Bordeaux : les crus classés de 1855 ne présenteront pas leur candidature à l’Unesco

crus-classes

 

Le Conseil des grands crus classés en 1855 a fait savoir récemment qu’il abandonnait son projet de candidature à l’UNESCO pour être classé au patrimoine immatériel. Un revirement qui met en lumière les difficultés à cohabiter au sein d’un classement, quand celui-ci existe.

Philippe Castéja l’a récemment annoncé : le Conseil des grands crus classés de 1855 qu’il préside renonce à son projet de candidature au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Celui-ci avait été officialisé à Vinexpo l’année dernière, à l’occasion des 160 ans du classement des grands crus bordelais.

Ce revirement soudain serait le fait de dissensions internes, certains propriétaires bordelais ne cachant pas leur ambition de voir un jour ce classement révisé, et leur position améliorée… La perspective d’une inscription à l’UNESCO aurait ainsi fait naître la peur d’un phénomène de « muséification » chez certains domaines, détruisant leurs éventuels espoirs de révision. « Dans le monde actuel, il faut rester mobile. Le classement ne doit pas être poussiéreux », confie le directeur d’un cru classé de Sauternes.

Etrange pourtant, quand on connaît l’historique de ce classement… et des autres. Commandé en 1855 par Napoléon III pour l’Exposition Universelle de Paris,  le classement des crus du Médoc et de Sauternes ne fut jamais révisé… à une exception près, en 1973. Un décret approuva alors la promotion du château Mouton-Rothschild au rang de Premier Cru. Cette promotion aurait-elle fait polémique si elle était intervenue plus récemment ? Le cas des classements des vins de Saint-Emilion ou des crus bourgeois du Médoc, qui ont suscité des contestations jusque devant les tribunaux, devrait pourtant inciter aujourd’hui à la plus grande prudence. Logiquement, ce classement ne devrait donc pas avoir besoin de l’Unesco pour rester gravé dans le marbre. Charles Thuillier, le co-directeur du Château Lynch-Bages à Pauillac, a par exemple déclaré récemment au magazine « The Drinks Business » : « Même si nous voulions changer les choses, je pense aujourd’hui qu’il est trop tard. Le classement de 1855 fait désormais partie de l’histoire ».

Et pourtant, l’affaire de l’abandon de la candidature des crus classés bordelais à l’Unesco semble démontrer le contraire. Elle rappelle la singularité de Bordeaux, et notamment de sa communauté des grands crus, traversée par de traditionnelles passions et rivalités. Dans ce contexte, Pomerol continue d’incarner une certaine sagesse : à ce jour, l’appellation du mythique Petrus n’a pas de classement pour ses vins.

En attendant, les vignobles de Sancerre et de Cognac font leur chemin et restent prétendants au Patrimoine Mondial de l’Unesco. On leur souhaite la même réussite que la Bourgogne et la Champagne :).

 

Besoin d’un point sur les classements de Bordeaux ?

Pour en savoir plus et consulter la liste des vins classés :

Classement de 1855 des vins rouges

Classement de 1855 – Sauternes et Barsac

Classement des vins de Graves

Classement des vins de Saint-Emilion

Classement des Crus Bourgeois du Médoc

 

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin de Bordeaux sur iDealwine

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Ce que vous devez savoir sur les classements de Bordeaux

La Bourgogne et la Champagne au patrimoine mondial de l’Unesco

Laurent Fabius, premier ambassadeur des Grands Crus classés de Bordeaux

Parution : « Bordeaux, les grands crus classés 1855 » un ouvrage sur l’histoire du plus célèbre classement viticole

Crus Bourgeois : la sélection 2015 et un nouveau classement pour 2020

Le classement de Saint-Emilion confirmé par la justice… pour combien de temps ?

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Chandeleur | Que boire avec les crêpes ?

Que vous soyez galettes salées ou crêpes sucrées, découvrez toutes nos idées d'accords mets-vins pour vous régaler.

Loi Evin modifiée : la victoire de la filière vin se dessine

L’amendement du sénateur Gérard César en faveur d’une distinction claire entre la publicité et l’information sur le vin, a été adopté par l’Assemblée Nationale dans la nuit de mercredi à ...

vente on-line iDealwine

Focus sur les belles enchères de la vente on-line du 24 septembre

Lors de la vente on-line qui s’est déroulée en ligne jusqu’au 24 septembre dernier, on comptait, parmi les lots les plus recherchés, les bordeaux 2000 et 1996, des Sauternes anciens, ...