Château Haut-Brion : que valait le millésime 1521 ?

Le vin du «  Haut-BriChateau-Haut-Brion-Bordeaux-history-10004535on » était déjà considéré comme l’un des grands crus les plus anciens, puisqu’il est mentionné dans le livre du cave du roi Charles II d’Angleterre, en 1660. Cette note était jusqu’à présent la plus ancienne des références à ce vin. Pourtant, le Château Haut-Brion, et sa société mère, Domaine Clarence Dillon, ont souhaité montrer que leur vin était mentionné dans des références encore plus anciennes. Plutôt que de se lancer eux-mêmes dans une longue et fastidieuse enquête, les propriétaires ont souhaité mettre à contribution tous les passionnés de vin de France (et de Navarre, bien entendu) et les mettre au défi de trouver une mention écrite plus ancienne de leur vin.

Et deux notes ont été retrouvées, datées respectivement de 1526 et 1521, soit 139 ans avant la première mention connue jusqu’à aujourd’hui du Haut-Brion ! La première est un acte de vente de vin passé devant notaire royal. La bordelaise Esclarmonde de Lagarde y vend « deux tonneaux de vin clairet ou rouge du cru du Haulbrion en Graves » à Pierre Gassies et Pierre Mulle, deux marchands supposés. Le premier fait surprenant que l’on remarquera est bien entendu l’incertitude déclarée sur la couleur du vin objet de la transaction. C’est en réalité parfaitement normal, puisqu’à l’époque, la couleur dépend entre autres de la qualité du millésime : une mauvaise année, le vin sera clairet ; une bonne année, il arborera la robe rouge souhaitée. La vente étant signée le 1er septembre 1526, donc avant les vendanges, la couleur du vin n’est pas encore totalement connue. De plus, l’acte porte sur le « cru » du Haulbion. Ainsi, point de note sur le propriétaire ou les vignes. On a bien, déjà, une désignation claire : le terroir y est déjà parfaitement associé à un vin, et la simple mention du « cru » suffit à définir ce dernier.

La seconde, trouvée par l’historien bordelais Laurent Chavier, déclaré vainqueur du Challenge, est encore plus ancienne. Découverte aux Archives départementales de la Gironde, elle concerne une vente de rente perpétuelle en vin entre Jean de Monque, seigneur et écuyer de Monque, et Guilhem de Mailhois, un marchand bourgeois et sergent de Bordeaux. Pour 400 francs bordelais – ce qui équivaut en parité de pouvoir d’achat à plus de 50 000 € aujourd’hui -, le premier s’engage à livrer chaque année « quatre pipes de vin […] du lieu appelé Aubrion », soit 8 barriques de 1 800 litres, au second, selon l’acte que voici :

« Quatre pipes de vin, seront du cru des vignes appartenant audit de Monque du lieu appelé Aubrion, appartenant audit vendeur. Lesquelles sont sises derrière son bourdieu assis audit lieu appelé du Brion, en la paroisse Saint-Martin de Pessac, ensemble des vignes de Pins Bouquet, de la Gravette et de Cantegrit, le tout appartenant audit seigneur de Monque, assis en Graves de Bordeaux et si cas était que ne vint aucuns fruits de raisins qui fussent pour satisfaire lesdites quatre pipes de vin de rente, bon, pur et net et marchand, le dit vendeur sera tenu lui en bailler d’autres aussi bon provenu du cru desdites vignes dessus déclarées .» (Fait amusant, l’acheteur était déjà très prévoyant !)

Toujours est-il, ce concours aura été très enrichissant pour l’histoire du vignoble du Haut-Brion et des  vins de Bordeaux en général, et que ce genre d’initiative de « crowdsourcing » prouve une nouvelle fois son efficacité… et sa convivialité !

En savoir plus sur le Château Haut Brion

Cote iDealwine des derniers millésimes de Château Haut Brion:

2010 809€
2009 654€
2008 323€
2007 265€
2006 342€
2005 496€
2004 243€
2003 280€
2002 216€
2001 258€
2000 483€
1996 256€
1990 424€
1989 912€
1982 428€

 

Consultez les ventes de vins de Château Haut Brion

Consultez les ventes de vins rouges de Bordeaux

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

Philippe Starck dévoile son projet de chai pour le Château Les Carmes Haut-Brion

Château Montrose : Robert Parker octroie 100/100 au millésime 2010

Le Château La Conseillante s’agrandit pour la première fois de son histoire

 

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • soufron

    La pipe faisait selon les lieux entre 400 et 600 litres. 4 pipes c’est donc environ 2000 litres soit environ 2500 bordelaises d’aujourd’hui, valant donc 50000 Euros, soit 20 Euros la bouteille.
    Heureuse époque!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

winedex aout graphique

Stables en août, les indices WineDex iDealwine s’accordent une pause durant l’été

Les indices WineDex d’iDealwine sont restés stables au cours de l’été 2013. Une tendance habituelle car le marché des ventes aux enchères de vin est cyclique : après un été ...

Domaine de la Romanée-Conti : Perrine Fenal nouvelle co-gérante

Aux côtés d'Aubert de Villaine, Perrine Fenal devient la nouvelle co-gérante du mythique Domaine de La Romanée-Conti, succédant ainsi à son cousin, Henry-Frédéric Roch, décédé en novembre dernier.

4ème édition du CAV’IT : l’EM Lyon rattrape Oxford

Pour la 4ème édition du concours de dégustation inter-école CAV'IT, organisé par AgroParisTech, c'est l'EM Lyon qui a de nouveau remporté la première place.