La Chine devient le deuxième plus grand vignoble au monde

chine vignobleLundi 27 avril Jean-Marie Aurand, directeur général de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin), a présenté au siège de l’organisation un bilan sur la conjoncture viticole mondiale. Parmi les informations données, une de taille : la Chine est devenue en 2014 le deuxième vignoble du monde avec près de 800.000 hectares, derrière l’Espagne et devançant désormais la France.

Le bilan qui a été présenté lundi par l’OIV aborde plusieurs éléments de la conjoncture mondiale : le potentiel de production viticole en 2014, la production, la consommation et les échanges internationaux.

2

 

La production mondiale de vin se situe dans la moyenne plutôt haute de ces dernières années, même si elle apparaît en légère baisse par rapport à 2013, s’élevant à 279 millions d’hectolitres (12 millions d’hectolitres de moins qu’en 2013, année record). La production a été moyenne en Europe (164,3 millions d’hectolitres), assez élevée aux Etats-Unis (22,3 millions d’hectolitres), très élevée en Afrique du Sud (11,3 ) et en Nouvelle-Zélande (3,2), stable en Argentine (15) et au Brésil (2,7), en recul au Chili (10,5) en Chine (11,2) et en Australie (12).

5La consommation mondiale de vin apparaît légèrement en berne, avec une baisse de 2,4 millions d’hectolitres par rapport à 2013, estimée à 240 millions d’hectolitres. Les tendances de ces dernières années se confirment avec des pays européens, traditionnellement forts consommateurs de vin, qui continuent leur recul (ou stagnation) au profit des nouveaux pays consommateurs.En effet, si les Etats-Unis (1er consommateur mondial avec 30,7 millions d’hectolitres soit 13% du volume mondial), se maintiennent, à l’inverse, la France (2e consommateur mondial avec 12 % du volume mondial), l’Italie (3e – 9 %), l’Allemagne (4e – 8 %) et la Chine (5e – 7 %) présentent une consommation en baisse.7

Enfin, en ce qui concerne les échanges internationaux, la croissance des exportations a repris avec une augmentation de 2,5% en volume par rapport à 2013, atteignant un total de 104 millions d’hectolitres, restant quasiment stables en valeurs (diminution de 0,8 %) à 26 milliards d’euros. L’Espagne, premier exportateur mondial en 2014 comptabilisant près de 22% des parts de marché mondial, réalise une belle performance en augmentant ses exportations de 22% en volume (la France garde la première place en valeur). A l’inverse, les exportations en provenance d’Argentine, d’Afrique du Sud et du Chili accusent une diminution notable.  Les échanges mondiaux de vin restent dominés par l’Espagne, l’Italie et la France, qui comptabilisent à elles seules la moitié des exportations en valeur (15,2 milliards d’euros) et 56% du volume. A noter que ce sont les vins effervescents qui ont connu la plus forte progression, en volume (+ 7,1%) comme en valeur (+5,4%) ; ils représentent en 2014 20% de la valeur des exportations mondiales totales et 8% en volume. Concernant les importations, elles sont concentrées à destination de l’Allemagne, du Royaume-Uni, des Etats-Unis Unis, de la France, la Russie et la Chine qui réalisent plus de la moitié des importations avec un total de 55 millions d’hectolitres importés pour 12,7 milliard d’euros.

Ainsi, pour résumer, sur l’année 2014 la superficie du vignoble mondial a légèrement augmenté (diminution en UE surcompensée par l’augmentation en Chine et en Amérique du Sud) ; la production mondiale de vin a diminué par rapport à 2013 mais se situe dans une bonne moyenne sur les dernières années ; la consommation mondiale est également en légère baisse par rapport à 2013 mais se stabilise sur les cinq dernières années ; et les échanges internationaux ont augmenté en volume et stagné en valeur.

1 Suite au programme de régulation du potentiel de production viticole de l’Union Européenne

 

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

La France retrouve sa place de premier producteur mondial de vin

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • Piat Hubert

    Il y a longtemps que j’ai fait remarquer dans un de mes livres que la commission européenne a décidé de supprimer 200 000 hectares de vignoble en Europe, et que cela correspond à l’extension prévue pour le vignoble chinois.
    Les dieux aveuglent ceux qu’ils veulent perdre, et dans le cas présent ces dieux sont à bruxelles

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

IMG_3806bis - Copie

Vente des Hospices de Beaune 2013 : encore une année de tous les records !

Chaque année, la vente des Hospices de Beaune bat ses propres records, et cette année ne déroge pas à la règle : les prix ont encore bondi ! En dépit ...

Côte de Nuits : belles enchères sur les grands crus du domaine Dujac

Un peu plus de 6000 flacons étaient proposés aux enchères lors de la dernière vente, qui s’est déroulée en ligne sur iDealwine jusqu’au 15 mars dernier. Un tiers d’entre eux ...

Première édition du X-Wine Contest, organisé par l’école Polytechnique au château Figeac

Le 13 février dernier avait lieu la première édition de ce concours de dégustation organisé par les étudiants de l’Ecole polytechnique. Retour sur cet évènement dont iDealwine était partenaire et ...