Grands Prix de La RVF 2019 | Deiss, Drappier, Dureuil-Janthial et la sommelière Pascaline Lepeltier à l’honneur

Grands-Prix-de-La-RVF-2019Chaque année, La Revue du vin de France choisit de distinguer certaines personnalités et institutions qui ont marqué de leur empreinte l’actualité du monde du vin. La promotion 2019 a notamment distingué une femme, Pascaline Lepeltier, sommelière à New-York, et plusieurs viticulteurs proches d’iDealwine. Bravo à eux !

Décernés il y a quelques jours dans les salons de la Mairie du Vème arrondissement, à Paris, les Grands Prix de La Revue du vin de France ont cette année mis à l’honneur une femme. Et quelle femme ! Dans l’univers encore majoritairement masculin de la sommellerie, Pascaline Lepeltier a en effet marqué à plusieurs reprises l’actualité de ces derniers mois. Cette jeune angevine a en effet enchaîné l’année dernière deux challenges majeurs, remportés avec brio : nommée MOF – Meilleur Ouvrier de France – en octobre 2018, elle se voyait le mois suivant couronnée du titre envié de Meilleur Sommelier de France. Pascaline Lepeltier exerce son activité à New-York depuis dix ans, avec une énergie développée tout au long de son parcours – étudiante en lettres, après une hipokhâgne et une khâgne au lycée Henri IV, elle se passionne pour le vin qu’elle étudie par la voie de l’apprentissage -. Désormais en charge de la carte du restaurant Racines, à TriBeCa, cette brillante sommelière qui se revendique de l’école – et du courage – d’un Eric Beaumard, aligne des signatures que les iDealwinners ne renieraient pas, bien au contraire : des vins de Bordeaux, dans des millésimes matures, ou alors ceux qu’elle qualifie de « nouvelles tendances », à l’instar de la Closerie des Moussis. Dans les autres régions, sa carte fait la part belle aux vins du Jura et aux crus du Beaujolais, tiens, tiens… Pascaline Lepeltier s’occupe aussi de remettre à l’honneur les vins du Sud-Ouest, et tout particulièrement des domaines comme Cosse-Maisonneuve ou Camin Larredya, c’est dire si nous nous sentons en phase avec sa nomination en tant que personnalité de l’année de La Revue du vin de France ;).

Drappier, Deiss, Dureuil-Janthial : trois « D » chers à iDealwine

Michel Drappier et Cyrille Jomand, PDG d’iDealwine
Michel Drappier et Cyrille Jomand, PDG d’iDealwine

Autre personnalité remarquable, honorée par La Revue du vin de France cette année : Michel Drappier, à la tête de la maison de Champagne éponyme, s’est vu décerner le Prix de l’Innovation pour sa cuvée « zéro carbone ». Des années de travail ont en effet été nécessaires à l’ensemble de son équipe pour réduire drastiquement les émissions de carbone (énergie solaire, emploi de bouteilles plus légères…). Une démarche qui s’est accompagné d’actions en faveur de l’écologie. Une démarche responsable, qui va droit au cœur de notre équipe, reçue avec tant de convivialité par la famille Drappier au cours de l’été 2018 : rappelons que la maison de Champagne Drappier est la première signature avec laquelle iDealwine a initié sa diversification, en lançant dès 2004 ses premières offres en achat direct – pour les clients les plus anciens se souviendront avec émotion de ces ventes, baptisées à l’époque « offres iDéales »… -. Bravo à toute la famille Drappier !

Parmi les grands noms du vignoble, distingués au cours de cette soirée, Jean-Michel Deiss s’est vu remettre le Prix spécial du Jury. Cet immense vigneron alsacien, qui prend aujourd’hui du recul pour laisser progressivement les rênes du domaine Marcel Deiss à la génération suivante, n’a rien perdu de son enthousiasme ni de son appétit de poursuivre la découverte, la quête du grand vin. « Le grand vin n’est pas celui que l’on boit, mais celui dont on parle ». Infatigable ambassadeur d’une dégustation entièrement repensée, faisant appel à nos perceptions géo-sensorielles, Jean-Michel Deiss devrait bientôt venir nous expliquer plus en profondeur, verre à l’appui, comment nous devons nous débarrasser de nos préjugés et appréhender, enfin, le grand vin de manière hédoniste afin de goûter les subtilités des terroirs cristallins, volcaniques ou sédimentaires dont sa belle Alsace est jalonnée. Percevoir « la poésie tendre et désespérée du terroir »… Cet homme qui a tout réussi doute encore, et poursuit sa quête inlassable, avec l’ «  optimisme du cœur », ainsi qu’il nous le déclarait il y a quelques jours en nous adressant des vœux inspirés. Du cœur, il en a, de la verve aussi et du talent, immense, qui fera déclarer à Olivier Poussier, au moment de la remise du prix : « Si tu n’avais pas le cœur que tu as, tu ne ferais pas de si grand vin ». Chapeau, l’artiste !

Grands-Prix-de-La-RVF-2019-Deiss-Angélique-de-Lencquesaing-iDealwine
Angélique de Lencquesaing, Jean-Michel Deiss, Marie-Hélène Cristofaro (Domaine Marcel Deiss)

Nous avons aussi vu avec plaisir Vincent Dureuil (domaine Dureuil-Janthial) monter sur le podium pour se voir décerner le titre de vigneron de l’année. Une belle consécration pour ce vinificateur talentueux, réputé pour la finesse de ses vins, qui fait honneur à l’appellation Rully, et, plus largement, aux pépites de la Côte Chalonnaise.

Toute l’équipe d’iDealwine s’associe à La Revue du vin de France pour adresser un immense BRAVO à ces vignerons talentueux !

Retrouvez les champagnes Drappier, les vins de Jean-Michèle Deiss et tous les vins en vente sur iDealwine

A lire également dans le Blog iDealwine

Guides et parutions sur le vin : la rentrée littéraire d’iDealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Decanter Fine Wine Encounter

Londres : quand iDealwine participe au Decanter Fine Wine Encounter

Le weekend dernier, une équipe iDealwine renforcée débarquait à Londres, suitée d’un époustouflant cortège de flacons. Retour sur ce bel évènement.

Mas Haut Buis

Zoom sur le Mas Haut Buis, valeur montante des Terrasses du Larzac

Superbe découverte avec ce domaine des Terrasses du Larzac, fer de lance du Languedoc. Des vins bio, jouant sur la finesse, la fraîcheur et un maximum de fruité ; les ...

Les Domaines Albert Bichot passent au vert

A partir du millésime 2018, tous les vins des Domaines de Côte d’Or et de Mercurey afficheront la certification « vin biologique » sur leurs étiquettes.