentes sur la baie transforment le sucre du fruit en alcool.

Cette macération avec les matières solides est normalement réalisée lors de la production de vins rouges dans la mesure où la peau est pourvoyeuse de couleur et de tanins notamment. Rappelons ainsi- à titre d’illustration- que les raisins rouges ont une chair blanche et que le vin produit doit sa couleur rouge et son intensité à la macération des peaux avec le jus. Plus un vin orange est foncé, plus on suppose que le temps de macération a été long. En plus d’apporter de la couleur, en l’occurrence une tonalité jaune foncé, la peau du raisin blanc offre sa matière, soit des tanins. Le vin orange allie donc avec subtilité la trame tannique d’un vin rouge à la fraîcheur typique d’un vin blanc. A noter que la macération qui dure généralement quelques semaines peut, dans ce cas présent, aussi bien durer quelques heures seulement que deux ans.

Quant à l’élevage, en Géorgie, il s’effectue dans des contenants d’argile enterrés appelés « kyevris ». Toutefois, les vignerons peuvent opter pour des contenants variés comme des matières inertes (cuves en ciment ou en inox), des amphores, des jarres de terre cuite ainsi que le fût de chêne, réputé pour procurer des tanins au vin et les arrondir grâce à la micro-oxygénation.

 

Les typicités du vin orange

Bien sûr, comme tout autre type de vin rouge ou blanc, le vin orange se décline à l’infini en fonction des variétés utilisées, de leur terre d’origine, du climat, des méthodes de vinification et d’élevage. Si de façon générale ils se définissent donc par leur texture, leurs tanins, leur richesse et leurs amers nobles, ils dévoilent aussi un bouquet aromatique intense, marqué par des notes de fleurs, de fruits séchés, de fruits à coque, de grillé et, parfois, d’oxydation. A cela s’ajoute un potentiel de garde intéressant conféré par la structure tannique.

 

Accords mets et vins avec du vin orange

Par leur équilibre entre fraîcheur, matière et intensité des arômes et des saveurs, les vins orange trouvent une place de choix à table. La combinaison des tanins et de leur légèreté suggère des associations avec des mets charnus dont le caractère aromatique ne doit pas prédominer. Nous penchons par exemple pour une recette de champignons à la crème, un gratin de légumes, une viande blanche, des volailles ou un poisson charnu. Pensez bien à servir ce vin entre 12 et 14°C, une température oscillant entre celle d’un vin blanc et d’un vin rouge.

Retrouvez les vins orange en vente sur iDealwine.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Déjeuner d’été | Nos vins préférés pour rester dans l’ambiance des vacances

Réunissons-nous joyeusement autour d’une table remplie de victuailles estivales, accompagnées de nos vins préférés.

Recette de la semaine – Gigot d’agneau à l’ail confit

Avec le printemps et à l’approche de Pâques, voici venu le temps du gigot d’agneau. La recette est simple, l’essentiel étant d’avoir un bon boucher ! A accompagner d’un joli ...

Jusqu’où ira le lobby des prohibitionnistes de l’ANPAA ?

A grands coups d’amendements pré-rédigés destinés aux parlementaires, l’ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie) tente de durcir encore un peu plus les règles en matière de santé ...