Les étoiles du vignoble jurassien – Partie 2 (La Touraize, Valentin Morel, Berthet-Bondet, Les Bottes Rouges)

iDealwine-Jura-Ch-Chalon

Découvrez la suite de nos aventures jurassiennes, à la découverte de quatre autres très belles signatures de la région.

La semaine dernière, nous vous parlions déjà de notre tournée dans le Jura, à la rencontre des domaines Tissot, La Borde, La Loue et Philippe Châtillon. Poursuivons avec d’autres domaines emblématiques comme Berthet-Bondet et des domaines à la notoriété plus récente, comme Les Bottes Rouges, la Touraize et Valentin Morel. Allez, on vous embarque avec nous !

* Domaine de la Touaize, la pépite cachée

iDealwine-Jura-Touraize

A l’image du domaine Laborde, le domaine de la Touraize jouit d’une notoriété encore relative mais grandissante (visible notamment sur les réseaux sociaux). Nul doute que cette petite propriété d’Arbois fasse bientôt un malheur !

André-Jean Morin a repris le domaine familial sur lequel il travaillait depuis 1985 avec son père, continuant la longue lignée de huit générations de vignerons. Il a ensuite quitté la coopérative pour produire ses propres vins en 2008 et, désormais, son épouse Héléana travaille à plein temps à ses côtés. Le domaine tire son nom d’une des plus vieille parcelle familiale et l’ammonite qui orne l’étiquette évoque les nombreux fossiles que l’on retrouve couramment dans le sol de leurs vignes et de la région de façon générale.

iDealwine-Jura-Touraize-3

L’exploitation recense neuf hectares de vignes cultivées en bio (certifié) et en biodynamie (en cours de certification). En cave, les vins sont vinifiés naturellement, sans aucun intrant si ce n’est un soupçon de soufre à la mise, et sont élevés en fûts, en foudres et en amphores. Quant à la mise en bouteille, celle-ci s’effectue sans filtration préalable.

iDealwine-Jura-Touraize-2

Nous avons eu droit à une dégustation particulièrement séduisante, riche en blancs ouillés mûrs, offrant souvent de la minéralité et de jolis amers en finale, ainsi que des rouges à la fois élégants, structurés, gourmands et dotés d’une matière aérienne. Pour les vins oxydatifs et le vin jaune, malgré le type de vinification qui marque forcément le vin et lui donne beaucoup de puissance, la subtilité et la finesse demeurent.

Pour couronner le tout, ces vins sont proposés à des prix très doux, alors vraiment, pourquoi se priver ? Patientez légèrement, vous devriez pouvoir les trouver sur iDealwine, votre site préféré, sous peu. 😊

* Valentin Morel, le petit prodige du Jura

Valentin Morel ? Mais si vous savez, ce sont ces jolies étiquettes que l’on croise de plus en plus et dont le dessin évoquant les racines de la vigne marque les esprit !

iDealwine-Jura-Valentin-Morel-2

Ce jeune vigneron a repris le domaine de son père en 2014, à la suite d’une reconversion professionnelle (études de droit et un poste à la préfecture) et d’une la formation il s’est formé via un BTS viti-oeno. Aujourd’hui rebaptisée Les Pieds sur Terre, la propriété comptait alors 6,5 hectares à Poligny et était déjà travaillée sans désherbage chimique depuis les années 1990. Valentin Morel a changé beaucoup de choses, la travaillant en bio et en biodynamie et en vinifiant naturellement (sans sulfites ajoutés). Quand on lui demande si la clientèle de son père n’a pas été trop perturbée par le changement de style des vins, il nous avoue que celle-ci a totalement changé ! Du courage, le vigneron en a eu, mais il a surtout eu la chance de voir ses efforts rapidement récompensés par un succès croissant.

Valentin nous confie s’être formé avec Vincent Marie, du domaine auvergnat No Control (dont nous adorons aussi les vins !), qui lui a transmis sa vision du vin et avec lequel il a beaucoup dégusté. Dans les vignes, donc, le travail se fait en biodynamie, avec notamment les préparations 500 (bouse de corne), 501 (silice de corne) et 508 (décoction de prêle), en complément du soufre et de la bouillie bordelaise. Les sols sont travaillés mécaniquement et manuellement sous le rang. En cave, les fermentations sont évidemment spontanées, les vins ne sont pas filtrés et le sulfite est banni depuis 2017. Le domaine ne produit pas de vins oxydatifs pour le moment. Une grande attention est portée à l’élevage sous bois : les barriques à la chauffe légère et longue sont privilégiées afin de ne pas marquer les vins.

iDealwine-Jura-Valentin-Morel

Nous avons dégusté en partie sur fûts des vins d’un haut niveau, à la personnalité forte. Le vigneron expérimente même des cuvées de cépages résistants dans ses cuvées La Canaille et Plantet ou encore du pressurage direct de poulsard (jus blanc) dans sa cuvée Albinos. Les savagnins ouillés ou de macération sont bluffants, révélant des arômes assez exotiques et des bouches droites, racées et énergiques. Les rouges – poulsard et pinot noir- sont fruités, élégants, frais, gourmands et acidulés. On adore !

* Berthet-Bondet, le grand classique de Château-Chalon

Nous ne pouvions pas manquer d’aller visiter Château-Chalon et un des domaines partenaires d’iDealwine de longue date : Berthet-Bondet.

Créé en 1985 par Chantal et Jean Berthet-Bondet, ce domaine familial compte un vignoble de 14 hectares en AOC Château-Châlon et Côtes du Jura. Depuis 2013, leur fille Hélène reprend peu à peu le flambeau ; son père est d’ailleurs sur le point de prendre sa retraite. Le domaine est certifié en bio depuis 2013 et les vinifications sont le plus naturelles possibles – sans pour autant s’apparenter au mouvement des vins nature, puisque des sulfites sont ajoutés en doses raisonnables. Le domaine produit évidemment beaucoup de vins jaunes et oxydatifs ainsi que du savagnin ouillé, du chardonnay, du poulsard, du pinot noir et du trousseau. A noter : les étiquettes du domaine ont été refaites et sont ravissantes !

iDealwine-Jura-Bertet-Bondet-2

La cave est impressionnante : près de 500 tonneaux y sommeillent, attendant que le voile se forme ou non… Car, comme chacun des domaines que nous avons visités, Berthet-Bondet nous confirme la difficulté à produire du vin jaune sans ajouter de levure. En effet, la création du voile est assez imprévisible et sa qualité varie grandement. Ainsi, plus épais, les voiles gris sont ici jugés moins qualitatifs et déclassés au sein de ce domaine.

iDealwine-Jura-Bertet-Bondet-3jpg

Nous avons eu la chance déguster un grand nombre de vins qui nous ont tous confirmé le niveau remarquable et très homogène du domaine, du crémant extra brut frais, pur et équilibré par des arômes jusqu’au château-chalon 2012 aux saveurs de noix et d’amande et à la bouche ample et puissante, complexe, en passant par les chardonnays et savagnins ouillés ainsi que des rouges, eux aussi convaincants. Parmi eux, la cuvée Trio, légère, gourmande et intense, portée par les fruits rouges pulpeux. Une valeur sûre de chez sûre !

iDealwine-Jura-Bertet-Bondet-4.jpg
Hélène Berthet-Bondet

* Les Bottes Rouges, de la gourmandise et de la buvabilité avant tout

Achevons enfin ce petit reportage par le domaine des Bottes Rouges. Bien connu, celui-ci est l’œuvre de Jean-Baptiste Menigoz, ancien instituteur reconverti dans le vin en 2012. Son vignoble compte sept hectares, travaillés en bio et en biodynamie. Sans grande surprise, le travail en cave est naturel ; seul un peu de soufre ajouté à la mise, en quantité homéopathique. Ici, les rendements sont plutôt élevés (tout en restant naturels évidemment) et c’est assumé. A ses yeux, la recherche du plus petit rendement possible est jugée non fondée et quelque peu obscure. Jean-Baptiste Menigoz s’est doté d’un nouveau chai, très spacieux et fonctionnel et produit de nombreuses cuvées malgré la taille modérée de son exploitation.

Ici aussi, nous avons pu goûter des vins sur fût et en bouteille. Bien sûr, nous avons craqué pour la cuvée Léon 2020, savoureuse, ultra fruitée et ample ; Boomerang 2018, fluide, élégante,  gourmande et équilibrée par de beaux tanins ; ainsi queLa Pépé, riche en jolies saveurs de fruits rouges, une bouche souple, fraîche, toute en finesse.

 

Nous remercions chaudement tous les vignerons qui nous accueillis, pour le temps et leur gentillesse. Le Jura est une région magnifique, qui vaut le détour, mais si ce n’est pas dans vos plans immédiats d’aller visiter la région, il ne vous reste plus qu’à profiter de leurs superbes vins !

Nous n’avons malheureusement pas eu le temps d’aller voir tous les domaines à qui nous aurions aimé rendre visite, mais n’hésitez pas à jeter un œil à notre sélection complète de vins du Jura, c’est la meilleure de toutes ! 😉

Devant les vignes de Château-Chalon où on a déjà hâte d’y retourner !

 

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Parution : « Bordeaux, les grands crus classés 1855 » un ouvrage sur l’histoire du plus célèbre classement viticole

Ce livre, écrit par Jean-Charles Chapuzet avec une préface de Michel Bettane, est illustré par de somptueuses photographies de Guy Charneau. Il met en exergue la beauté des crus qui ...

Pattes Loup 1

Domaine Pattes Loup | Chablis à pleines dents

Thomas Pico signe des vins qui trônent au sommet de la pyramide des vins de Chablis. Zoom sur ce vigneron talentueux et son domaine.

Vega sicilia enchères idealwine palmarès vins étrangers

Palmarès vins étrangers | Le TOP 20 semestriel dans les ventes aux enchères

Voyageons un peu aux quatre coins du monde afin de découvrir le savoir-faire des vignobles étrangers qui a tant attiré au cours du premier semestre 2019.