On a testé : passer le WSET 3

WSET wine spirit education trust révision

Passer le WSET 3. Voici le défi que je me suis lancé au mois de juillet dernier. Après six mois à jongler entre mon vrai travail et ma formation, je peux témoigner de mon expérience et, je l’espère, vous donner l’envie de faire de même. Qui sait ?

Le WSET, qu’est-ce que c’est ?

De son vrai nom Wine and Spirit Education Trust, le WSET est une formation et un diplôme anglais destiné au professionnel du vin et des spiritueux, ou à toute personne vraiment passionnée par ce secteur. Vous avez bien lu, « vraiment passionnée ». Celui-ci requière en effet un certain niveau d’exigence et un travail personnel conséquent. Avec le WSET, notre chauvinisme légendaire (et certainement justifié ) n’a pas sa place : l’approche internationale de cette discipline nous éduque aux vins du monde entier.

diplôme WSET wine spirit education trust dégustation

Petit selfie discret pendant le cours… S’appeler Constance et déguster du Vin de Constance. Elle est pas belle la vie d’étudiante ?

Pourquoi ai-je voulu passer le WSET ?

Généralement, quand quelqu’un entre chez iDealwine, il est déjà mordu de vin. C’était mon cas. Et, comme tout amateur, depuis que j’ai mis un pied dans cet univers, il m’est impossible d’en sortir. Jamais, je ne voudrais cesser d’apprendre et de comprendre ce qui se trouve au fond de mon verre. Et, surtout, je souhaite transmettre à mon tour. Je souhaite prouver aux lecteurs du blog (vous, peut-être ?), ainsi qu’à mon entourage- voire à la terre entière- combien le vin est un produit magique et noble. Et pour trouver les mots justes, rien ne vaut une formation reconnue. De cette envie d’enseigner et d’assouvir ma soif de connaissances, est née cette décision de passer le WSET 3.

Le WSET comprend cinq niveaux. Le premier, que j’ai passé il y a quelques années au cours de mes études, permet d’acquérir les connaissances de base sur les principaux styles de vins, d’assimiler les méthodes de conservation et de service du vin. En bref, une formation idéale pour les néophytes.

Je n’ai pas passé le niveau 2 qui élargit la connaissance générale des vins et des spiritueux et donne quelques bases de la dégustation. Alors, sur un coup de tête, je me suis directement inscrite à la 3ème étape. Un petit pari qui m’a finalement demandé beaucoup de temps. Au programme, connaissance complète des vins du monde et maîtrise d’une méthode précise et rigoureuse de dégustation.

Vin dégustation WSET wine spirit education trust

Comment la formation du WSET 3 se déroule-t-elle ?

Après mon inscription en juillet dernier, j’ai reçu par La Poste une grosse pochette avec trois manuels. L’un d’entre eux, et évidemment le plus gros, allait devenir ma Bible. Ce nouveau compagnon me suivait partout et je le consultais le week-end, en semaine, pendant une petite pause, dans les transports, avant de travailler et de dormir. Je vivais WSET, je dormais WSET, je mangeais buvais WSET.

Maîtrise de techniques de viticulture diverses et variées, restitution des étapes de vinification des vins blancs (haut-de-gamme, bas-de-gamme, doux…) des vins rouges (légers ou corsés, prestigieux ou non) des rosés, des xérès, des portos, des vins effervescents (champagne, crémant, cava, cape blends, prosecco, asti…), muscats… Tout y passait. Sans oublier la mémorisation des grands cépages internationaux et des variétés autochtones moins connues, les cartes du monde, les différentes appellations contrôlées (AVA américaines, wards et districts sud-africains, DOC et DOCG italiennes, DOCa espagnoles, pradikatwein et qualitatswein allemands) … Bref, l’apprentissage était sans fin. Mais passionnant, je vous assure !

Afin de passer l’examen sereinement, il est recommandé de fournir un travail personnel de 85 heures en plus des cours hebdomadaires. Evidemment, je suis rarement confiante. Alors, j’ai travaillé 100 fois plus ! Ma formation avait un avantage : les cours avaient lieu dix mardis soir de suite, de 19h à 23h. Nous y étudions un thème spécifique pendant deux heures avant de déguster une dizaine de vins. Habituellement, les centres de formation proposent le même nombre d’heures de séances réparties sur cinq jours ou sur deux week-ends consécutifs.

Vin italiens WSET wine spirit education trust

Séance consacrée au vins italiens

Le WSET est connu pour l’exigence de sa dégustation qui se divise en critères très précis. Le but ? Analyser la robe (intensité et couleur), le nez (son intensité, les caractéristiques de ses arômes, son stade d’évolution), la bouche (son niveau de douceur, d’acidité, de tanins et d’alcools, ses saveurs, sa longueur), et sa qualité (le vin gagne-t-il à vieillir ou, au contraire, est-il trop vieux ? Est-il bon, excellent, ou bien acceptable, voire médiocre ?).

Au terme de ces mois de formation, au cours desquels nous avons entre autres visité la Winerie Parisienne pour illustrer notre chapitre sur les méthodes de vinification, nous avons passé un examen le 18 décembre. Six jours avant Noël, quel bonheur…

Comme d’habitude, j’ai retrouvé les candidats un mardi soir et nous avons commencé le test par une demi-heure de dégustation. Chacun avait devant sa copie deux verres de vin servis à l’aveugle. Un rouge et un blanc. Pour être honnête, les conditions d’examen se sont révélées difficiles. Un brouhaha extérieur nous a empêché de nous concentrer. Or, chacun le sait, rien ne vaut un endroit calme pour déguster tranquillement. Fort heureusement, je pense m’être très bien débrouillé à l’écrit (un QCM et quelques questions ouvertes).

Préparation WSET wine spirit education trust

Notre professeur nous a recommandé de déguster un vin rouge et un vin blanc sans prétention chez soi, avant l’examen, pour mettre ses sens en éveil. Recommandation respectée à la lettre !

Les résultats du WSET

Maintenant les dés sont jetés. J’attends les résultats qui devraient être annoncés d’ici deux-trois mois. Difficile d’attendre après avoir tant travaillé quotidiennement. Je prends mon mal en patience et, pendant ce temps, je songe aux côtés positifs. A tous ceux qui hésitent à se lancer dans l’aventure, je réponds d’y foncer les yeux fermés. Certes, cela nécessite rigueur et investissement personnel. Mais le jeu en vaut la chandelle. Et je vous parie que, comme moi, ces heures de bachotage ne vous éloigneront pas de votre passion… bien au contraire ! A quand la prochaine étape ? 😊

PS : je profite de ce récit pour remercier tous ceux qui m’ont soutenue et encouragée pendant ces quelques mois. Ils se reconnaîtront, et je leur dois bien cette dédicace… si ce n’est plus.

  • Voir les commentaires (10)

  • Causse

    Bonjour constance
    Félicitations pour cette belle expérience.
    Faut il obligatoirement être sur paris pour passer ces différentes examen???
    Merci.

  • Devos Gérard

    En fait, moi qui croyais que c’était très difficile au WSET, je constate que mes élèves en Belgique avaient bien plus dur. Cinq niveaux aussi mais 32 semaines de cours à raison de trois par niveau avec 10 vins par cours. Examens dégustation de deux vins à l’aveugle mais un questionnaire de 80 questions pas que en QCM. Si vous m’envoyez votre email
    Je peux vous envoyer un exemple de mes questionnaire.
    Maintenant je suis retraité et je vois que la culture du vin se poursuit. Bravo pour votre travail
    Gérard Devos

  • Martin

    Bonjour,
    Merci de ce partage. J’ai l’intention de passer ces examens. Auriez vous un site de formation à nous conseiller ? Ou la formation est la même quelque soit le centre d’examen ?
    Merci d’avance.
    Ps : je suis en région parisienne

    Bien cordialement
    Foulques

  • F. LEFAY

    Bonjour,
    Non professionnel du vin (vétérinaire !!) mais passionné comme vous, je l’ai passé par correspondance au printemps dernier en révisant entre 2 chirurgies. Lol !!. J’ai été ravi de cet apprentissage qui m’a beaucoup apporté et je retrouve en vous lisant les sensations que j’ai ressenties. Une super expérience à recommander. F LEFAY.

  • jpf

    Bonjour
    Je suis un petit nouveau et en plus très chauvin
    Quel dommage! Je ne pourrai pas vous solliciter pour quelques achats de sûrement bons breuvages , élevés au delà de nos frontières
    Je suis resté vieux jeu et je n’achète et ne bois que du bon vins français.
    Mais c’rst très bien et on peut se rendre compte que nos chers vignerons ne doivent pas s’end sur leurs lauriers s’ils veulent perdurer .
    Merci pour ce beau récit

  • Fabien Rouillard

    Merci Constance pour ce temoignage. Pourrais je savoir avec quel organisme tu as passé ce WSET 3. J’aime particulierement cette formule du mardi soir. Recommanderais tu cet organisme ?
    Merci pour tes conseils.

  • Poivron

    Merci beaucoup pour ce partage d’expérience ça donne vraiment envie de se lancer. Reste à mettre quelques deniers de côté et à continuer à boire avec beaucoup d’attention en attendant !

  • Thomas Van Hemelryck

    Bonjour !
    Tout d’abord merci pour cet article.
    Je me pose moi même la question du Wset, ayant travaillé durant mes études dans le secteur vinicole et entretenant ma passion depuis malgré mon poste de cadre dans l’industrie.
    Ma question est la suivante : est il selon vous utile de passer le niveau 2 avant le niveau 3 ?

    Merci par avance

    Cordialement

    • iDealwine

      Bonjour Monsieur,

      Constance est allé directement au 3, mais pour avoir fait le 2 puis le 3 à titre personnel, je dirai… ça dépend de votre niveau de base 🙂
      Je pense en tous les cas qu’il est parfaitement possible de faire le 3 directement avec du travail. Niveau utilité, le 2 est bien plus détendu c’est sûr, et offre un tour du monde des vins moins poussé, même si dans mon cas ce fut une bonne aide vu que je partais de zéro ou presque pour les vins étrangers. Mais l’argument massue tient bon : tout ce qui est dans le 2 est dans le 3, donc vous verrez tout ! C’est juste un peu moins digeste de tout apprendre d’un coup 🙂

  • laetitia

    Hello,

    Merci pour ce post! Je me suis inscrite pour passer le niveau 3 ( panique à bord évidemment face aux litres d’informations à ingurgiter)
    Aurais-tu des conseils en termes de methodes de travail ?
    Merci par avance 🙂

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Grand Tasting 2012 : venez à la rencontre des meilleurs vignerons du monde !

Pour cette septième édition du Grand Tasting à Paris (30 novembre et 1er décembre), ce sont plus de 300 producteurs français et étrangers qui vous accueilleront à leur stand en ...

Indices WineDex® iDealwine : +9,44% en 2014

Les indices WineDex® d’iDealwine ont terminé l’année 2014 sur une hausse de 9,44%. Une performance qui doit beaucoup à la méthode de calcul de l’indice. Si les Bordeaux ont connu ...

Marché chinois : après Lafite, quel sera le vin le plus recherché ?

L’engouement sur les vins de château Lafite Rothschild ne se dément pas : même des millésimes difficiles à vendre il y a quelques mois encore, tels que 2002, s’arrachent aujourd’hui ...