BRÈVES DE COMPTOIR avec Charles-Antoine Genuyt

Portrait d'un amateurLa valeur n’attendant pas le nombre des années, Charles-Antoine Genuyt figure parmi les membres les plus jeunes du Club iDéal.

Charles-Antoine arrive en retard, essoufflé, s’excuse : sa cave est en chantier, il fallait attendre le pronostic de l’expert venu opérer. Motif on ne peut plus valable. Méthodique, le jeune homme y range ses bouteilles de bordeaux, un peu de bourgognes et quelques champagnes (Egly-Ouriet, Bollinger, entre autres, ainsi que des flacons 100% chardonnay de Diebolt-Valois, une maison dont il garde un souvenir ému, avec un 1953 dégorgé à la volée par Jacques Diebolt lors d’une visite au domaine).

Charles-Antoine a découvert le vin pendant ses études à Dauphine, au club d’oenologie Dauvigne. Il a toujours acheté exclusivement sur Internet. Forcément, à 26 ans on ne se pose pas d’autres questions. Au bout d’un moment, pianotant sur la toile, il a fini par tomber sur iDealwine. Pour les primeurs d’abord puis rapidement pour les millésimes plus anciens, aux enchères, que l’on peut boire sans attendre. Après le Bordelais, plus simple à décrypter que les appellations bourguignonnes et leur hiérarchie parfois obscure, qu’il a commencé à explorer depuis peu, il s’est attaqué aux rhônes. Il reste encore d’autres vignobles bien sûr mais Charles-Antoine n’est pas pressé ! Nous avions fait sa connaissance lors d’une dégustation réservée aux membres du Club iDéal. Il était de loin le plus jeune. Et, à ce titre, il avait eu le privilège de repartir avec un flacon (vide) de son millésime de naissance : un double-magnum de Château Mouton-Rothschild 1984 !
Vous dernier coup de cœur ?

Un romanée saint-vivant Les 4 Journaux 1988 de Louis Latour. Je l’avais goûté il y a deux ans au Grand Tasting lors de la dégustation d’iDealwine ; je suis tombé amoureux de ce vin ! J’ai pu l’acheter dans une vente à prix fixe et je l’ai bu avec des amis autour d’un délicieux dîner.

L’accessoire dont vous ne vous séparez jamais ?

Les clefs de ma cave !

Vous êtes plutôt bouteille, canette ou magnum ?

J’aime beaucoup les magnums. Je trouve cela très joli sur une table.

Le restaurant où vous avez votre rond de serviette ?

C’est tout simple : le Café du Marché rue Clerc (Paris 7e). J’y vais très souvent.

Votre accord mets et vin préféré ?

Les noix de saint-jacques avec un chardonnay, qu’il soit de Bourgogne ou de Champagne.

Le vin que vous auriez honte de boire ?

Du vin en canette.

Votre première gorgée de vin : quand était-ce et avec qui ?

Je n’en ai pas de souvenir précis. Sans doute au cours d’un repas de famille, avec mes parents.

La bouteille qui a déclenché votre passion ?

Château Branaire-Ducru. Nous avions eu une verticale, au club de Dauphine, accompagnée des fromages de Bernart Anthony. J’ai eu le déclic à ce moment-là, l’accord était somptueux.

Vous ne pourriez pas vivre sans …

Champagne !

Le vin que vous aimez faire découvrir à vos amis néophytes

Une vendanges tardives d’Alsace. Je leur montre que c’est plus agréable que le sauternes, avec un foie gras – même si j’adore le sauternes !

Vous recrachez : systématiquement, seulement quand c’est mauvais, jamais ?

En dégustation, systématiquement. A un dîner jamais.

Si vous partiez sur une île déserte, quelle bouteille emporteriez-vous ?

Je viens de m’offrir mon premier Petrus (2009). Pour rien au monde je ne partirai sans cette bouteille !

Le flacon que vous voudriez avoir dégusté avant de mourir ?

Mouton-Rothschild 1945.

Cela demeure un mythe. C’est l’année de la Victoire.

On en parle tellement…

« La vérité est au fond du verre ». Au fond, est-ce toujours la vérité ?

(petite hésitation ; le verre de chardonnay est vide)
Je n’ai pas assez bu pour ça…

A lire également : J’ai entrouvert pour vous les portes du Club iDéal

En savoir plus sur le Club iDéal

Tags:

  • Voir les commentaires (6)

  • Jack

    Les clubs de dégustation des Universités représentent pour beaucoup de jeunes une initiation au vin à sa culture et un déclic pour de nombreux passionnés.
    Eduquons tôt à la dégustation modérée et nous ferons des consommateurs éclairés, à l’image de Charles-Antoine.
    Bon vent à lui 🙂

  • Rédaction iDealwine

    Tout à fait d’accord avec vous Jack, nous sommes convaincus que la participation à un Club d’œnologie est l’un des meilleurs moyens de s’initier au vin. Les grands domaines, les producteurs jouent le jeu et les dégustations organisées dans ce cadre constituent pour les étudiants l’occasion de découvertes passionnantes, et aussi de très belles rencontres avec les acteurs de la filière.
    iDealwine soutient par la mise en place de partenariats les actions menées par les Clubs, notamment ceux de Sciences-Pô (Sciences-Pô Millésimes), de l’ESCP-EAP (Oenocratia)… N’hésitez pas à nous signaler les clubs que vous connaissez et qui pourraient être intéressés !

  • Eric

    Je tiens à signaler une erreur fondamentale de cet article : ce n’était pas Charles-Antoine le plus jeune membre du Club Ideal à participer à la dégustation, c’était moi ! Je connais bien Charles-Antoine puisque c’est lui qui m’a transmis le virus du vin à Dauphine, et j’affirme avoir quelques mois de moins ! 😉

  • Rédaction iDealwine

    Bonjour Eric,
    Mille excuses pour cette erreur fondamentale 🙂
    Vous seriez donc plus jeune que Charles Antoine !? comment avons nous pu ignorer cela ? 🙂
    Est ce que Charles Antoine peut nous confirmer cela ? ainsi la vérité sera rétablie et nous ferons un jour le portrait du plus jeune membre du Club !
    🙂

  • Charles-Antoine

    Effectivement Eric, tu es plus jeune que moi de qq mois 😉
    Mais peut être que je « paraissais » plus jeune que toi lors de la soirée ? 😉
    Qu’importe l’age, l’important est que puissions boire une belle bouteille ensemble pour fêter notre prochain anniversaire !

  • Rédaction iDealwine

    Ne vous battez quand même pas, de toutes façons nous avions indiqué dans notre article que Charles-Antoine figure « parmi » les plus jeunes membres du Club 🙂
    Et d’ailleurs, qui sait, vous serez peut-être prochainement détrônés l’un comme l’autre ? A suivre !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Champagne Jacquesson

Jacquesson : des champagnes pointus et à forte personnalité

Cette belle maison historique a retrouvé tout son lustre d’antan et figure parmi les plus réputées de toute la Champagne, une référence très prisée des grands amateurs de champagne de ...

Glass of whiskey with bottle, isolated on white

Malgré une baisse des volumes le Cognac fait toujours recette à l’étranger

Malgré une diminution du volume d’exportation de Cognac, les résultats en valeur sont stables, enregistrant une hausse de 0.2% des exportations.

Le Château de Gevrey-Chambertin vendu à un investisseur chinois

Après plusieurs mois de négociation, c’est finalement un investisseur chinois, propriétaire de plusieurs salles de jeu à Macao qui a raflé le Château de Gevrey-Chambertin et ses vignes pour la ...