Michel Couvreur, un pont entre l’Ecosse et la Bourgogne

Aujourd’hui, parlons whisky. Et pour cela, ce n’est pas (seulement) en Ecosse que nous vous emmenons, mais aussi en Bourgogne, à Bouze-lès-Beaune. C’est ici, au cœur d’une illustre région viticole, que la célèbre maison Michel Couvreur élève ses whiskies écossais. Au fond des 150 mètres de galeries creusées dans le cœur de la roche, l’élevage devient un art, que seule cette maison réputée semble maîtriser. Tel est le secret de ces spiritueux recherchés pour leur équilibre et leur élégance. Une jolie façon de vous initier à l’univers des spiritueux chez iDealwine… Et ce n’est que le début car nous vous réservons d’autres surprises !

Un pont entre l’Ecosse et la Côte de Beaune

Michel Couvreur eu plusieurs vies : producteur et négociant en vin de 1951 à 1978, il part en Ecosse dans les années 1960 où il s’intéresse à la fabrication des whiskies (ou whiskies, telle est la question), avant d’avoir l’idée lumineuse de construire un pont entre l’Ecosse et la Bourgogne, afin d’affiner ces produits étrangers dans les caves de Bouze-lès-Beaune. L’élevage et l’affinage sont essentiels à ses yeux, il considère en effet que « 90 % de la qualité d’un whisky provient du fût, et seulement 10 % du procédé de distillation ». L’on comprend ainsi pourquoi ce grand homme est connu pour avoir élevé des whiskies dans des fûts de xérès, de porto et parfois même de vin jaune. Notons aussi un détail important : l’étiquette ne permet pas de savoir dans quelle distillerie le breuvage a été réalisé- secret de producteur-, là où les informations des fûts où celui-ci a été élevé et affiné sont plus exhaustives. C’est bien pour la commercialisation de tout type de whisky artisanal insolite que la Maison Couvreur s’est taillé une réputation et une véritable identité. Et ce, grâce à une patte bourguignonne qui offre aux whiskies Couvreur leurs arômes uniques. En 2013, Michel Couvreur décède à l’âge de 85 ans, cédant sa place à son gendre Cyril Deschamps, épaulé par le maître de chai Jean-Arnaud Frantzen. Deux femmes font également partie de la grande transmission de cet art : Marthe, la femme de Michel, et leur fille Alexandra.

« En Bourgogne, l’élevage devient un art »

Dans le plus grand secret de cette cave du Molet, longue de 150 mètres de galeries creusées dans le cœur de la roche, des whiskies reposent et s’affinent dans le calme et le silence. Les secrets de cet art ? Une humidité idéale à leur bonne maturation et un choix des fûts minutieux. Un véritable assemblage de fûts est ainsi envisagé et appliqué à chaque cuvée, et chacun d’entre eux est suivi individuellement. De même, l’alternance de ceux-ci entre espaces humides et secs permet de doter les nectars d’une belle puissance et d’une rondeur harmonieuse. Un travail sur lies vineuses est également élaboré afin d’offrir davantage de nuances aromatiques et gustatives. Bouchée, cirée et étiquetée, chaque bouteille est ensuite chouchoutée à son tour. Pour avoir testé, votre rédactrice vous confirme que cela demande du travail 😊 Ainsi choyés, les whiskies obtiennent ce style et cette qualité « Couvreur », une véritable noblesse dans les arômes, une rondeur et une puissance. La Maison reste sans cesse à la recherche de nouvelles idées et innove avec toujours plus de matériaux insolites, comme les amphores. La gamme, très large permet de se pencher aussi bien sur des classiques que sur des pépites improbables. Une gamme à retrouver sur iDealwine, bien sûr !

Les cuvées en vente sur iDealwine

Candid : Assemblé par un grand distilleur français, ce whisky témoigne d’une jolie vivacité. Il a de l’énergie à revendre ! Ce breuvage est élevé en demi-fûts de xérès PX, il est très expressif, on y décèle des notes complexes et variées de poivre, d’amande, d’épices douces et de pain grillé (ces dernières étant apportées par l’élevage).

The Unique : Un whisky qui éveillera vos sens à l’apéritif entre minéralité, notes vanillées et touches fruitées. Au premier nez, nos sens naviguent entre parfum iodé et fleurs d’amandier. Puis la vanille vient prendre le pas avec des notes plus fruitées. En bouche, le nectar est puissant et nerveux tout en restant rond et ample avec une belle persistance sur la vanille. Un spiritueux fin et léger, que vous classerez bientôt parmi vos favoris. A boire à l’apéritif, frais voire frappé.

Pale Single Single : Un single malt qui surprend par sa palette aromatique si complexe ! Non, nous ne nous sommes pas trompés dans le nom de ce whisky, c’est bien un single single : single malt et single cask. Single malt d’abord puisque ce whisky provient d’une seule et même distillerie. Et enfin single cask car il n’a été vieilli que dans un seul et même type de fûts, de sherry Fino, ce pendant près de 12 années.

Overaged Malt Whisky : Un single malt issu d’une grande maison de whiskies bourguignons qui comblera votre palais par ses arômes de café et de fruits jaunes. Ce whisky est-il « trop âgé » comme le précise son nom ? Ce n’est pas tellement notre avis, car nous ne nous lassons pas de le siroter lorsqu’un bon moment au coin du feu se profile. C’est en tous cas un assemblage de whiskies de différents âges que nous vous proposons de découvrir, qui plus est, vieilli dans des fûts de xérès.

Intravagan’za Clearach : Ce whisky saura éveiller vos sens et ceux de vos convives par ses généreux arômes de fruits, de miel et sa texture soyeuse. Ce sont ici des anciens fûts de xérès oloroso et de moscatel qui vont transmettre tous leurs arômes au whisky qui va s’y reposer quelques années. On a hâte de passer à la dégustation !

Of. Blossoming auld Sherried : Single malt distillé en Écosse puis élevé en fût de pedro ximénez, un petit air Macallan. C’est pendant 14 à 15 ans que le whisky s’imprègne du fût et de ses arômes, vous reconnaîtrez des notes de fruits cuits et compotés, des arômes de sous-bois, du chocolat noir et de la vanille.

High Privacy : Vous l’avez certainement compris… Les whiskies de la maison Michel Couvreur sont tout à fait exceptionnels. Et parmi eux, certaines cuvées sont encore plus rares, comme la High Privacy, édition limitée de 2018. Au fur et à mesure de l’élevage, la tourbe assez fougueuse a laissé place à de beaux arômes de réglisse et à une longueur extraordinaire.

Retrouvez tous nos spiritueux en vente

Tous nos whiskies en vente

Consultez nos ventes aux enchères de spiritueux

Connaissez-vous Fine Spirits Auction ?

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Brouilly pierre cotton vin nature beaujolais

Pierre Cotton, la pureté du gamay

suivez-nous dans le Beaujolais pour découvrir Pierre Cotton, une des étoiles montantes de la région produisant de sublimes vins nature.

Beychevelle a le vent en poupe !

Laissez-vous embarquer à bord de ce légendaire château, classé au 4ème grand cru bordelais !

Jean-François Ganevat, la rock-star du Jura

Véritable icône des vins du Jura et des vins nature, Jean-François Ganevat s’est donné les moyens de ses ambitions… On vous raconte !