Mariage princier à Monaco : délices méditerranéens, vins français et sud-africains

Le secret avait été gardé jusqu’au bout. A l’occasion de son mariage avec Mademoiselle Charlène Wittstock, Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco a choisi, pour accompagner le dîner, quelques belles références de vins français et…un chardonnay sud-africain. iDealwine a été heureux et honoré de participer à la sélection des vins.

Pour l’un des grands mariages de l’année, les festivités ont commencé vendredi, avec, à l’issue du mariage civil, deux réceptions données en l’honneur des nouveaux mariés. La première, organisée sur la place du Palais princier, est réservée aux monégasques de naissance. A cette occasion, la cuvée Grand Brut de la Maison Perrier-Jouët coule à flot. Même choix de Champagne pour le cocktail offert, un peu plus tard, sur le port, aux résidents monégasques, peu avant le concert de Jean-Michel Jarre.

Faut-il y voir un signe ? C’est en effet l’Evangile du récit des noces de Canaa qui est choisi et sera lu pendant la messe de mariage célébrée samedi après-midi. Puis, lors du dîner donné ce soir-là pour les 550 invités, têtes couronnées et autres membres du Gotha, cinq vins de beau pédigrée se succèdent pour accompagner les mets d’été concoctés par l’équipe d’Alain Ducasse. Le dîner est servi sur la terrasse de l’Opéra de Monaco, construite pour l’occasion et métamorphosée en jardin méditerranéen suspendu au dessus de la mer. Un lieu éphémère décoré d’une profusion de plantes aromatiques et de fleurs. Pour coller à cette ambiance magique, le menu privilégie, c’est bien le moins, les produits locaux.

iDealwine.comEn l’honneur de la nouvelle Princesse de Monaco qui en est originaire, c’est d’abord un chardonnay tout droit venu d’Afrique du Sud qui ouvre le bal. La cuvée Anaïs 2009 des Vins d’Orrance accompagne l’entrée de tendres légumes fraîchement livrés de la propriété princière de Rocagel, accompagnés de « tomatolive et mulet durain mariné » et de poutargue. Retour vers les vins du sud de la France ensuite, avec deux des meilleures signatures du microscopique vignoble de Bellet, situé sur les hauteurs de Nice : la cuvée Le Clos 2009 du Clos Saint-Vincent, et la cuvée Baron G 2008 du Château de Bellet accompagnent successivement un plat de « petit épeautre, primeurs liés d’un pistou d’herbes », et des « poissons d’ici en fin bouillon au goût marin ».

Pour finir délicatement sur le dessert, composé de « fruits rouges gorgés de soleil, glace au lait de Rocagel » les invités savourent un Château d’Yquem 1996. Enfin, alors que les premières fusées du feu d’artifice s’élèvent dans le ciel monégasque, le Champagne Perrier-Jouët revient sur le devant de la scène, dans sa version Belle Epoque 2002 cette fois. Une bien jolie façon d’associer, jusque dans les moindres détails, la défunte Princesse Grace à cette soirée. En effet, la mère du Prince Albert affectionnait particulièrement cette maison.

Point d’esbroufe dans le choix et l’association des mets et des vins. Juste le souhait de coller à l’esprit du lieu et à l’âme de ceux, présents ou disparus, que cette cérémonie entendait fêter.

L’équipe d’iDealwine a été heureuse de contribuer à la sélection des vins servis lors de ce mariage, et tient à adresser à Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco et à son épouse tous ses vœux de bonheur et de longue vie, avec l’heureuse compagnie de beaux flacons.

iDealwine.com

Rechercher les vins du Château d’Yquem en vente

En savoir plus sur la Cuvée Belle Epoque de la Maison Perrier-Jouët

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • Markus

    Félicitations pour avoir conseillé les vins de ce mariage princier. Sans être un lecteur assidu de la presse people, je suis fier d’acheter mes vins au même endroit que SAS !

  • Philippe MARGOT

    Les vins proposés sont de très belle tenue. Les mariés élégants et visiblement contents.
    Voici toutefois une photo qui entre dans mon « Bêtisier du Savoir-Boire ».
    Le verre sur pied (la flûte en l’occurence) se saisit par la jambe et non pas par le calice.
    Qu’on se le dise !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Cheval Blanc, Pavie, Rousseau et Clos Rougeard au sommet lors de la vente on-line du 23 juillet

Petit tour d’horizon des belles enchères relevées lors de la vente de deux caves particulières, l’une exclusivement composée de grands crus bordelais, l’autres de vins venus d’un peu toutes les ...

Il faut sauver le soldat Sauternes

Lui aussi est en état de confinement ! Sortons notre vaillant sauternes de la cave et faisons-en notre invité d’honneur en cette période troublée !

mouton rothschild

Vinexpo : quand le château Mouton Rothschild ouvre le bal

Traditionnellement, Vinexpo Bordeaux débute par un dîner organisé sous l’égide du Conseil des Crus Classés en 1855 et de l’un de ses tout premiers représentants… Cette année, c’est donc le ...