La Chine devient le deuxième plus grand vignoble au monde

chine vignobleLundi 27 avril Jean-Marie Aurand, directeur général de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin), a présenté au siège de l’organisation un bilan sur la conjoncture viticole mondiale. Parmi les informations données, une de taille : la Chine est devenue en 2014 le deuxième vignoble du monde avec près de 800.000 hectares, derrière l’Espagne et devançant désormais la France.

Le bilan qui a été présenté lundi par l’OIV aborde plusieurs éléments de la conjoncture mondiale : le potentiel de production viticole en 2014, la production, la consommation et les échanges internationaux.

2

 

La production mondiale de vin se situe dans la moyenne plutôt haute de ces dernières années, même si elle apparaît en légère baisse par rapport à 2013, s’élevant à 279 millions d’hectolitres (12 millions d’hectolitres de moins qu’en 2013, année record). La production a été moyenne en Europe (164,3 millions d’hectolitres), assez élevée aux Etats-Unis (22,3 millions d’hectolitres), très élevée en Afrique du Sud (11,3 ) et en Nouvelle-Zélande (3,2), stable en Argentine (15) et au Brésil (2,7), en recul au Chili (10,5) en Chine (11,2) et en Australie (12).

5La consommation mondiale de vin apparaît légèrement en berne, avec une baisse de 2,4 millions d’hectolitres par rapport à 2013, estimée à 240 millions d’hectolitres. Les tendances de ces dernières années se confirment avec des pays européens, traditionnellement forts consommateurs de vin, qui continuent leur recul (ou stagnation) au profit des nouveaux pays consommateurs.En effet, si les Etats-Unis (1er consommateur mondial avec 30,7 millions d’hectolitres soit 13% du volume mondial), se maintiennent, à l’inverse, la France (2e consommateur mondial avec 12 % du volume mondial), l’Italie (3e – 9 %), l’Allemagne (4e – 8 %) et la Chine (5e – 7 %) présentent une consommation en baisse.7

Enfin, en ce qui concerne les échanges internationaux, la croissance des exportations a repris avec une augmentation de 2,5% en volume par rapport à 2013, atteignant un total de 104 millions d’hectolitres, restant quasiment stables en valeurs (diminution de 0,8 %) à 26 milliards d’euros. L’Espagne, premier exportateur mondial en 2014 comptabilisant près de 22% des parts de marché mondial, réalise une belle performance en augmentant ses exportations de 22% en volume (la France garde la première place en valeur). A l’inverse, les exportations en provenance d’Argentine, d’Afrique du Sud et du Chili accusent une diminution notable.  Les échanges mondiaux de vin restent dominés par l’Espagne, l’Italie et la France, qui comptabilisent à elles seules la moitié des exportations en valeur (15,2 milliards d’euros) et 56% du volume. A noter que ce sont les vins effervescents qui ont connu la plus forte progression, en volume (+ 7,1%) comme en valeur (+5,4%) ; ils représentent en 2014 20% de la valeur des exportations mondiales totales et 8% en volume. Concernant les importations, elles sont concentrées à destination de l’Allemagne, du Royaume-Uni, des Etats-Unis Unis, de la France, la Russie et la Chine qui réalisent plus de la moitié des importations avec un total de 55 millions d’hectolitres importés pour 12,7 milliard d’euros.

Ainsi, pour résumer, sur l’année 2014 la superficie du vignoble mondial a légèrement augmenté (diminution en UE surcompensée par l’augmentation en Chine et en Amérique du Sud) ; la production mondiale de vin a diminué par rapport à 2013 mais se situe dans une bonne moyenne sur les dernières années ; la consommation mondiale est également en légère baisse par rapport à 2013 mais se stabilise sur les cinq dernières années ; et les échanges internationaux ont augmenté en volume et stagné en valeur.

1 Suite au programme de régulation du potentiel de production viticole de l’Union Européenne

 

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

La France retrouve sa place de premier producteur mondial de vin

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • Piat Hubert

    Il y a longtemps que j’ai fait remarquer dans un de mes livres que la commission européenne a décidé de supprimer 200 000 hectares de vignoble en Europe, et que cela correspond à l’extension prévue pour le vignoble chinois.
    Les dieux aveuglent ceux qu’ils veulent perdre, et dans le cas présent ces dieux sont à bruxelles

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Belles enchères sur les grands crus bordelais en magnum et les stars françaises ou étrangères issues de la cave d’un amateur

Les ventes consacrées aux vins issus de la cave d’un seul amateur attirent les convoitises. Celle qui s’est achevée le 4 novembre dernier n’a pas fait exception à la règle, ...

Vins bio et biodynamique iDealwine

Achat direct | Plein feux sur la sélection bio et biodynamique d’iDealwine

Braquons les projecteurs sur des domaines qui ont choisi une culture biologique et biodynamique. Saine, mais exigeante, celle-ci mérite toute notre attention.

Une visite à la Cité du Vin de Bordeaux

Images somptueuses, installations interactives ou sensorielles, la Cité du Vin offre une expérience vraiment unique, une immersion totale dans le mondovino. A voir et à revoir !