Game of Thrones : comment recréer une filière viticole viable ?

iDealwine - Game of Trhones

A l’occasion du début de la huitième et dernière saison, nous avons souhaité faire un point sur la situation du vin dans la série… et déniché quelques pistes d’amélioration !

A Westeros, sorte d’île inspirée de la Grande Bretagne avec au Nord son mur d’Hadrien protégeant un peuple sanguinaire des terribles sauvageons tout aussi sanguinaires (et, accessoirement, de morts-vivants pas particulièrement oenophiles), et au Sud, un climat méditerranéen des plus agréables (une Très-Grande-Bretagne descendant jusqu’à l’Andalousie, en somme), le vin occupe une place centrale. Et comme Game of Thrones occupe une place centrale dans les discussions de nos open spaces, il fallait bien se fendre d’un article ! Soyons ambitieux, refondons la filière toute entière !

SI VOUS N’AVEZ PAS FINI LES SAISONS PRECEDENTES ET SOUHAITEZ LE FAIRE, PARTEZ IMMEDIATEMENT ICI, Où ON NE SPOILE QUE LE MILLESIME 2018 DE BORDEAUX, CAR SINON, NOUS VOUS GACHERIONS DES SUPRISES. Nous n’avons rien vu pour le moment de la saison 8, en revanche, donc pas de panique si vous êtes à jour 😊

Une filière menacée par les guerres et par le refroidissement climatique

Tout d’abord, félicitons nos amis américains pour cette série qui met en valeur la plus belle des boissons. Si le décor est ostensiblement inspiré du Moyen-Âge européen et de la Renaissance qui l’a suivi, il fallait bien donner une bonne place au vin, c’est chose faite, avec plus ou moins de modération !

Plongeons dans le tonneau sur le champ, avec un constat immédiat : à Westeros, les meilleures AOC sont situées au Sud, très au Sud, dans la principauté de Dorne, dont les scènes sont tournées à Séville, dans le sublime Alcazar. Le vin de Dorne s’exporte partout, et notamment à la capitale, King’s Landing, une superbe ville portuaire inspirée de Dubrovnik, en Croatie. On produit probablement du vin à King’s Landing, mais il est moins bon. Et c’est là que se trouvent les deux plus gros buveurs de la série, Cersei, la reine démoniaque, et Tyrion, son frère nain, sorte de Diogène bienfaiteur amateur de bons produits. Cersei déteste les habitants de Dorne, mais boit verre sur verre, à la manière d’un supporter du PSG qui aurait un faible coupable pour le pastis. Voilà pour le tableau des influenceurs.

Dorne, Séville, Andalousie, « ses prairies bordées de cactus »… On imagine un vin tannique et ensoleillé, à l’espagnole, boisé comme il faut, très coloré… C’est d’ailleurs ce type de vin qui a été réalisé en hommage à Game of Thrones par le domaine Bardet, à Bordeaux.

Les ayants droits de la série ont également réalisé plusieurs cuvées étiquetées Game of Thrones, aux Etats-Unis, dans la Napa Valley… Billevesées ! Vil merchandising que notre cœur noble à la Robb Stark ne saurait voir triompher.

Chez iDealwine, on va au fond des choses, surtout quand il s’agit de tonneaux. N’oublions pas qu’à l’époque, le vin est souvent clairet ! Ce sont plus des rosés sombres que des vrais rouges. Dans cette catégorie, il semblerait que Tyrion soit un vrai connaisseur. Il goûte, regoûte, regoûte, à la recherche des meilleures cuvées, qu’il regoûte alors en quantité plus grande. Et, chez iDealwine, quand on réfléchit à un excellent vin de connaisseur, rosé sombre ou rouge très clair, du sud… Nous déduisons que le fournisseur de Tyrion est sans doute Emmanuel Reynaud ! Le Parisy envahit le palais ! Si vous voulez d’ailleurs le goûter parfaitement, on vous conseille de disposer partout dans votre maison ou appartement des carafes pré-remplies, pour pouvoir, comme Tyrion, boire une gorgée bien aérée avant chaque phrase.

Dans les autres continents, à Essos, on produit du vin, mais il s’exporte a priori moins bien, et on n’en sait guère plus… Pourtant les terroirs présentent un potentiel infini, que nous allons exploiter.

Enfin, chose amusante, au Nord de l’île, où les sauvageons sont une métaphore évidente des Pictes, les habitants des Iles-de-Fer des terribles pillards vikings et les Stark des vagues seigneurs anglais qui s’entretuaient au Moyen-Âge, on ne boit que de la bière, de la « ale ». A priori, cela ne porte pas bonheur et souhaitons pour la viticulture que ces peuples ne prennent pas le trône. Les lieux de tournage de ces terres ingrates sont d’ailleurs situés en Irlande et en Islande, et, ce n’est pas le réchauffement climatique qui viendra leur apporter du chardonnay, puisque dans GoT, ça va plutôt se rafraîchir, comme dirait mamie. Un joli marché pour le vin chaud…

Voilà pour la situation viticole existante. Pas d’iDealwine, pas d’internet, pas de diversité, mais on va s’occuper de tout cela dès cette huitième saison.

iDealwine va investir à Westeros pour créer une filière viable

Nous avons identifié beaucoup de vignobles sous-exploités dans cette affaire… Avec le refroidissement climatique, il faudrait mettre des cépages plus résistants même à Dorne, comme par exemple le pinot noir. King’s Landing devrait se mettre au vin blanc, qui supporte mieux la fraîcheur, et, sur ses côtes calcaires, planter du sauvignon, pour faire de jolis sancerres, vinifiés en inox pour garder leur fraîcheur (l’acier valyrien est parait-il très efficace pour vieillir les vins sans les marquer). Enfin, les îles Peyredragon, dont les paysages sont extraits du Pays Basque, devraient planter des vignes. Relativement au Sud et protégées des frimas par leur climat océanique, on pourrait y voir dans quelques années de beaux vignobles équivalents à ceux du Lac Léman, par exemple. Et puis, on va pouvoir faire beaucoup de vins de glace, des flacons qu’on hodor vraiment ici ! (désolé).

Que de changement, donc ! En effet, les puissants peinent à s’entendre (c’est un euphémisme) pour lutter contre le refroidissement climatique, mais, comme, en Europe, la filière peut s’adapter. De même, les vins du nouveau monde sont promis à un bel avenir, dans les régions arrides d’Essos, où, avec les années, les conditions devraient s’améliorer pour la culture de la vigne. Des œnologues français sont déjà à pied d’œuvre pour apprendre aux populations locales l’art de la viticulture, et les cités portuaires envoient déjà de nombreux étudiants dans les écoles de Bordeaux et Dijon pour se perfectionner, ce n’est un secret pour personne.

Tout d’abord, nous allons engager une armée de mestres (des moines scribes, en gros) qui écriront des catalogues envoyés, comme notre Journal, tous les samedis matin, par corbeau, à tous les amateurs des 7 royaumes. Les corbeaux les plus robustes se trouvent à Londres, nous allons donc créer un élevage de corbeaux anglais à Colombes, en leur apprenant par cœur la carte de Westeros.

Pour l’expédition, il est important que les bouteilles soient bien protégées et ne soient pas sujettes aux vibrations. Des colis qui sont donc volumineux, reprenant nos emballages spéciaux qui garantissent une conservation idéale du vin. Pour vous livrer rapidement, chers sujets des 7 couronnes, nous ne voyons qu’une solution, la livraison par dragons. N’ayant pas spécialement envie de négocier avec le Roi de la Nuit pour fonder un partenariat, nous nous rabattons sur les deux reptiles volants restant à Daenerys. Cette dernière, qui nous parait directement inspirée de Guillaume Le Conquérant, est donc française, cela pourra nous aider dans les négociations. Voilà pour les aspects logistiques. Nous aurions aimé engager le mestre targaryen pour avoir à la fois un mestre et quelqu’un qui puisse parler aux dragons, mais que voulez-vous, il est mort. On se débrouillera sans.

Enfin, la maison iDealwine, forte de sa passion, se démènera pour parcourir le globe avec une armée de Dothraki (désormais d’accord pour naviguer dans des bateaux remplis de fûts de vins fortifiés) pour dégoter les futures pépites. Après tout, le feu grégeois a libéré beaucoup de places dans les caves en explosant dans la saison 6. Reste simplement à placer sur le trône un roi ou une reine oenophile. Daenarys, si elle se montre consentante, pourrait faire l’affaire, mais c’est Tyrion, le président qu’il nous faut. Il sera sans doute nommé « personnalité de l’année » par la RVW (Revue des vins de Westeros) d’ici quelques temps. Et la filière ne demande rien de mieux, si ce n’est un peu plus de modération dans la consommation !

Autre sujet qui nous titille, la verrerie. Les verres à vins ne sont pas du tout au niveau dans la série. Et comme nous voyons grand, nous allons profiter de la future mine de verre-dragon à Peyredragon pour créer de vrais verres haut de gamme et vous les proposer à la vente.

Enfin, last but not least, nous ouvrirons un bar à vins connecté aux corbeaux dans le vieux King’s Landing pour permettre aux passionnés de se retrouver pour déguster ces nouveaux grands crus et démocratiser au mieux le partage de ces grands crus.

Cette nouvelle filière permettra de créer des emplois et de générer des revenus partagés entre les citoyens via une redistribution assurée par la banque de Braavos (on se méfie un peu, mais on n’a pas trouvé d’autre banque fiable dans le coin…).

Nous reviendrons vers vous à la fin de la série pour confirmer que tout cela est possible, en espérant que tout ne brûle pas d’ici là !

Sinon, demain, on lance une vente de vins bios. Garantis sans régicide.

Si, comme Angélique de Lencquesaing – notre rédactrice en chef appartient à la catégorie des derniers Mohicans qui n’ont pas encore vu la série – cet article vous a paru plein de mystère, retenez simplement que dans Game of Thrones, on boit beaucoup de vin… Du coup, chez iDealwine on n’a pas pu se retenir de vous concocter un article sur tout ce que nous inspire cette série… et cet univers 😊

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Savoie

Quels sont les cépages phares des régions viticoles de France ? (Partie 4)| Savoie

Nouvelle semaine, nouvelle région et ses plus beaux cépages ! Pour rafraîchir la chaleur des derniers jours, on vous propose d'enfiler votre bonnet, direction la Savoie !

Jean-Michel Laporte nouveau directeur du Château Talbot

Château Talbot, 4e cru classé de Saint-Julien, a un nouveau directeur, l'ingénieur agronome Jean-Michel Laporte, ancien des établissements Moueix (Petrus) et de La Conseillante, qui vient succéder à Jean-Pierre Marty.

VPF-20140116-soldes

SOLDES iDealwine : pas de pénurie pour les vins de Bourgogne !

Le monde entier s’en désole : les récoltes 2012 et 2013 ont été si faibles en Bourgogne que les vins de cette région vont se faire rares sur le marché. ...