Château Taillefer | Du fer à la truffe, l’héritage de Claire Moueix

Ce château de Pomerol est l’un des plus grosses propriétés de la petite appellation, avec ses 12 hectares d’un seul tenant. Là, le fer donne au vin des arômes de truffe et de violette. Une harmonie à la fois terreuse et florale, incarnée par la 5ème représentante de la famille Moueix.

La charrue qui taillait le fer

Taillefer ? Voici un nom original pour un château de Pomerol. Par Taillefer, il vous faut comprendre « taillait le fer », puisque les anciens avaient pour habitude de dire que c’était ce que faisait la charrue dans ces sols si particuliers qui entourent la propriété, riches en oxyde de fer. Ce sont d’ailleurs ces résidus terreux uniques qui donnent au vin du domaine des arômes si particuliers de truffe et de violette. Un caractère dont sa propriétaire n’est pas peu fière !

Ce château de Bordeaux est en effet entouré de 12 hectares d’un seul tenant, et cette superficie qui peut paraître microscopique pour certains forme en fait une des plus grosses propriétés de Pomerol qui contient 800 hectares en tout. Merlot (à 75%) et cabernet franc (25%) y maturent dans les meilleures conditions, les vignes étant travaillées selon les principes de la lutte raisonnée de façon à en tirer un fruit qui soit le plus sain possible. Chaque pied est chouchouté et se voit manipulé à la main près de 50 fois par an ; c’est dire l’attention qui est portée aux vignes. Depuis l’arrivée de la vigneronne, le domaine a beaucoup progressé au niveau environnemental et est aujourd’hui certifié ISO 14001. Une fois vendangé, le raisin trié est mené au chai pour sa vinification.

Claire Moueix, 5ème génération d’une famille de vignerons

Par « anciens », Claire Moueix sait de quoi elle parle, étant la représentante de la 5ème génération de vignerons de la famille Moueix, ici à Taillefer. C’est son arrière-arrière-grand-père qui, en 1923, a racheté la propriété à l’architecture classique. Alors négociant en vin, Antoine Moueix alors de devenir lui-même viticulteur. Quant au château, son histoire est plus lointaine, puisqu’il apparait déjà sur les cartes réalisées par Pierre de Belleyme, géographe du roi Louis XV.

C’est en 2013 que la propriétaire actuelle se voit confier Taillefer, elle quitte donc sa profession à Paris pour venir s’occuper de son héritage viticole légué par son père Bernard Moueix. Elle bénéficie de solides connaissances en la matière grâce à son savoir transmis par sa mère. A son arrivée, elle décide tout de même de faire un grand audit des vignes et du chai afin de commencer à y travailler avec beaucoup de précision. « Je voulais perpétuer la tradition des vins et de leur style tout en maintenant un travail de précision. Cet audit m’a permis de cibler les points à améliorer ou à maintenir. Car, ici, chaque décision est prise à l’issue de dégustations et d’ajustements ultraprécis », ajoute-t-elle. Avec son mari Cyril Basteau, elle gère également le Château Tauzinat l’Hermitage à Saint-Emilion.

Un vin qui se dessine à force de dégustation

Le travail de Claire Moueix et de Cyril Basteau s’inscrit dans la tradition du château. Les vinifications sont réalisées de façon parcellaire et dans l’héritage familial et régional. Mais les innovations ne manquent pas : chaque année, les décisions sont remises en question, afin que le vin s’améliore sans cesse et qu’il reflète son millésime. Pour cela, nul besoin de tergiverser : il faut le goûter et le regoûter ! « Le vin du Château Taillefer est comme une partition de musique. Il faut la jouer avec son propre talent et son âme », aime à illustrer Cyril Basteau. Eric Boissenot, conseiller de nombreux châteaux de Bordeaux, participe à l’assemblage depuis 2015. L’élevage est en général réalisé pendant environ 12 mois, dans des fûts de chêne français. « C’est dans le secret de la cave, sous les voûtes de Taillefer que nous nous réunissons parfois. Nous venons y chercher un millésime pour le déguster, écouter ce qu’il a à nous dire depuis ces longues années », précise Claire Moueix.

Les vins réalisés sont appréciés pour leur velouté et leur soyeux, ils sont denses, souples et chaque millésime est vraiment unique. La violette et la truffe participent à son harmonie, et équilibrent les éléments floraux et terriens. Délicats et structurés, ces vins évoluent parfaitement après plusieurs années de garde.

Château Taillefer, ce qu’en disent les guides

2 étoiles / 5 par Bettane et Desseauve

Les 12 hectares de merlot et de cabernet franc s’expriment pleinement sur ce terroir où les oxydes de fer sont connus pour apporter de la complexité au vin avec de la fraîcheur et des arômes de truffe et de violette. Plus délicat que puissant, ce cru évolue parfaitement.

La Revue du vin de France

Un parcours sans faute, soignant culture et vinifications à l’égal des plus grands crus du secteur. Le vin est harmonieux et complexe.

 

 

Château Taillefer, tous les vins en vente

Château Taillefer (rouge) : Ce cru emblématique de Pomerol ne cesse, millésime après millésime de gagner en finesse et en élégance. Gros coup de cœur d’iDealwine !

Tous les vins du château Taillefer en vente 

Tous nos vins de Pomerol en vente

Fan de Bordeaux ? Nous voici ! 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Château Climens : finesse et élégance en Sauternais

Surnommé le « Seigneur de Barsac », le Château Climens produit sans doute l'un des plus grands vins liquoreux au monde, d’une élégance et complexité légendaire.

Moderne et désormais incontournable à Châteauneuf, le domaine Saint-Préfert

Dans un style moderne, les vins d’Isabel Ferrando au domaine Saint-Préfert sont les étoiles montantes de l’appellation. Du châteauneuf « classique » aux cuvées spéciales, tous ses vins sont exceptionnels ...

Bourgogne | Le match des grandes appellations

Meursault contre Chablis, Gevrey-Chambertin contre Volnay… C’est un vrai match des grandes appellations que nous vous proposons ici, des classiques aux prix plus doux.