Le château Lynch-Bages, éternel visionnaire à Pauillac

Aux portes de Pauillac, découvrez le château Lynch-Bages. Des vignerons visionnaires se sont succédé à sa tête, faisant de ce 5ème grand cru classé une icône des vins de Bordeaux, tant par la qualité de ses flacons que par sa modernité.


Le château Lynch-Bages, c’est d’abord l’histoire d’une famille irlandaise, la famille Lynch, venue s’installer au XVIIIème siècle dans le hameau de Bages, aux portes de Pauillac. De générations en générations, les vignerons se succèdent sur ces croupes qui dominent l’estuaire de la Gironde, produisant un vin d’ores et déjà remarquable et remarqué.

Le château Lynch-Bages, c’est aussi donc un terroir, connu sous le nom de « cru de Lynch », classé au 5ème rang des grands crus de Bordeaux en 1855, à la demande de Napoléon III lors de la célèbre exposition universelle de Paris.

Dans les années 1930, alors que le château de 100 hectares de vignes est déjà très renommé, il est donné en fermage à un ariégeois arrivé avec sa famille dans la région, aussi fermier du Château Ormes de Pez à Saint-Estèphe. A la veille de la seconde guerre mondiale, il rachète les deux propriétés, c’est ainsi que la famille Cazes commence à se composer un beau patrimoine viticole qui ne fera que s’agrandir au fil des années. Une nouvelle étape voit le jour avec l’arrivée de Jean-Michel Cazes aux commandes en 1974. Ce jeune homme bardé de diplômes, peu enclin à reprendre les rênes d’une telle exploitation, y consacre finalement toute son énergie, son talent et son charisme. Visionnaire, il est aujourd’hui considéré à presque 85 ans comme l’une des figures des vins de Bordeaux, tellement il a œuvré pour la réputation de ce vignoble et même du vignoble français. Il en est en effet l’infatigable ambassadeur, parcourant le monde entier à la rencontre d’un cercle toujours plus large d’amateurs passionnés. Il dote le domaine de technologies de pointe pour l’époque, il étoffe le patrimoine familial de nombreux domaines : Villa Bel-Air dans les Graves, Ostal Cazes en Languedoc. Il va même jusqu’en Australie et au Portugal, et réussit à envoyer dans l’espace une demi-bouteille de Lynch-Bages pour accompagner Patrick Baudry dans la navette spatiale Discovery en 1985. Il est aussi pionnier dans le développement de l’œnotourisme, par l’acquisition du ­Relais & Château Cordeillan-Bages, et la création d’écoles consacrées au vin et à la cuisine.

C’est en 2006 que Jean-Charles prend naturellement la relève de son père, à seulement 32 ans. Il hérite de l’aspect visionnaire de son père, entreprend d’immenses travaux au domaine en confiant la construction d’un nouveau chai à l’architecte américain Pei (qui est tout simplement le fils du grand architecte qui a conçu la pyramide du Louvre), se voit décerner en 2013 le prix de l’Innovation par La Revue des Vins de France, accueille encore aujourd’hui des expositions artistiques au chai… Le domaine est ainsi bel et bien fidèle à son héritage, produisant des vins de qualité dans un esprit toujours visionnaire pour son temps.

Et alors, ces vins ? 

Les cuvées du château Lynch-Bages, en particulier le premier vin, ont la très bonne réputation d’être des vins très réussis quel que soit le millésime, alors même que d’autres grands Bordeaux sont parfois décevants pour certains millésimes. C’est là l’une des signatures du château que de toujours proposer un vin digne de sa réputation, qui ne déçoit pas au niveau de sa qualité gustative, à la couleur profonde et à la trame tannique. Les vins rouges sont racés – ce que l’on attend évidemment d’un grand pauillac -, à la fois fins et structurés, généreux dès leurs premières années, et plus matures et complexes lorsqu’on les fait patienter. Le blanc de Lynch-Bages, élaboré depuis maintenant 30 ans, est le fruit de l’assemblage des trois cépages blancs traditionnels de l’appellation Bordeaux, le sauvignon blanc, le sémillon et la muscadelle.

Revenons ensemble sur l’élaboration de ces vins. Aux vignes, des mesures de respect de l’environnement sont mises en place, comme l’enherbement ou le travail des sols par labour. L’usage de technologies satellitaires ainsi que les sondages qui sont réalisés sur la qualité des sols du domaine permettent de réaliser des vins qui soient au plus proche de la spécificité de chaque terroir, aptes à un bon vieillissement. C’est ainsi qu’après la fermentation alcoolique, les écoulages et décuvages sont effectués selon le potentiel phénolique de chaque cuve pour favoriser une extraction optimale des tanins. De même, l’assemblage du grand vin de l’année, le grand cru classé, varie d’un millésime à l’autre en fonction des conditions climatiques et donc de la qualité de chaque parcelle. Le premier et le second vin du domaine sont ensuite élevés en barriques de chêne merrain afin de révéler au mieux les arômes de ces cuvées, des soutirages réguliers sont effectués, ainsi que des collages.

Le château Lynch-Bages, ce qu’en disent les guides

Laissons le Guide Vert de La Revue du Vin de France à ses mots : « La magnifique propriété familiale, excellemment située sur le plateau de Bages, a produit une impressionnante série de vins sans aucun point faible depuis le début des années 1970, imposant son style riche, séduisant et immédiatement accessible, tout en étant capable de vieillir avec grâce. Depuis quelques millésimes, le cru a encore gagné en définition et en précision. La livraison d’un nouvel outil de production, prévue pour la vendange 2020, pourrait le pousser encore plus loin. […] Le 2017 à la bouche flamboyante, croquante à souhait délivre des flots de notes fruitées. La finale, bien posée, laisse une belle sensation fraîche. Un régal. Qui pourra résister à ce 2016 aux notes de fruits noirs, de menthe, d’épices ? Pas nous ! Le vin est extraordinairement charmeur et très intense : un Lynch-Bages d’anthologie ».

Bettane et Desseauve ajoutent à cela : « Mondialement célèbre en raison de son opulence et de sa régularité, ce cinquième cru classé de Pauillac […] a maintenu toute sa fougue et sa santé dans les derniers millésimes, en conservant sa profondeur et en gagnant en précision tannique. Le château produit un bordeaux blanc sec de plus en plus stylé mais on attend encore un vin plus précis pour la seconde sélection, écho. Un nouveau cuvier est en construction, et il promet d’être monumental, car il faut bien tenir son rang dans un univers de forte concurrence ! »

Retrouvez les vins du château Lynch-Bages en vente sur iDealwine

Château Lynch Bages (rouge)
Vendanges manuelles, sélection rigoureuse et élevage de 12 à 15 mois donnent des vins d’une belle concentration, marqués par la richesse des tanins, où dominent des notes épicées et mentholées. Avec le temps, ils développent une incomparable complexité aromatique.

Echo de Lynch Bages (rouge)
Autrefois appelée Haut-bages Averous, la seconde étiquette est désormais Echo depuis 2008. C’est un vin superbe, un pauillac classique, dense et élégant. Une parfaite introduction aux vins du domaine à déguster après 5 à 15 ans de garde.

Blanc de Lynch Bages (blanc)
Ce célèbre cru classé de Pauillac produit également, et ce depuis 1990, une cuvée confidentielle d’un vin blanc sec. Plantées de sémillon, de sauvignon et d’une pointe de muscadelle, les vignes reposent sur un terroir de graves argilo-sableuses. Après une fermentation en barriques, le vin fait l’objet d’un vieillissement de 12 mois, toujours en barriques, neuves à 90%. A la dégustation il développe de séduisants arômes de fleurs, de fruits secs et d’épices. Énergique et rond, parfumé et très savoureux, il se révèle délicieux dans les cinq à dix années suivant le millésime.

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Les Chablis du Domaine William Fèvre :

Cette maison produit aujourd’hui des vins qui tutoient les sommets de Chablis, en termes de qualité. Car il a fallu ...

Domaine-La-Janasse

Domaine de la Janasse : à Châteauneuf-du-Pape, une histoire de famille

Aujourd’hui, iDealwine vous emmène à la découverte d’un grand nom de Châteauneuf-du-Pape : le domaine de la Janasse. Grande propriété de la famille Sabon, il est devenu l’un des domaines ...

Classement des vins de Saint-Émilion, encore un rebondissement

Nouvel épisode – et probablement le dernier – du classement des grands crus de Saint-Émilion. Controversée, la mouture 2006 de ...