Michel Redde & Fils : quand trois générations s’unissent…

Famille Michel ReddeTradition et modernité ne sont pas toujours incompatibles. C’est ce que nous prouvent au fil des millésimes les vins de Michel Redde, de son fils et de ses petits-fils. Tous les quatre unis par ce goût du terroir ligérien, élaborent des pouilly-fumés de garde encensés par leur fraîcheur et leur puissance aromatique saisissante. Petit aperçu de ce domaine familial ancien, mais qui n’a rien perdu sa jeunesse !

On dit souvent que le vin est une affaire de transmission, de paternité, d’héritage. Le domaine Michel Redde et Fils en apporte la preuve vivante : du vin semble couler dans les veines de cette famille dont les origines viticoles établies à Pouilly-sur-Loire remontent à 1630. C’est exactement 300 ans plus tard, en 1930, que Michel Redde naquit à Saint-Andelain. Rapidement, son choix de carrière et fait et épaulé par sa femme Simone, il décide d’agrandir l’exploitation. Il commence en 1950 à acheter des parcelles qu’il regroupe, défriche et plante. Tous deux comprennent vite l’importance du contact humain avec leurs clients ou les touristes de passage. Le projet de construction d’un caveau de dégustation baptisé La Moynerie (en référence à ce métier de vigneron autrefois accompli par les moines) a vu le jour en 1966 et accueille depuis les visiteurs affluant de la route nationale 7 et désireux de déguster ses vins de Pouilly-Fumé et Pouilly-sur-Loire.

L’aventure ne s’arrête pas là et leur fils Thierry, tout aussi novateur, décide en 2001 de repenser l’architecture du chai sur 3 niveaux afin de procéder à des vinifications par gravité. Même dans un siècle d’innovation perpétuelle, la tradition est une notion chère au cœur des vignerons. Si les fils de Thierry, Sébastien et Romain, arrivés respectivement en 2003 et 2005, adoptent des méthodes récentes, ils n’en demeurent pas moins convaincus que leur vin doit concrétiser la symbiose entre trois facteurs : terroir, cépage et millésime.

C’est sur un petit bout de paradis terrestre que les Redde cultivent leurs sauvignons blancs (97%) en appellation Pouilly-Fumé, et, chose rare, leurs chasselas (3%) en appellation Pouilly-sur-Loire. Certaines parcelles bénéficient en effet d’une exposition plein sud sur des coteaux qui surplombent la Loire. Leurs sols argilo-calcaires apportent aux vins beaucoup de matière, de l’élégance, et, surtout, ils leurs permettent d’être conservés longtemps. D’autres parcelles situées sur la butte de Saint-Andelain sont constituées de sols argilo-siliceux qui offrent aux vins la minéralité typique du pouilly-fumé.

Michel Redde, son fils et ses petits-fils sont aux petits soins de leurs 42 hectares de vignes qu’ils convertissent peu à peu au bio. Sans surprise, les méthodes de culture sont donc raisonnées : la famille favorise la production de compost, ébourgeonne sévèrement et à maturité, et vendange manuellement les raisins avant de les vinifier par gravité.

Le domaine Michel Redde et Fils a rapidement repéré les particularités de chaque terroir et a procédé à des sélections parcellaires afin de valoriser chacune de leur expressions. Ses vins sont appréciés et recherchés pour leur fraîcheur, leurs arômes intenses de fruits jaunes et exotiques et leur fruité croquant. Expressifs et francs, ils séduisent aussi par leur pureté. C’est ce succès qui a conduit les Redde à agrandir à nouveau la propriété en cultivant de nouveaux plants dans l’ancienne carrière de silex de Tracy-sur-Loire,  « Les Champs des Froids ».

Chez iDealwine, ce sont les domaines comme celui de Michel Redde & Fils que nous apprécions particulièrement. L’innovation n’y est pas incompatible mais au service d’une tradition transmise, qui lui permet de viser toujours plus haut… tout en gardant les pieds sur terre !

 

Le domaine Michel Redde & fils, ce qu’en pensent les guides :

Guide Bettane + Desseauve (Guide 2020) – 3*** Étoiles :

Sébastien et Romain Redde continuent de porter la réussite de ce domaine emblématique de Pouilly, créé dans les années 50 par leur grand-père Michel. Activement développée par leur père Thierry, la gamme couvre les cinq terroirs de l’appellation. Ils l’ont depuis bien structurée en cuvées parcellaires, réparties sur les 40 hectares de vignoble (dont 1,5 ha de chasselas). En 2016 est née la cuvée barre-à-mine issue d’une ancienne carrière de silex, plantée à 10 000 pieds à l’hectare et réhabilitée au terme d’un long travail de titan. La cuvée majorum représente le fleuron de la gamme, issue des plus vieilles vignes et réalisée uniquement les belles années. La cuverie bien dimensionnée, les élevages soignés et les ambitions de progrès des deux frères conforte ce domaine parmi les belles réussites du secteur.

Revue du Vin de France (Guide Vert 2021) – 1*Étoile :

Ce grand domaine historique est dirigé avec sérieux et passion par Thierry Redde et ses deux fils, Sébastien et Romain. Ce producteur est l’un des rares à posséder, et à planter encore, des vignes de chasselas (cuvée Gustave Daudin). À côté de vins assez classiques mais jamais enzymés ni levurés (La Moynerie ou encore le très mûr Majorum), la gamme se décline, à l’initiative de la nouvelle génération, par terroir : Les Bois de Saint-Andelain (argiles à silex rouges), Les Cornets (marnes du kimméridgien), Champs des Billons (calcaire Portlandien), et la dernière-née, Barre à Mine (vignes en haute densité plantées à la barre à mine dans une ancienne carrière de silex). Vendanges manuelles, vinifications par gravité, conversion bio sont autant de choix payants qui expliquent la qualité accrue des derniers vins dégustés, toutefois toujours un peu contenus par une emprise technique forte.

Les vins : le chasselas Gustave Daudin fait partie de ce blancs originaux et identitaires de Loire. Le Petit F… ouvre le bal des pouilly-fumés avec un jus dynamique et précis, très rafraîchissant en 2019. Viennent ensuite les solaires 2018 avec La Moynerie, tout en rondeur, aux saveurs d’agrumes, et Barre à Mine, intense et profond, porté par de beaux amers minéraux, qui semble évoluer vers une trame minérale insistante, le destinant à une cuisine iodée et raffinée. Les 2017 évoluent tranquillement, que ce soit Les Bois de Saint-Andelain, typé par une note fumée et doté d’une structure affirmée en bouche, ou Les Champs des Billons, aux allures plus charmeuses et fruitées. Deux vins d’un millésime ensoleillé à l’équilibre appétent. Évoluant sur des airs chablisiens, Majorum 2013 est toujours disponible et offre l’élan extrêmement serré de ce millésime tardif.

 

Les vins en vente :

Pouilly-Fumé Petit Fumé 2019 (blanc) : Le domaine Michel Redde & Fils s’étend sur 42 hectares de vignes, en culture raisonnée, en cours de conversion biologique. Les vendanges sont manuelles. Les vignes de cette cuvée ont entre 10 et 15 ans. Les rendements sont de 50-55 hectolitres par hectare. Ce vin est issu de sauvignons des terres de Pouilly-sur-Loire (marnes kimméridgiennes), de Saint-Andelain (silex crétacés) et de Tracy-sur-Loire (calcaire). Vinifié et élevé en cuves inox pendant 3 mois sur lies fines, le vin subit une fermentation alcoolique entre 16 et 18°C lui permettant de conserver sa fraîcheur et ses arômes primaires.
Cette cuvée a une robe jaune or brillante aux reflets verts. Le nez est végétal, minéral, floral et plein d’agrumes. La bouche est franche, fine et persistante. Bu jeune, c’est la cuvée idéale à servir entre amis, sans chichis, accompagnée de rillons, de saumon fumé, de ceviche à la mexicaine. Pour ceux qui souhaitent tester les accords mets-vins régionaux, rien n’égalera son mariage avec un crottin de Chavignol !

Pouilly-Fumé La Moynerie 2018 (blanc) : Ce vin est vinifié et élevé en cuve inox, foudre et demi-muids durant 10 à 12 mois sur lies fines. C’est un vin très dense et d’une grande pureté aromatique, offrant une superbe minéralité et des notes salines.

Pouilly-Fumé Les Champs des Billons (blanc) : A l’image de ses autres cuvées, Michel Redde signe ici un vin d’une minéralité pure, crayeuse, presque saline. Issu de terroirs calcaires, appelé « caillottes » de la commune de Tracy-sur-Loire, il a été élevé presque un an et demi sur lies fines en foudres et demi-muids. Notre conseil : le carafer afin de lui laisser développer tous ses arômes. Il se distingue par son nez minéral, presque crayeux et sa bouche fraîche et fruitée.

 

Tous nos vins à vendre

Moi aussi je veux vendre mes vins sur iDealwine

Contacter nos personal shopper 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Rachat Rolet Devillard

La famille Devillard (Chamirey, Perdrix) prend pied dans le Jura

La famille Devillard, propriétaire de plusieurs joyaux bourguignons, s’installe dans le Jura avec le rachat du domaine Rolet Père & Fils.

Jacques Thienpont du Château Le Pin acquiert des vignes à Saint-Emilion

Le propriétaire du Château Le Pin à Pomerol, Jacques Thienpont, a récemment fait l’acquisition de 6 hectares de vignes sur l’appellation Saint-Emilion.

David Moret, grand négociant des blancs de la Côte de Beaune

Depuis son chai à Beaune, David Moret vinifie et élève des vins des plus belles appellations de la Côte de Beaune (notamment en Meursault). Ses vins, concentrés et plein de ...