Fondé en 1858, le domaine Tyrrell’s est, sans contestes une icône de la Hunter Valley australienne. Ses 110 hectares de vignes produisent certains des plus grands sémillons et shiraz du monde. Bruce Tyrrell, quatrième génération aujourd’hui à la tête du domaine, perpétue la tradition. Partez à la découverte de ces vins qui devraient avoir une place de choix dans toute cave d’amateur !

Tyrrell’s : un domaine emblématique créé en 1858

Une histoire familiale, vieille de plus d’un siècle et demi, dont nous vous retraçons les grands évènements :

1858 : Edward Tyrrell, arrivé d’Angleterre quelques années auparavant, acquiert 130 hectares de terres en Hunter Valley, y construit sa première résidence (toujours debout dans la propriété aujourd’hui !) et plante des vignes de shiraz et sémillon. Sa première vendange date de 1864.

1889 : Edward George « Dan » Tyrrell, l’aîné d’une famille de dix enfants d’Edward Tyrrell, prend la relève du domaine. Il le gère pendant 69 millésimes !

1956 : la Hunter Valley traverse une grande crise. Seuls 187 hectares de vignes sont alors recensés… contre quelques 4 000 hectares, aujourd’hui.

1959 : Murray Tyrrel souhaite mieux valoriser les vins du domaine. Il entreprend donc les premières sélections parcellaires, en commençant avec les cuvées Vat (littéralement « cuve » en anglais) 5 et 9 shiraz, Vat 8 shiraz cabernet et Vat 11.

1961 : Murray commence la vente de ses vins en primeurs avec la création de son « Private Bin Club ».

1963 : l’un des meilleurs sémillons au monde voit le jour – Vat 1 Semillon, issu de raisins cultivés au sein du vignoble Short Flat.

1968 : les premières vignes de chardonnay sont plantées au domaine. Vat 47 chardonnay sort alors en 1971, le premier chardonnay d’Australie !

2000 : Bruce succède à son père, et représente la quatrième génération Tyrrels.

2017, 2018 et 2019 : trois très grands millésimes se sont succédé au domaine !

2020 : Les grandes sécheresses et la fumée des feux de forêt dans la région ont détruit 85% de la récolte.

Aujourd’hui, le domaine s’étend sur 110 hectares de vignes. La propriété complète sa production par des achats de raisin auprès de vignerons.

La Hunter Valley : un terroir unique, au cœur des extrêmes

La Hunter Valley se situe en Nouvelle-Galles du Sud, au nord de Sydney, dans le Sud-Est de l’Australie. Cette terre de vin est au cœur de tous les extrêmes.

En effet, quand le thermomètre monte souvent à 45°C, les vendanges peuvent être marquées par de fortes pluies. La haute humidité pré-tropicale qui règne dans la région permet toutefois de ne pas interrompre le cycle de la vigne lorsque celle-ci est frappée par les fortes chaleurs.

Dans la vallée, on trouve deux types de sol : rouge (argiles) en coteaux pour la shiraz et blanc (sablonneux) en plaine pour le sémillon et le chardonnay.

Le sémillon de la Hunter Valley : un potentiel de garde exceptionnel

Le sémillon, lorsqu’il est planté en Hunter Valley, est d’une originalité déconcertante. Ce cépage y pousse si bien, et son vin est si reconnaissable, qu’il en est devenu au fil des ans, un grand classique pour tout amateur de vin ! Sa particularité ? Le vin ne connaît ni fermentation malolactique ni élevage en fût de chêne. Les levures lors de la fermentation alcoolique sont neutres et celle-ci se déroule à basse température (15°C). Tous les moyens sont employés afin de conserver un maximum de fraîcheur et de finesse. Quoique mûr, pourtant, ce dernier titre d’ailleurs non loin des 11° d’alcool.

Convaincu du potentiel de garde des sémillons du domaine, Bruce Tyrrell (aujourd’hui en charge du domaine) décide en 1989 de cacher à son propre père 1.000 caisses de sémillon vat 1. A l’époque, les vins étaient vendus jeunes, et les amateurs n’attendaient pas forcément pour déguster les vins. En 1996, après quelques années en cave, le vin est dévoilé au grand jour, et le domaine initie ainsi ses clients au magnifique potentiel de vieillissement du sémillon.

Enfin, vous allez le remarquer, les vins du domaine sont dotés de capsules à vis. Deux raisons expliquent cela : des grèves de la part des producteurs de bouchons de liège dans les années 1990 en Australie et la conviction que les bouchons en liège par leur hétérogénéité donnaient des résultats différents selon les bouteilles, alors que le sémillon, très pur et fin, ne doit pas être brusqué. Cela a de quoi relancer le débat du vieillissement en bouchon en liège, diam ou capsule à vis…

Quelques sémillons dégusté par iDealwine

Une chose est sûre, le semillon vat 1 1998 (dégusté en mars dernier lors d’une masterclass dédiée au domaine), doté d’une capsule à vis, se porte à merveille !

  • Verticale de plusieurs millésimes de l’emblématique vat 1 allant de 2022 à 1998 : d’une manière générale les vins sont d’un très haut niveau, portés par la fraîcheur emblématique du sémillon d’Hunter Valley, et dévoilant toute sa palette aromatique complexe au gré des âges.
  • Semillon 2021 : Des notes de citron, de végétal noble, et une acidité tranchante, arrondie par un peu de sucre résiduel.
  • Vat 1 2017 : frais, précis, long, avec une trame de citron mûr.
  • Vat 1 2009 : frais avec une certaine rondeur et des notes de citron, poivre blanc, pain grillé, miel, fleurs blanches.
  • Vat 1 1998 : dans un millésime chaud, ce vin est pourtant doté d’une grande fraîcheur, avec une salinité, un côté fumé, et toute la panoplie des arômes tertiaires précédemment évoqués (poivre blanc, miel, pain grillé, fleurs blanches …). De quoi vous inciter à garder cette cuvée quelques années en cave !

Ce qu’en pensent les guides

Depuis des décennies, le domaine est récompensé de nombreuses médailles en Australie.

Par ailleurs, Tyrrell’s est notamment apparu dans le top 10 des vins dégustés par James Suckling en 2016. Un bel hommage, sachant que ce grand critique a déjà à son actif quelques dizaines de milliers de vins dégustés !

C’est la cuvée de shiraz old patch 1867, millésimée 2014, qui avait été placé en 8ème position des vins préférés du dégustateur en 2016.

Les vins Tyrrell’s disponibles sur iDealwine

Les blancs

Semillon : Un sémillon comme la Hunter Vallay sait si bien les faire : vif, léger, au nez d’agrumes et de fleurs blanches, et au long potentiel de garde.

HVD Vineyard Semillon : HVD, c’est le nom de la parcelle de Hunter Valley Distillery dont est issue cette cuvée. Située entre deux cours d’eau asséchés, de très vieux ceps plantés en 1908 et non irrigués s’y étendent sur un sol d’alluvions sableux et bien drainé parfaitement adapté à la culture du sémillon.

Vat 1 Semillon : Cette cuvée est l’une des plus belles expressions de sémillon du monde, reconnue depuis près de cinquante ans. Issue des meilleures parcelles du vignoble d’Ashman, ce vin déploie ses racines sur des sols sableux et bien drainés (et non irrigués !).

Vat 47 Chardonnay : Des raisins issus de la parcelle « Short Flat » qui a été plantée pour la première fois en 1968. Un délicieux vin où le boisé apporte de la structure et est complété de notes fruitées et beurrées.

Les rouges

Vat 9 Shiraz : Les syrahs sont issues des meilleures parcelles du domaine Ashman. Compléxité et long potentiel de garde.

Vat 8 Shiraz Cabernet-Sauvignon : Une explosion de prune, de fruits noirs et de cacao pour cet assemblage réussi de shiraz et cabernet sauvignon.  

Single Vineyard Old Hillside Shiraz : Acquis en 2017 par la famille Tyrrell, le vignoble d’Old Hillside sur Marrowbone Road est composé de shiraz vieilles de 50 ans en moyenne, orientées à l’est.

Laisser un commentaire