« Moins, c’est mieux » Guillaume Sorbe, Domaine Les Poëte (Loire)

Le domaine Les Poëte est une de ces pépites de la Loire qui méritent toute votre attention. Situé sur les appellations discrètes de quincy et reuilly, le domaine est dirigé par Guillaume Sobre qui nous propose des sauvignons à la maturité parfaite, équilibrés aromatiquement. Il possède désormais 6 hectares, qu’il exploite de façon « éco-logique », avec des interventions minimes mais toujours en pensant au bien-être des consommateurs. Il est aujourd’hui le premier vigneron associé au Club du Grand Tasting by iDealwine. Véritable coup de cœur de Bettane et Desseauve, nous avons eu la chance de le rencontrer et l’interviewer.

  • Parlez-nous de votre parcours, comment en êtes-vous venu au vin ?

« Une formation de cuisinier puis de sommelier, un parcours de sommelier en grande restauration et un père vigneron, le tout guidé par une attirance pour la terre et la nature, un passage par le commerce international et une formation en viti-oeno à Beaune. »

  • Qu’avez voulu exprimer avec vos vins ?

« Le travail sur le domaine a depuis le début été de prendre appui sur la nature, sur l’environnement proche de la plante. J’ai défriché des terrains merveilleux, biens exposés, au potentiel agronomique incroyable, et lentement, j’ai implanté de la vigne dans cet environnement afin que tout s’intègre et s’associe harmonieusement. Aujourd’hui, malgré le jeune âge de mon vignoble, j’ai la chance d’avoir la possibilité de récolter des raisins de haute qualité, équilibrés aromatiquement et analytiquement car j’accompagne la plante, je ne la force pas à produire « un rendement ».  Ceci permet de tirer le meilleur du potentiel aromatique et structurel, avec en trame de fond, l’expression d’un terroir, pas uniquement un cépage… »

  • Sur vos bouteilles on voit marquer « Moins c’est mieux», que cela signifie-t-il ?

«  »Moins mais mieux » au-delà d’une devise, c’est la phrase qui résume le mieux mes choix et mes actions du quotidien, c’est aussi une expression d’exigence qualitative, de sensibilité vis à vis de la nature et du respect du vivant. »

  • Comment travaillez-vous la vigne ?

« Les vignes sont travaillées avec beaucoup de soin, au rythme des saisons, du temps et du végétal. Pas d’intrant chimique, des plantes et des préparations dynamisantes en renfort de la bouillie bordelaise et du soufre. Beaucoup de travail manuel car les sélections massales ne sont pas adaptées à un travail standardisé. »

  • Et au chai, quelles techniques de vinification employez-vous ?

« Au chai, je suis peu interventionniste, j’accompagne aussi mes raisins et mes jus vers leur contenant de fermentation et d’élevage (cuves et fûts) et je laisse au vin le temps de se stabiliser naturellement (12 à 18 mois en général avant mise en bouteilles puis 6 mois après mise avant commercialisation). L’élevage se fait sans soufre ni aucun autre intrant. On utilise l’inertage à l’azote et on sulfite seulement à la préparation des vins en pré-mise. »

  • D’où vient le nom Poëte ?

« Nous sommes originaires de l’Est de la France, dans le pays de Montbéliard, mon arrière-grand-père Auguste Sorbe a épousé Esther Poëte… »

  • En tant que cuisinier de formation, quels accords recommanderiez-vous à nos lecteurs pour profiter pleinement de vos vins ?

« Ce sont des vins assez riches et charnus, qui peuvent accompagner un apéritif car ils sont tout de même assez dynamiques, toutefois, la complexité aromatique, la structure en bouche, la salinité et les amers de fin de bouche sont des éléments qui réclament des accords culinaires élaborés. Selon les cuvées et les saisons, certains accompagneront des poissons juste saisis, accompagnés de jus de coquillage légèrement crémé, d’autres une crème de coriandre et choux fleur ou encore une volaille rôtie, juteuse et poêlée de légumes de printemps. »

Les cuvées du domaine Les Poëte

Touraine Le Sauvignon 2016

La cuvée découverte du domaine : un sauvignon ligérien typique, fruité et rafraîchissant. Le vin blanc de copain par excellence.

Quincy Argos 2015

Ce sauvignon livre des arômes d’agrumes et des notes fumées tandis que la bouche se montre vive et précise. Un vin idéal pour accompagner des mets iodés.

Reuilly Orphée 2015

Cette cuvée de sauvignon se distingue par sa belle maturité, sa complexité et sa profondeur. Elle offre des arômes d’orange amère, de citron vert, mais aussi des notes exotiques. En bouche, l’équilibre est parfait entre la richesse, la densité, la tension et les beaux amers en finale. Une très belle cuvée, signée par un futur grand de l’appellation.

Reuilly Toison d’Or 2016 

Cette cuvée de sauvignon se distingue par sa belle maturité, sa complexité et sa profondeur. Elle offre des arômes d’orange amère, de citron vert, mais aussi des notes exotiques. En bouche, l’équilibre est parfait entre la richesse, la densité, la tension et les beaux amers en finale. Une très belle cuvée, signée par un futur grand de l’appellation.

 

Pour les curieux, vous pourrez retrouver ces vins au Grand Tasting de Printemps, prenez vos places.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Zoom sur un domaine : la maison Perrier-Jouët en Champagne

Le ton est donné : Perrier-Jouët, qui a longtemps fait figure de belle endormie, s’est aujourd’hui fixé pour mission de revenir au tout premier rang des grandes marques de Champagne. ...

Domaine Louis Michel, un grand classique de Chablis

Si vous aimez les chablis, ne passez pas à côté de ceux du domaine Louis Michel actuellement en vente. D’une régularité exemplaire au fil des millésimes, ce producteur est devenu ...

coteaux hermitage

Marché : les vins du Rhône assument leur stratégie de montée en gamme

Inter Rhône vise clairement une « premiumisation » de ses vins, en direction du milieu et haut de gamme. Fière du potentiel de ses terroirs et de ses appellations, c’est ...