Bandol : le domaine Tempier se démarque dans les enchères de vin

Depuis quelques années, une poignée de régions viticoles considérées comme « secondaires » – plus pointues et moins grand public que le trio Bordeaux-Bourgogne-Rhône – affiche un grand dynamisme dans les enchères de vin. L’AOC Bandol est de celles-là, notamment via le domaine Tempier dont les prix ne cessent de monter.

Bandol, une appellation qui a le vent en poupe

Bandol est une appellation provençale relativement peu connue du grand public, mais pourtant très prisée des amateurs avertis. Cette région attire de plus en plus d’œnophiles à la recherche de nouveauté, de vins de terroirs sortant des sentiers battus et s’éloignant des grandes régions classiques que sont la Bourgogne, Bordeaux et le Rhône. A l’instar de domaines comme Ganevat et Overnoy dans le Jura, ou Richard Leroy en Anjou, quelques domaines de Bandol se distinguent et concentrent les convoitisent des amateurs lors des enchères de vins : Tempier, mais aussi Pibarnon et, dans une moindre mesure, Pradeaux. L’avantage ? Des vins de très belle facture à des prix encore assez sages.

Il faut dire que la Provence est avant tout célèbre pour ses rosés. Des vins dont la qualité hétérogène contribue à laisser dans l’ombre les autres vins, et tout particulièrement les rouges.
Et pourtant ! Historiquement, l’identité de Bandol s’était forgée sur la production de grands vins de garde (vinifications en grappe entière, longs élevages…), à base de mourvèdre (jusqu’à 95 % autorisés dans les assemblages). Mais aujourd’hui, près de 80% des volumes produits par cette AOC concernent du rosé. Cela n’a pas empêché les œnophiles de s’intéresser à la production de vins rouges de cette appellation. En effet, depuis quelques années, l’intérêt pour les grands vins de Bandol ressort sensiblement lors des enchères de vin, en témoignent les classements régionaux annuels des vins les plus chers vendus aux enchères iDealwine, où Bandol occupe toujours le haut du classement des vins de Provence.

La clientèle qui se tourne vers ces vins est essentiellement constituée d’amateurs et non de professionnels, des Français, mais aussi des amateurs asiatiques – en provenance du Japon ou de Hong Kong – et des Suisses.

Château de Pibarnon, domaine Tempier et Domaine de Trévallon, les stars de Provence aux enchères

Le domaine Tempier, fer de lance de Bandol

Deux domaines se partagent la tête d’affiche sur les enchères de vins de Bandol et représentent l’élite de la région : Pibarnon et Tempier. Le premier, propriété d’Éric de Saint-Victor, est une création relativement récente (1978), un vignoble de 52 hectares produisant essentiellement de grands vins rouges. Le second, propriété de la famille Peyraud, est un domaine historique, qui existait déjà sous le règne de Louis XV (XVIIIe siècle) et où la vigne est même cultivée depuis le Ve siècle avant notre ère. Le vignoble s’étend sur 60 hectares et dispose d’un patrimoine viticole exceptionnel, comprenant de très vieilles vignes. Les trois cuvées les plus réputées du domaine sont La Tourtine, issue d’une parcelle située au Castellet, au sommet de l’appellation, plantée de vignes centenaires à dominante de mourvèdre, avec du grenache et du cinsault ; La Migoua, une parcelle de 10 hectares située au Beausset-Vieux (mourvèdre, grenache, cinsault et syrah) et Cabassou, une petite parcelle d’1,5 hectares au Castellet (mourvèdre et un tout petit peu de syrah et de cinsault). Ce domaine s’est imposé comme le porte-étendard de l’appellation et même de toute la région Sud.

Depuis 2-3 ans, on constate un véritable engouement autour des vins de ce domaine, un dynamisme constant et croissant dans les enchères de vins, et ce, d’autant plus depuis le début de l’année 2017 et durant le 1er trimestre 2018. Lors des dernières ventes aux enchères iDealwine, les différentes cuvées du domaine Tempier se sont distingué, avec des prix systématiquement au-dessus de la cote iDealwine. Dans les vieux millésimes principalement, toutes les cuvées du domaine réalisent de belles performances, dépassant généralement le seuil des 100€ : la cuvée Cabassaou a par exemple été adjugée 144€ dans le millésime 2001 en mai dernier, soit 50% au-dessus de sa cote, 134€ pour le millésime 1988 (janvier 2018), 122€ sur le 1998 (janvier 2018), 109€ sur le 2000 et le 2001 (janvier 2018), 122€ sur le 2004 (janvier 2018)…; la Cuvée Spéciale s’est vendue 134,40 € dans le millésime 1985 (mai 2017), +44% ; La Tourtine 1987 a quant à elle été adjugée 111€ en janvier 2018.

Un domaine à suivre, donc, et plus généralement une appellation qui devrait voir les millésimes matures de ses domaines phares continuer à s’apprécier dans le temps, à la faveur d’un élargissement du spectre des amateurs curieux de découvrir ses vins.

Voir les vins du domaine Tempier actuellement en vente

Tous les vins de Bandol actuellement en vente

Consultez toutes les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

PALMARES : le TOP 50 des vins les plus chers dans les ventes aux enchères

PARUTION : le Baromètre iDealwine 2018 – Analyse du marché des enchères de vin

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine – Parmentier de canard confit

Purée de pommes de terre “maison” et canard confit font bon ménage quand on les étale en couches successives ! Un délicieux plat familial d’un déjeuner de dimanche réussi. Pour ...

Belle enchère : envolée des prix en Côte-Rôtie sur les vins du domaine Jamet

La vallée du Rhône reprend des couleurs dans les ventes aux enchères : les vins du domaine Jamet ont été au centre de toutes les attentions le 11 février dernier ...

Achat direct : champagne et autres bulles pour le printemps !

Ça y est, le printemps est là, les jours s’allongent, les oiseaux chantent, la végétation renait et les premiers rayons ...