Paulée d’Anjou au Château de Saumur

Pour cette dixième édition après deux ans de disette pour cause de crise sanitaire, la Paulée d’Anjou faisait son grand retour le lundi 27 juin. Au programme, la découverte des vins de 91 vignerons dans les jardins du Château de Saumur. Partenaire de l’événement, iDealwine s’est adonné à son jeu favori que les fidèles de notre site connaissent bien : l’organisation de dégustation à l’aveugle pour les participants, tout au long de la journée

Un cadre de rêve

Pour célébrer les 10 ans de cet événement festif, il fallait marquer le coup, et quoi de mieux pour cela qu’un cadre de rêve ? L’évènement prenait place dans les jardins du château de Saumur, surplombant la ville et les bords de Loire. Un lieu aménagé par les vignerons pour une journée d’exception, baigné d’une météo clémente. Originalité de cet événement, là où d’habitude les vins sont servis individuellement par leurs producteurs, à la Paulée d’Anjou, les vins de plusieurs domaines sont présentés regroupés par tables. L’occasion de découvrir, côte à côte, des grands noms et des bouteilles plus confidentielles

Une dégustation à l’aveugle déroutante

Vous nous connaissez, les dégustations à l’aveugle sont notre spécialité lors des salons ou évènements divers. Et vous les plébiscitez 😉. Pour cette édition, l’équipe iDealwine, représentée par Elsa Ginestet, Eloïse Rusier et Sébastien Doat, aux côtés des co-fondateurs Cyrille Jomand et Angélique de Lencquesaing, avait sélectionné six vins. Face à un public de professionnels nous n’avions pas lésiné sur la difficulté, le premier vin, un grand cru Steingrubler 2019 de Barmès-Buecher en dérouta plus d’un… Chenin ou chardonnay ? Ces deux cépages ressortirent plusieurs fois, jusqu’à ce qu’Adrien Moreau (domaine Belargus) annonce un grand cru d’Alsace ainsi que le bon cépage, une belle performance qui doit beaucoup à son passé de dégustateur chevronné, habitué des concours de dégustation étudiants ! Cap sur Bordeaux ensuite, avec Maison Blanche 2015, un vin choisi pour la proportion de cabernet franc significative dans son assemblage en clin d’œil aux flacons ligériens… Dans sa version nature, il déployait des tanins soyeux et une belle matière suave et profonde, jouissant d’une aromatique de petits fruits noirs. C’est ensuite un vin sud-africain de Alheit Vineyards qui fut servi, la cuvée Hereafter Here, d’une belle pureté, son aromatique rectiligne bien soulignée par un élevage élégant a séduit les dégustateurs, une fois de plus déroutés. De beaux climats de bourgogne furent entre autres évoqués… Pour le seul vin ligérien proposé, nous avions opté pour la cuvée Mephisto de l’emblématique domaine de l’Ecu, un vin aux tanins particulièrement souples, et une profondeur envoûtante qui a frappé les esprits… Ici le cabernet franc fut reconnu mais personne ne trouva son origine du pays nantais.

C’est un chardonnay du jeune et talentueux Clément Bärtschi qui prit la suite, un vin en provenance de Bugey, cette petite région viticole entre le Jura et la Savoie, doté d’une trame à la tension vibrante, son terroir de Manicle constitué d’éboulis calcaire n’y étant sans doute pas pour rien. Enfin le dernier flacon servi fût un jurançon moelleux du domaine Uroulat, un vin à la très belle acidité naturelle et ses arômes typiques d’ananas et de fruit de la passion. Un heureux dégustateur fit mouche là encore.

Une Paulée festive

La journée ne s’est pas arrêtée là ! Les équipes de la Paulée avaient prévu un très joyeux dîner dans l’enceinte du Manège des écuyers de Saumur. 500 personnes, vignerons, sommeliers, journalistes et professionnels du commerce du vin, français et étrangers, étaient réunis autour d’un dîner concocté par trois chefs étoilés de la région, Pascal Favre d’Anne, David Guitton et Mickaël Pihours. Une soirée d’anthologie, rythmée par les beaux flacons qui s’échangeaient de table en table… L’équipe d’iDealwine n’a dérogé ni à la tradition, ni à son ADN en apportant quelques bouteilles de nos domaines partenaires : pernand-vergelesses Les Vergelesses du domaine Chandon de Briailles, vieux-château-certan 1973, et pour finir, deux rivesaltes millésimés 1959 et 1967… Vous l’aurez compris, nous sommes heureux d’avoir pu retrouver le chemin des beaux évènements qui offrent aux amateurs de savoureux moments d’échange et de partage.

Toute notre équipe, heureuse d’avoir pu partager de grands moments avec les vignerons et les professionnels présents à Saumur, tient à adresser de chaleureuses félicitations aux organisateurs de ce bel évènement : Céline Sanzay, Ivan Massonnat et Xavier Amirault. Vive la Paulée d’Anjou, vive les vins de la Loire… et d’ailleurs !

Voir les vins de Loire en vente actuellement

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Belles enchères sur les Bourgognes du domaine Clair-Daü, les hermitages de Chave et les vins du Clos Rougeard

La vente qui s’est achevée en ligne le 1er avril dernier a réuni près de 600 acheteurs du monde entier, venus se battre pour acquérir certains flacons introuvables, comme les ...

Concours de dégustation : la sélection américaine pour la finale de la Left Bank Cup

L’Université de Chicago Business School et la Wharton Business School de l’Université de Pennsylvanie ont été sélectionnées pour représenter les Etats-Unis lors de la finale de la Left Bank Cup, ...

winedex-logo-blog janvier 2014

Les indices WineDex®iDealwine débutent l’année 2014 dans le vert

En hausse de 3,41% à fin janvier, les indices WineDex® iDealwine débutent l’année 2014 sur une note positive. Une progression qui doit toutefois beaucoup l’entrée dans l’indice des vins issus ...