L’envolée de la Mordorée

La « mordorée » ? Seuls les chasseurs le savent : au même titre que la « reine des bois » est l’un des surnoms de la bécasse. Alors qu’il créé son domaine en 1986, Francis Delorme décide d’unir ses deux passions : la chasse et le vin. En quelques années, ce domaine devient un incontournable du Rhône sud, grâce à Francis Delorme, ses fils Christophe et Fabrice, Madeleine sa belle-fille et sa petite-fille Ambre. Cap sur trois générations de passionnés au cœur du Domaine de La Mordorée

C’est en 1986 que Francis Delorme, un industriel passionné de vins et de chasse, créé son domaine viticole. Bien que ses racines familiales viticoles remontassent au 17ème siècle, celui-ci ne produisait jusqu’ici que quelques bouteilles pour ses proches et pour lui-même. C’est le surnom de la bécasse, la mordorée, qu’il choisit comme oiseau de bon augure pour baptiser son domaine, situé à Tavel à quelques kilomètres d’Avignon. Le petit animal se retrouve rapidement sur l’étiquette des bouteilles, dont certaines cuvées sont aussi imprégnées : la Reine des Bois, la Dame Rousse

Dès sa création, la maxime du domaine est la même qu’aujourd’hui : exigence. C’est ainsi que sa notoriété a vite grandi. Christophe accompagne son père depuis l’origine du projet. Ce passionné révèle rapidement sa folle exigence et son travail de qualité, tant sur la culture de la vigne que sur le travail en cave. Petit à petit Christophe et son père achètent des terres, pour un domaine qui compte aujourd’hui 60 hectares de vignes. Il est ainsi rapidement reconnu comme un des grands vignerons de la nouvelle génération du sud du Rhône, produisant des rouges et des blancs au sein des appellations Lirac et Châteauneuf-du-Pape et des rosés à Tavel avec un style plutôt « moderne » privilégiant la puissance et la concentration. C’est également lui qui a œuvré pour la reconnaissance internationale du domaine, aujourd’hui bien acquise. Robert Parker, le célèbre dégustateur, a d’ailleurs classé la Mordorée au sein des 155 meilleurs domaines du monde.

Dans les années 1990, Christophe est secondé par son frère Fabrice. Ce dernier se retrouve seul aux commandes en 2015, alors que son frère décède brutalement. Aujourd’hui Madeleine, veuve de Christophe, et leur fille Ambre ont repris les rennes du domaine. Ambre a certainement beaucoup reçu du caractère de son père et continue de donner de l’envol à ce joli domaine, « une valeur sûre » à en croire les trois étoiles de Bettane et Desseauve.

Depuis quelques années, le domaine franchit les étapes : bio, biodynamie. De la conduite du vignoble aux vendanges, tout est effectué à la main. Tel est l’esprit des Delorme. L’argument économique n’est, à leurs yeux, pas recevable : le meilleur avant tout, seul le résultat compte. Un résultat qui passe évidemment par la façon dont on l’obtient. Les 60 hectares de vignoble (dont une petite quinzaine historiques, issus des terres familiales exploitées autrefois en fermage et qui servaient à produire un vin « maison ») sont ainsi travaillés dans le plus grand respect. La taille est sévère (en gobelet ou en cordon de Royat), le désherbage bannit et les vendanges en vert effectuées.

Au chai, le travail est réalisé de façon à respecter au mieux les baies et les terroirs dont elles proviennent. Ce que les vigneronnes recherchent ? Des vins concentrés, aux tanins fondus, une matière dense et du fruit. Les vins font leur élevage dans des fûts de chêne, et l’on peut ainsi relever à la dégustation de jolies notes d’élevage. Plus de détails ? Comme le dit si bien le domaine : « chacun a ses petits secrets, Keep your secrets secret ! », alors même si nous en savions plus, nous tenterions malgré tout de le garder pour nous 😊

Châteauneuf-du-Pape, Condrieu, Lirac, Côtes-du-Rhône ou Tavel, les vins sont tout à fait exceptionnels, la gamme des rosés est particulièrement intéressante.

 

Ce qu’en disent les Guides

Le Guide Vert de La Revue du vin de France

« Christophe Delorme fait partie des vignerons modernes produisant des vins parfois trop denses mais issus de raisins de noble origine. Toute sa gamme de rosés s’impose en modèle. »

Bettane Desseauve : 3 étoiles sur 5

« Le domaine offre des vins pleins d’expression sur les plus beaux crus du Vaucluse et du Gard. Ici règne la philosophie vigneronne où tout est mis en œuvre dans un profond respect des terroirs, avec la volonté de produire des vins dignes de leur potentiel. On navigue au gré de vins blancs salins et charnus et de rouges pulpeux et profonds, avec un équilibre juste. Une valeur sûre. »

 

Les vins du Domaine de La Mordorée

Châteauneuf du Pape La Reine des Bois (rouge) : Un châteauneuf d’exception, concentré qui livre en bouche une très belle sensation minérale.

Châteauneuf du Pape La Dame Voyageuse (rouge) : Fruité, gourmand, frais et équilibré par des tanins fins, ce châteauneuf-du-pape est une véritable petite pépite à ne pas négliger !

Lirac La Reine des Bois (blanc) : Un lirac blanc très expressif qui se dévoile avec beaucoup d’élégance. Rond et fruité il accompagnera parfaitement un plateau de fromage.

Lirac La Reine des Bois (rouge) : Un lirac qui s’affine avec le temps et qui permet des accords étonnants avec des mets asiatiques comme des travers de porc caramélisés.

Lirac La Dame Rousse (rouge) : Frais, fins et délicieusement fruité, ce lirac rouge peut se savourer dès aujourd’hui.

Tavel La Dame Rousse (rosé) : Voici un rosé atypique particulièrement riche en couleur, en arômes fruités et floraux. Véritable vin de gastronomie, il peut se conserver au moins 7 ans et fera des merveilles autour d’une viande blanche.

 

 

Retrouvez tous les vins du domaine de La Mordorée

Retrouvez tous les vins de la Vallée du Rhône

Retrouvez tous nos vins en vente

Vendre mon vin

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Accord iDéal : quels vins choisir pour le gibier ?

Lorsque l'hiver pointe son nez, c'est bien connu, homo sapiens part à la chasse. Sanglier, bécasse, faisan, lièvre, perdreau, canard sauvage, chevreuil, biche... tout est bon pour atterrir dans sa ...

Enchères | Le défilé des grandes signatures

Petrus, la Romanée-Conti, Lafite Rothschild, Guigal, Comte Georges de Vogüé, Dom Pérignon,… iDealwine déroule le tapis rouge !

Pave VPF bourgogne

Vente à prix fixe spéciale : le meilleur de la Bourgogne en rouge et blanc

Toute la finesse des grands pinots, toute la délicatesse de chardonnays de légende : voilà le programme alléchant de cette vente à prix fixe spéciale Bourgogne. Avec, en prime, une ...