Penfolds | Une renommée mondiale de l’autre bout du monde

En présentant ce domaine, on vous fait voyager bien plus loin que d’habitude, plus précisément jusqu’au sud de l’Australie. Penfolds est un géant viticole qui cultive ses vignes depuis 1844. S’il n’est pas surprenant que presque 200 ans de travail apportent de la vraie excellence dans la production ici, l’histoire de cette suprématie mérite toute notre attention, tout comme les vins qui y sont produits…

Chez Penfolds, il ne s’agit pas d’une exploitation confidentielle cultivée sur un petit coin de terre. Des pentes d’Adelaide Hills aux sols de terres rouges en Coonawarra, Penfolds est un vrai royaume qui connaît toutes sortes de terroirs. Cependant, cela ne veut pas dire que la vie de ce domaine manque de personnalité ! Comme on le voit très souvent dans l’histoire des vignobles, ce domaine était d’abord une propriété familiale. En 1844, Christopher et Mary Penfold sont arrivés d’Angleterre pour planter des vignes françaises sur 200 hectares de terre australienne, preuve déjà d’un esprit ouvert qui mélangeait plusieurs cultures. Mais initialement, il ne s’agissait pas de faire des vins à consommer pour le pur plaisir du breuvage. En fait, Christopher voulait se lancer dans la production du vin fortifié comme traitement médicinale, croyant fermement aux bénéfices pour la santé. Et c’est seulement après avoir constaté le succès de ce projet que le couple a visé plus grand, avec plus de variété dans leurs cépages ainsi qu’une expansion du vignoble.

Il faut dire que cette philosophie de diversité dans la culture des vignes et la production des vins constitue en quelques sortes le fil conducteur de ce domaine. La Magill Estate est à l’origine de Penfolds, un lieu-dit qui représente son ‘spiritual home’, mais au fur et à mesure cette exploitation s’est agrandie pour devenir le vignoble le plus important dans l’Australie méridionale. Aujourd’hui le domaine possède des vignobles dans cinq autres régions du pays (!), et bien entendu, cette expansion remarquable se transcrit en une grande diversité dans leur travail. Les vins sont produits en monocépage ainsi qu’en assemblage, et cette souplesse d’approches mène à deux conséquences principales. D’abord, elle permet au domaine de faire rayonner toute une palette des meilleurs terroirs du pays. Cette souplesse représente aussi un élément stratégique dans la gestion du domaine, puisqu’une partie de leur expertise se trouve dans l’aptitude à maintenir une grande qualité, y compris pendant des années difficiles en termes de conditions climatiques. Tout ceci leur apporte une grande liberté, avec de l’espace pour à la fois exprimer un style quintessentiel et faire avancer des démarches innovatrices.

Afin de gérer cet empire viticole, toute une équipe de vignerons y travaille, avec chacun leur spécialité. A la tête de cette équipe se trouve Peter Gago, qui représente seulement le quatrième chef de chai dans l’histoire du domaine. Ancien vigneron pour les vins rouges chez Penfolds, son rôle lui permet de partager sa vision pour l’avenir de la production. Il veut que les gammes traditionnelles et originelles restent une référence de style et de qualité, lorsque les nouveautés parviennent à pousser les limites de cette région et ses vins. Un autre membre important de l’équipe est Stephanie Dutton, vigneronne de vin rouge qui travaille dans la Barossa Valley. Les vignobles de cette région ont des racines profondes en termes d’histoire et de culture. Ici, Penfolds cultive de très vieilles vignes de cabernet sauvignon pour faire leurs icônes, tels que la collection ‘Grange’. Les blancs du domaine sont plutôt de la région d’Adelaide Hills, dont les pentes fraîches sont propices à la culture et à la vinification de cuvées qui sont plus ‘contemporaines’. La force de ce domaine se trouve dans la complexité et l’étendue de leur travail.

Bien évidemment, on ne peut pas prétendre être les premiers à avoir déniché la beauté de ce domaine. Les cuvées Grange sont extrêmement recherchées, le millésime 2008 notamment est le seul millésime australien à avoir reçu la note de 100/100 du Wine Spectator et du Wine Advocate de Robert Parker. Également bien notés sont les millésimes de 2012 (100 d’Andrew Caillard MW), 1953 (20/20 de Jancis Robinson) et 2010 (100 de Tyson Stelzer), parmi d’autres ! Et ce n’est pas que les vins qui ont reçu des accolades, par exemple en 2017 Peter Gago a été reconnu par le gouvernement australien pour ses services à l’industrie du vin. Le chai Penfolds, lui aussi, a une renommée globale, ayant reçu pleines de distinctions de revues, notamment en Australie et aux Etats-Unis. Tant de preuves que le succès fulgurant de Penfolds est bien mérité, avec l’expertise et la passion qui se transcrivent dans chacune des cuvées produites.

Les vins de Penfolds:

Barossa Valley Penfolds Grange: Employé par Penfold’s depuis 1931, Max Schubert créa avec beaucoup d’imagination et de volonté un vin exceptionnel reconnu mondialement : le Penfold’s Grange. Souhaitant développer un vin riche, complexe et de longue garde, Max Schubert utilisa le cépage Shyraz, nom local de la Syrah, en pratiquant une sélection impitoyable. Le premier millésime vit le jour en 1951. Depuis , le vin à imposé son style : racé et complexe, il dévoile un bouquet intense de fruits rouges avec des notes fumées et mentholées. De plus, il possède un potentiel de conservation phénoménal.

Barossa Valley Bin 128 Coonawarra Shiraz: Le nom Coonawarra signifie en aborigène « là où pousse le chèvre-feuille », et cette cuvée est une très grande syrah australienne. Elevée en barriques de chêne français, elle livre des arômes de petits fruits rouges ainsi que des notes poivrées et giboyeuses.

Barossa Valley Bin 2 Shiraz Mataro: Assemblage de syrah et de mourvèdre, cette cuvée est élevée durant huit mois en fûts de chêne français et américains (10% neufs). Au nez, elle exhale de délicieuses saveurs méditerranéennes de tomate séchée, de tapenade, d’herbes aromatiques, de fruits rouges comme la grenade ainsi que des notes giboyeuses. La bouche se montre ample et généreuse et offre des saveurs de myrtilles.

Barossa Valley Bin 311 Chardonnay: Elevé huit mois en fûts de chêne français (25% de fûts neufs). Le premier millésime a été réalisé en 2005. Paré d’une robe paille claire, le vin délivre un nez complexe frais avec des notes de nougat et de fruits secs grillés (pistache, amande). On distingue également des arômes de fruits blancs (nectarine, pêche). La bouche est vive, avec une certaine saveur d’agrume et de citron vert.

Barossa Valley Bin 389 Cabernet Shiraz: Issu d’un assemblage de cabernet-sauvignon et de syrah cultivés autour d’Adélaïde. Le bin 389 est surnommé Baby Grange car il est élevé durant une année dans des fûts ayant servis à l’élevage de la cuvée mythique du domaine, Grange. La capacité de garde de ce vin est incroyable. Le premier millésime produit est le 1960. La robe est magenta avec des reflets violets. Le style Penfolds est perceptible avec des notes de fruits noirs mûrs (cassis, cerise). La bouche est généreuse, équilibrée et évolue vers des arômes cacaotés.

 

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Chablis

Le domaine Drouhin Vaudon à Chablis : de grands chablis en biodynamie

Le domaine Drouhin Vaudon est le plus grand domaine de Chablis en biodynamie. D’où une production de vins magnifiques, purs et d’une densité hors norme, du simple chablis aux plus ...

Marathon du Médoc : iDealwine au courage

Le trentième marathon du Médoc a eu lieu le week-end dernier. Terre de grands vins et d’exploits sportifs, le Médoc ...

Vignoble du Rêveur | L’imagination prend son envol en Alsace

Qui ne connait les Deiss ? Le prochain chapitre de cette histoire familiale s’annonce prometteur et plein de panache.