Aurélien et Charlotte Houillon : les futures stars du Vaucluse

Domaine-Aurelien-et-Charlotte-HouillonAurélien et Charlotte Houillon : on vous parie que d’ici quelques temps leurs vins s’arracheront… Culture biodynamique, vinifications naturelles et peu interventionnistes sont quelques-unes des clefs de la réussite de la production de ce domaine où même les étiquettes sont naturelles et faites maison !

Houillon… Ce nom vous dit sans doute quelque chose si vous êtes connaisseur en vin… On vous donne un indice : le Jura. C’est la famille Houillon, via Emmanuel qui a succédé au mythique vigneron de Pupillin Pierre Overnoy. Pierre Overnoy a même fini par adopter son ancien apprenti, Emmanuel Houillon qui gère désormais le domaine avec lui. Pourtant, aujourd’hui, on s’intéresse à Aurélien Houillon, le frère d’Emmanuel et lui aussi vigneron de talent… dans le Vaucluse.

Le domaine Aurélien et Charlotte Houillon fut créé à Faucon, dans le Vaucluse, en 2017. Dans cette famille bien connue du monde du vin, le talent semble presque couler dans les veines… Il faut dire que comme son frère, Aurélien s’est formé chez Pierre Overnoy – difficile de faire mieux comme apprentissage ! – et a même rejoint le domaine en 2007 ; il a ensuite poursuivi son expérience en Suisse où il a converti un domaine à la biodynamie, avant de se lancer dans l’aventure de créer son propre domaine avec son épouse.

Le vignoble s’étend sur 9 hectares d’un seul tenant, et répartis entre vignes, bois et landes, au pied du Mont Ventoux. Il est planté en grenache, syrah et cinsault, les pratiques bio et biodynamiques y sont mises en place et les sols sont travaillés mécaniquement, de l’engrais fourni par les animaux de la propriété est utilisé (un âne et un cheval). Les rendements sont très bas et les vendanges sont évidemment manuelles.

Domaine-Aurelien-et-Charlotte-Houillon-Cave

Comme on pourrait s’y attendre vu l’historique des propriétaires, les vinifications sont naturelles et peu interventionnistes, sans aucun intrant ni soufre. Le travail se fait par gravité et les vins ne sont pas filtrés. L’élevage est réalisé en vieilles barriques et en cuves inox.

Fait rare, voire unique, ici, même les étiquettes sont naturelles ! En effet, Charlotte Houillon, à l’origine docteur en lettres, est spécialiste des manuscrits anciens et elle a notamment appris les méthodes traditionnelles de fabrication de papier à partir de végétaux, ainsi que l’art des pigments naturels. Elle s’est notamment perfectionnée lors de longs séjours en Chine et en Ethiopie, mais aussi grâce à des recherches en Suisse… si bien qu’elle a même donné de nombreux ateliers sur le sujet dans des musées. Elle travaille aussi bien le papyrus que le papier de lys, la feuille d’arbre, de tulipe, d’ortie et même le crottin de cheval ! Ainsi, les bouteilles du domaine sont étiquetées manuellement avec du papier de sarments de vigne élaboré sur place. Il est même possible de découvrir ces techniques lors de stages de deux jours au domaine. Et comme le domaine dispose également de chambres d’hôtes, cela peut faire une jolie idée de weekend à passer au cœur du vignoble… Attention cependant, ce type de papier prend plus l’humidité que les étiquettes plus conventionnelles, pensez donc à protéger vos bouteilles si vous n’aimez pas y voir de traces d’humidité.

Les vins de cette toute jeune propriété se montrent très prometteurs, offrant à la fois puissance et fruité éclatant, ainsi qu’un beau grain de tanins. Un domaine à découvrir de toute urgence et à suivre de très près ! On touche probablement là à l’une des futures stars du vignoble rhodanien et du mouvement des vins nature.

Les vins du domaine Aurélien et Charlotte Houillon 

Côtes-du-Rhône Tonneaux 

Cette cuvée issue d’un assemblage de grenache et de syrah dont les vignes ont entre 25 et 35 ans, est élevée durant huit mois en vieux fûts et un mois en cuves inox. Un vin séduisant avec ses notes de fruits noirs bien mûrs, de poivre et de réglisse ainsi que sa bouche ample et ronde.

Côtes-du-Rhône Presse 

Cette cuvée, d’assemblage grenache, syrah, cinsault de vignes âgées entre 25 et 35 ans, plantées sur sols argilo-calcaires, est élevée durant quatre mois en vieilles barriques et un mois en cuves inox. Elle se révèle particulièrement fruitée, livrant un beau jus et des tanins souples.

Côtes-du-Rhône Canne

Assemblage d’une majorité de grenache, avec de la syrah et du cinsault provenant de vieilles vignes, cette cuvée est vinifiée sans aucun intrant ni ajout de soufre et élevée en cuves inox durant 14 mois. A la dégustation, ce vin offre des arômes de fruits noirs compotés ainsi que des notes épicées. En bouche, on reconnaît son origine sudiste, avec un beau volume et du fruité, mais aussi des tanins très fins. Une très belle cuvée signée par ce jeune domaine si prometteur.

Tous les vins du domaine Aurélien et Charlotte Houillon

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Le domaine du Tunnel : la nouvelle référence du Rhône nord

Rapidement repéré par les amateurs les plus pointus, le domaine du Tunnel est aujourd'hui une référence du Rhône Nord. Grâce à iDealwine vous pouvez maintenant faire partie des initiés…

Champagne Bereche

Bérêche et Fils, des champagnes authentiques depuis le 19ème siècle

Vincent et Raphaël Bérêche dirigent ensemble cette belle maison champenoise qui date de la fin du XIXe siècle et produisent de grands champagnes de terroirs, expressifs, vineux et crémeux.

Parution : Tout comprendre sur les enchères de vin avec le dernier En Magnum

Ne manquez pas l’article passionnant et très pédagogue, dédié aux enchères de vin, dans le dernier numéro du magazine de bettane+desseauve, En Magnum. Véronique Raisin y explique tout ce qu’il ...