Bodega Contador : un destin fulgurant

Bodega-ContadorLa bodega Contador, c’est l’histoire d’un homme, Benjamin Romeo, qui avait tout pour réussir dans l’un des meilleurs domaines de la Rioja et qui a pourtant tout abandonné pour se lancer dans un projet un peu fou. Celui de réaliser ses propres vins avec peu, voire pas, de moyen. En quelques années seulement, il s’est pourtant imposé au sommet des grands vins de la Rioja… et de toute l’Espagne.

Partir de rien : de la vieille cave et du garage de ses parents jusqu’au sommet des vins de la Rioja

Benjamin Romeo, voilà un vigneron dont le nom est presque plus célèbre que celui de son domaine, la bodega Contador. Il faut dire que l’homme est aujourd’hui un des plus grands vignerons de la Rioja et l’un des meilleurs représentants des grands vins espagnols. Reconnu et admiré par ses pairs, il l’est aussi de l’ensemble du Mondovino, professionnels et amateurs réunis. Il a, par exemple, obtenu le fameux sésame de la note maximale (100/100) du Wine Advocate (au temps de Robert Parker) pour son grand vin, dans les millésimes 2004 et 2005 et l’ensemble de ses vins se démarque toujours extrêmement bien au sein de dégustations professionnelles.

Bodega-Contador-Benjamin-Romeo

Benjamin Romeo a suivi des études d’œnologie, avant de faire ses classes à Bordeaux puis de rejoindre le célèbre domaine Artadi dans lequel il a travaillé de nombreuses années – de 1986 à 2000- et produit des vins grandioses, parmi les plus réputés de l’appellation. Il y a notamment créé les cuvées El Pisón et Pagos Viejos, qui ont conduit le domaine au sommet. Quant à l’histoire du domaine Contador, elle débute en 1995, lorsque Benjamin Romeo projette de signer ses propres flacons. Il commence par acquérir une cave séculaire taillée dans la roche, sous le château de San Vincente pour y réaliser son premier millésime l’année suivante. Les choses se sont faites progressivement, et partant d’une vingtaine de parcelles seulement, il agrandit son domaine au fil du temps et des opportunités, acquérant de superbes terroirs. Face à l’accueil très favorable de ses vins sur le marché et auprès de la presse spécialisée, il finit par quitter le domaine Artadi en 2000, afin de voler de ses propres ailes.

Jusqu’en 2001, il réalise ses cuvées dans la cave sous le château, à petite échelle et avec peu de moyens. Après cela, il migre progressivement dans le garage de ses parents– toujours à San Vincente- qu’il aménage pour augmenter sa capacité de production. Comme un certain nombre de futurs « grands », il a donc commencé modestement ! C’est aussi à ce moment-là que la bodega prend officiellement le nom de Contador. Puis, entre 2006 et 2008, il fait construire un chai par l’architecte Hector Herrera. Cette cave s’insert subtilement dans le paysage : les terrasses du bâtiment sont recouvertes de plantes pour se fondre dans la végétation locale et épousant les formes de la pente. Sa répartition sur trois étages permet le déplacement des grappes et du vin par gravité.

Le vignoble : choix des meilleurs terroirs, travail en bio et attention à chaque détail

Aujourd’hui, son vignoble est divisé en une cinquantaine de petites parcelles dont les sols, les microclimats et les altitudes diffèrent. Niché au cœur des montagnes de la Sierra Cantabria, autour de San Vicente, au cœur de la Rioja, le vignoble s’étend sur 50 hectares, à une altitude comprise entre 400 et 650 mètres.

Pour Benjamin Romeo, la clef du succès est de ne négliger aucune étape de la production d’un grand vin – depuis le travail du sol jusqu’à la conception de l’étiquette – et d’accorder une attention méticuleuse à une multitude de détails que certains pourraient juger insignifiants. Il veille personnellement et supervise chacune des étapes du processus de production.

Bodega-Contador-2

Les vignes sont taillées en gobelet, la méthode traditionnelle utilisée dans la Rioja et des vendanges en vert sont réalisées. Les sols sont travaillés environ six fois par an et fertilisés à l’aide d’un fumier de mouton réalisé sur le domaine. Les vignes sont travaillées en bio (sans certification) et les vendanges sont évidemment réalisées à la main, les raisins étant transportés dans des petites caisses et rapidement acheminés au chai pour être triés à la main. C’est en partant de cette matière première de grande qualité que Benjamin Romeo parvient à produire ses vins sublimes

Le chai : soin et simplicité

Désormais installé dans un chai moderne, Benjamin Romeo vinifie ses vins dans des cuves bois tronconiques de 10 000 litres (chêne français). Le remplissage des fûts se fait par gravité et la fermentation malolactique en barriques neuves. Le choix des cuves et barriques est savamment réfléchi et la bodega travaille avec les dix meilleurs tonneliers français, Benjamin Romeo se rendant en France pour sélectionner personnellement le meilleur chêne, de même qu’il sélectionne lui-même les chênes-lièges dans les forêts espagnoles, qui serviront pour ses bouchons. L’élevage en barriques dure entre 18 et 20 mois et plusieurs soutirages et ouillages sont réalisés. Tout mouvement du vin est fait en fonction des cycles lunaires.

Les vins : de l’élégance avant toute chose

Le plus extraordinaire est sans conteste la subtilité et la race de ses vins. Les tempranillo offrent un profil épuré et sobres et sont mondialement réputés pour leur matière soyeuse et la finesse de leur grain de tanins. Les blancs atteignent eux aussi un niveau exemplaire, offrant la même distinction mêlée à de superbes trames minérales. Ici, vous l’aurez compris, on joue dans le registre de la finesse et vous n’y trouverez guère de matières surpuissantes, de sur maturité ou de boisé massif.

Rioja La Cueva del Contador Benjamin Romeo 

La Cueva de Contador est un 100% tempranillo provenant de 7 parcelles de sols argilo-calcaires situées entre San Vicente et Ábalos. Les vins passent 18 mois en barrique de chêne neuf français. Un vin puissant, épicé, balsamique et complexe avec une très belle structure aromatique. Ce vin mérite quelques années de repos en cave.

Rioja La Vina de Andres Romeo

Une cuvée réalisée en hommage à son père, à qui il dit devoir beaucoup de son succès. Un vin très aromatique avec des tanins soyeux, et des saveurs « sauvages », La Vina de Andrés Romeo est une cuvée puissante et élégante, offrant en bouche une onctuosité des plus réussies. La finale est elle aussi superbe.

Rioja Contador Benjamin Romeo

Le grand vin du domaine. Notée deux fois 100/100 par le célèbre critique américain Robert Parker, cette cuvée est sans doute la plus prestigieuse d’Espagne. Issu des toutes meilleures parcelles de la Rioja, ce vin mythique présente des arômes extrêmement complexes et puissants de mûre, de cassis, de fruits frais. La bouche est tout simplement divine, fraîche et structurée, avec une sublime longueur. Un véritable chef d’œuvre.

Voir tous les vins de la Bodega Contador

Voir tous les vins espagnols

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Challenge parrainage : remportez un jéroboam de Champagne

Parrainez vos amis jusqu'au 15 février et remportez un jéroboam de Champagne Pol Roger.

Vente à prix fixe : Château Greysac, vieux millésimes, grand contenants et petits prix !

Les iDealwiners les plus fidèles connaissent déjà les vieux millésimes de ce château que nous avons proposés à plusieurs reprises. En voici une nouvelle série dans cette vente, souvent en ...

Saumur-Champigny élu vignoble de l’année par Bettane & Desseauve

L’édition 2015 du Guide Bettane & Desseauve des vins de France attribue à l’AOC Saumur-Champigny le titre de meilleur vignoble de l’année. Une belle reconnaissance pour cette appellation au sein ...