Domaine du Mas Saint-Louis | Bientôt culte à Châteauneuf-du-Pape

 

« Notre découverte de l’an dernier confirme cette année sa place (qui en surprendra plus d’un !) de future propriété culte de la région ». C’est par ces mots que le domaine du Mas Saint-Louis est sorti en 2015 du silence, classé dans la « découverte de l’année » du guide Bettane et Desseauve. A entendre Matthieu Faurie-Grépon, maître de chai actuel, aucun secret à cette reconnaissance sinon un travail exigeant et précis, qui se retrouve dans des vins d’une finesse et d’une élégance uniques.


Il y a plus de 100 ans, le long de la route qui joignait Avignon à Châteauneuf-du-Pape, Jean-Louis Geniest, issu d’une longue lignée de tonneliers-cordeliers, décida de regrouper les terres familiales pour les vinifier. Au fil des générations, les nouvelles acquisitions et les différents échanges ont permis d’acquérir un domaine magnifique et d’un seul tenant, autour du fameux Mas Saint-Louis. Aujourd’hui, et depuis la mort de son époux Jean, arrière-petit-fils de Jean-Louis, la propriétaire est madame Monique Geniest. Du haut de ses 87 ans, elle est toujours la première décisionnaire au domaine, n’hésitant pas à se faufiler tantôt au chai, tantôt aux vignes, pour assurer la continuité de l’œuvre de sa belle-famille. Cette sacrée dame – qui jusqu’à la mort de Jean, n’était absolument pas impliquée dans le domaine – est entourée d’une équipe solide et experte. Matthieu Faurie-Grépon, maître de chai depuis 2011, entreprend avec madame une véritable restructuration du domaine, en privilégiant une amélioration constante de la qualité des sols et des cultures – au plus naturel possible -, une modernisation des équipements… en somme tout le travail nécessaire pour produire des vins d’une qualité irréprochable. « Les clients qui passent pour déguster au domaine après avoir lu le commentaire du guide ne repartent jamais déçus. Tous confirment la qualité des vins, leur finesse et leur gourmandise » plaisante ce dernier, avec son accent chantant.

Le domaine produit trois cuvées de rouge (châteauneuf-du-pape « Tradition », châteauneuf-du-pape « Les Arpents des Contrebandiers », et châteauneuf-du-pape « Grande Réserve » qui est composé avec les plus vieilles vignes) et une de blanc depuis 2013. Les vignes sont toutes situées au sud de l’appellation, sur des lieux-dits tels que « Crousroute » et « La Lionne ». Le cépage majoritaire est bien entendu le grenache, suivi par la syrah et le mourvèdre. Les galets présents dans les vignes accumulent toute la journée la chaleur du soleil pour la restituer durant la nuit, ce qui promet une maturité idéale aux raisins, vendangés manuellement entre septembre et octobre. Après égrappage et foulage, les raisins sont envoyés vers des cuves bâties traditionnelles, certaines datent d’ailleurs de la création du domaine. La vinification privilégie des cuvaisons de longue durée, allant jusqu’à un mois, afin d’extraire au maximum la couleur et les arômes, ainsi qu’un élevage de longue durée. Le domaine cherche à offrir à ses clients une gamme étendue de millésimes, certains étant adeptes des châteauneuf-du-pape jeunes et sur le fruit, d’autres privilégiant la capacité de garde de ces vins.

 

Mas Saint-Louis, « découverte de l’année » du guide Bettane et Desseauve 2015

C’est grâce au rajeunissement des équipes du domaine, que madame Monique Geniest a accepté de présenter ses vins à des dégustations telles que les organisent Bettane et Desseauve. C’est ainsi que les châteauneuf-du-pape du Mas Saint-Louis, dans les millésimes 2012 et 2011, se sont bien distingués : « difficile d’imaginer et de trouver expression plus fine de châteauneuf ». En 2019, le même célèbre guide ajoutait que la propriété « montre une constance de style qui la situe au premier plan de l’appellation ». Décidément, nous n’avons pas fini d’entendre parler de ce domaine…

Retrouvez les vins du domaine Mas Saint-Louis en vente sur iDealwine

Trois références du Mas Saint-Louis sont en vente dans cette allocation de la semaine :

Châteauneuf-du-Pape Tradition 2014
Cette cuvée à la robe rubis, témoigne au nez de notes de fruits rouges, d’agrumes et de grillé. La bouche est bien équilibrée, présentant de la fraîcheur et des tannins fins.

Châteauneuf-du-Pape Les Arpents des Contrebandiers 2014 et 2015
Le nom énigmatique de ce vin cache un châteauneuf-du-pape à la fois harmonieux et fruité, une belle découverte.

Châteauneuf-du-Pape Réserve Grande Réserve 2016
Très belle représentation d’un châteauneuf-du-pape dans ce qu’il a de puissant, avec la touche de finesse du Mas Saint-Louis.

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

ayala

Champagne : retour aux couleurs historiques pour Ayala

L’année 2014 annonce un retour aux sources pour les champagnes Ayala : les bouteilles changent d’habillage pour mieux s’inscrire dans l’héritage historique de la marque.

Vignes Languedoc

Le Languedoc, ce « diamant brut »

Le Languedoc est en émoi depuis quelques jours : Jeb Dunnuck, un des successeurs de Robert Parker, vient de publier son ...

ivan massonat Céline Sanzay xavier amirault paulée anjou 1200

Quel avenir pour la Paulée d’Anjou ? Trois questions à Ivan Massonnat, son co-Président

Après le succès de l’édition 2022 dont iDealwine était partenaire, se dessine déjà l’avenir de la Paulée d’Anjou 2023, éclairages d’Ivan Massonnat.