Beychevelle a le vent en poupe !

Du perron du château, derrière la jolie grille de fer forgé blanche, vous apercevez les bords de la Gironde. Le jardin, majestueux, est orné de sculptures et de fleurs aux couleurs vives. Par-là, un imposant bateau repose sur un socle de pierre. Vous êtes bien au château Beychevelle !

 

Le château Beychevelle, dont le si célèbre vignoble planté en AOC Saint-Julien est classé au 4ème rang des grands crus bordelais de 1855, a été construit en 1565 par l’évêque François de Foix-Candale. Sa nièce qui en hérita, épousa Jean Louis de Nogaret de la Valette, premier duc d’Épernon, grand amiral de France et gouverneur de Guyenne, proche du roi Henri III. C’est le pouvoir et la renommée du duc qui expliquent les liens si forts de Beychevelle avec la mer. En effet, Jean Louis de Nogaret de la Valette était si respecté, que les bateaux qui passaient devant le domaine devaient affaler leurs voiles en signe d’allégeance, « bêcha vêla », en gascon, qui signifie « baisse la voile », d’où le nom de Beychevelle. Le bateau est donc devenu par la même un symbole du domaine, notamment visible sur les étiquettes qui ornent les précieux flacons. Un nouveau château est construit au milieu du XVIIIe siècle par le marquis de Brassier, Baron de Beychevelle. Les différents propriétaires qui ont pu se succéder en ces lieux ont toujours été des amateurs d’art et d’architecture, d’où le surnom de « Versailles du bordelais ». Tableaux, meubles, sculptures, jardins, chai – Arnaud Boulain a en effet achevé en 2017 la construction d’un bâtiment exceptionnel qui transporte le visiteur dans cet univers maritime, mâts en bois, vagues en métal et grandes parois vitrées -, qui fit dire à Robert Parker : « Les vins de Beychevelle peuvent être aussi beaux que sont magnifiques les jardins fleuris ». Si vous avez un jour l’occasion de vous rendre à une exposition ou à un concert, ou même de loger dans le château pour goûter à la célèbre Table de Beychevelle, n’hésitez pas un instant ! Après plusieurs propriétaires, c’est désormais GMF (Grands millésimes de France) – où le japonais Suntory et le groupe Castel sont désormais co-actionnaires – qui possède entre autres le château Beychevelle.

Le vignoble est situé sur un plateau de faible altitude, planté en appellation Saint-Julien, qui jouxte la commune de Cussac. Il s’étend sur 90 hectares au sein d’un domaine de 250 hectares, le reste étant consacré à une nature bel et bien diversifiée, prairies, forêts de pins, de peupliers, de frênes ou de noyers, l’on peut apercevoir ici et là des vaches qui regardent silencieusement la Garonne couler. L’essentiel des terres bénéficie d’un sol similaire à celui du célèbre château Latour, constitué de grosses graves au drainage favorisé par de nombreux canaux. Les vignes, âgées en moyenne de 30 ans, sont plantées à 52% de cabernet sauvignon, 40% de merlot, 5% de cabernet franc et 3% de petit verdot. Le domaine possède la certification ISO 14001 et produit ses vins en culture raisonnée, avec une partie du vignoble en agriculture biologique. Après des vendanges manuelles, les raisins sont amenés au chai, désormais à la pointe de la technologie avec notamment son nouveau cuvier qui permet un chargement gravitaire en douceur, une maitrise parfaite des températures et une conduite « sur-mesure » des extractions. C’est par cette attention et cette recherche continuelle de l’excellence, que ce château s’est imposé parmi les meilleures signatures du Médoc, gardant haut la main son rang de quatrième grand cru classé.

Le château Beychevelle, ce qu’en disent les guides

Laissons le Guide Vert de La Revue du Vin de France à ses mots : « Il jouit d’une fort belle réputation, produisant avec régularité des vins élégants et toujours digestes. Sans être les plus démonstratifs, ils vieillissent aussi très bien. 2017 possède un charme fou. C’est un vin raffiné, à la bouche soyeuse, mais aussi très intense. Le cru progresse encore en précision aromatique et en définition du fruit ».

Bettane et Desseauve ajoutent à cela : « Cette magnifique propriété, possédant lune des architectures les plus élégantes du Médoc, a longtemps été surnommée « le petit Versailles ». Le nouveau chai et les moyens donnés à lexcellent directeur Philippe Blanc ont permis à ce château daller jusquau bout de lexpression dun des terroirs les plus fins du Médoc. Arômes et texture aristocratiques, jolie souplesse liée aux meilleurs merlots de lappellation, mais avec la fraîcheur et le caractère cèdre bien marqué des cabernets du secteur. Le 2016 entrera dans les annales ».

Retrouvez les vins du château Beychevelle en vente sur iDealwine

Les vins du château caractérisés par un rouge profond sont à la fois fins, équilibrés, généreux, particulièrement soyeux.

Château  Beychevelle (rouge)
Château Beychevelle produit des vins fins et équilibrés, riches en tannins et dont les arômes de fruits et d’épices sont d’une charmante finesse. Dotés d’une bonne structure, ces vins sont aptes à un long vieillissement. De nombreux amateurs, français et étrangers, recherchent les vieux millésimes, particulièrement réussis. Quant aux années récentes elles sont plébiscitées par une clientèle mondiale, et notamment asiatique.

Amiral de Beychevelle (rouge)
L’Amiral est le second vin du château Beychevelle, issu des jeunes vignes du domaine, il bénéficie des mêmes soins à la vigne et s’il livre la même finesse que son aîné, il s’en différencie par le potentiel de garde : ce second vin peut s’apprécier beaucoup plus tôt, sur la fraîcheur du fruit, même s’il peut aussi se garder une dizaine d’années. Il se caractérise par ses beaux arômes de fruits rouges et sa bouche élégante, fraîche et soyeuse.

Les Brulières de Beychevelle (rouge)
Les 12 hectares des Brulières de Beychevelle sont moins proches de l’estuaire et bénéficient donc d’un climat plus frais que les autres vignes du domaine. Le merlot et le cabernet-sauvignon composent cette cuvée classée en appellation Haut-Médoc. Ce vin bénéficie des mêmes attentions que les deux autres cuvées.

 

 

Retrouvez tous nos vins sur iDealwine.com

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Focus sur l&#039appellation Bandol

L’appellation Bandol (AOC depuis 1941) s’étend sur 1500 hectares orientés plein sud entre Marseille et Toulon. Regroupé sur huit communes ...

Santenay 1er cru Clos Rousseau : une nouveauté signée Louis Jadot

Ce Premier Cru, situé au nord du village de Santenay sur la route de Chassagne, est une nouveauté chez Jadot puisque le 2006 est leur premier millésime.

Vente record de Romanée-Conti à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle

Eruption volcanique en Islande oblige, les passagers bloqués dans les aéroports étaient nombreux ces derniers jours. Une aubaine pour le magasin Pure and Rare qui en a profité pour vendre ...