On ne naît pas vigneronne, on le devient

Lalou Bize-Leroy

Si l’on entend encore trop souvent que le vin est un univers masculin, il n’en est pas moins vrai que progressivement, le travail effectué par les femmes devient bien de plus en plus visible. Et il était temps ! A tous les niveaux, leur talent s’épanouit et s’intègre dans une production qui a longtemps été parsemée d’entraves à la parité. A l’occasion de la journée internationale de la Femme, iDealwine vous partage le travail de vigneronnes passionnantes et passionnées. 

 

Ce lundi 08 mars, la MSA a publié ses statistiques sur la présence féminine dans les domaines viticoles français : 12 700 femmes à la tête d’exploitation et 121 800 salariées. Nous sommes nombreux à attendre impatiemment le jour où il ne sera plus surprenant de voir une femme aux commandes, quel que soit le secteur, mais pour l’instant il est encore pertinent de mettre en avant les figures féminines qui imposent leur empreinte novatrice. Voici donc un petit clin d’œil à quelques-uns de nos domaines partenaires menés par des vigneronnes talentueuses et engagées. Des vigneronnes que l’on remarque et dont on apprécie énormément le travail.

Commençons par la Bourgogne, région emblématique et traditionnelle par excellence, où l’on ne pense pas forcément aux femmes quand on pense aux vignerons. Grave erreur ! Il y a en effet de plus en plus de femmes qui viennent apporter leur talent à ce grand vignoble français. Lalou Bize-Leroy, du domaine Leroy, en est l’exemplaire parfaite. A la tête d’un patrimoine viticole qui date de l’année 1868, elle y règne avec une main de maître, produisant les vins selon une philosophie biodynamique très engagée. En l’entendant parler de son travail, il est évident que ses méthodes sont le fruit d’une passion ancrée pour la terre, la nature et le vin. En cherchant de l’harmonie avec l’univers, elle a créé un chef-d’œuvre viticole.

 

Virginie Joly

Dans la même veine, Anne Gros s’engage aussi dans une production qui est plus respectueuse de l’environnement, toujours en quête d’une meilleure connaissance de ses terroirs de vosne-romanée, chambolle-musigny et vougeot afin de produire des vins qui sont de plus en plus précis et expressifs. Elle a su convaincre tous ses détracteurs qu’elle est plus que capable de gérer un domaine indépendamment, et ce, depuis qu’elle a repris la propriété à l’âge de 25 ans ! Fanny Sabre était, elle aussi, jeune au moment de réaliser ses premières cuvées à Pommard. Ses vins sont caractérisés par leur délicatesse incroyable après une culture et une vinification particulièrement soignées. Vous trouverez aussi dans notre réseau les cuvées superbes de Stéphanie Colinot, Chantal Remy, et Anne Boisson, toute également passionnées par les merveilles qu’offre les terroirs bourguignons.

Bien sûr, il n’y a pas que la Bourgogne où les femmes vigneronnes ont percé ! Elodie Balme exploite 17 hectares de divers cépages régionaux sur ses terroirs, gérant un domaine qui fait partie des étoiles montantes de la région rhodanienne. Agathe Bursin, autre jeune vigneronne très talentueuse, produit de beaux rieslings très fins en Alsace, et Virginie Joly reprend petit à petit la direction de La Coulée de Serrant, un domaine mythique et unique en son genre dans la vallée de la Loire. Voyageant un peu plus loin, plus spécifiquement vers la Corse, on trouve le domaine Giudicelli, où Muriel signe avec une énergie inépuisable des vins racés à l’image du terroir.

And last but not least, il y a la figure d’exception de Mee Godard. Originaire de Corée du Sud, et ayant suivi un parcours assez inédit, cette vigneronne diplômée en biologie, biochimie, et œnologie en France a acquis quelques hectares de vignes dans le Beaujolais, région qu’elle apprécie pour la beauté de ses paysages. Il n’y a pas d’hésitation sur le fait qu’elle, comme les autres femmes citées, iront très loin.

Mee Godard

Si cette amélioration de la parité dans le monde du vin représente de grands pas en avant, ces progrès se font tout de même lentement par rapport à d’autres secteurs – et c’est pourquoi iDealwine est heureux d’apporter sa modeste contribution en la matière dès que nous en avons l’occasion. Cela dit, lorsque la Journée de la femme offre un moment de réflexion sur les obstacles auxquels les femmes doivent encore faire face par rapport aux hommes, il s’agit aussi d’une belle occasion pour fêter le succès fulgurant et le travail de celles qui tracent leur propre chemin, poursuivant un parcours de passion et inspirant les générations de femmes à venir. Rejetons donc toutes les idées reçues sur la capacité des femmes à compter et assumer leur rôle dans la filière viticole. Oublions aussi l’idée qu’un vin peut avoir un caractère « féminin » ! Et accordons-leur toute la distinction qu’elles méritent en tant que vigneronnes. L’histoire qu’elles sont en train de construire va bien plus loin que le sublime contenu de leurs belles bouteilles. Et bonne journée de la femme à toutes et à tous ! 😊

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Ces « petites » appellations qui ont la cote

Nous en sommes tous là : quand il s’agit de choisir des vins pour tous les jours, nous sommes partager entre l’idée de ne pas nous ruiner et la crainte ...

Inès de La Fressange Présidente ! (de la 151e Vente des Hospices de Beaune)

Pouvait-on rêver meilleure ambassadrice ? Icône de l’élégance parisienne et symbole du chic à la française, Inès de La Fressange sera cette année la Présidente de la 151e Vente aux ...

La Romanée Conti dégustée … à l’aveugle

Déguster la Romanée Conti à l’aveugle, en compétition avec les plus grands pinots noirs de la planète, ça vous tente ? Filez vite à Singapour ! Un évènement inédit s’y ...