Anne Gros et Jean-Paul Tollot | Le style bourguignon au cœur du Minervois

C’est au cœur du Minervois que le couple de vignerons s’est installé en 2006. Ce duo, composé d’Anne Gros qui incarne la sixième génération de la célèbre famille Gros à Vosne-Romanée, et de Jean-Paul Tollot, issu d’une vieille famille de viticulteurs de Chorey-lès-Beaune, a quitté sa Bourgogne natale pour explorer de nouveaux horizons.

Quand des bourguignons rêvent du Minervois

Après avoir repris le domaine familial en 1998, Anne Gros en a légué les rênes à ses enfants, qui s’en occupent aujourd’hui. La raison de ce départ ? Le projet de reprendre un domaine ailleurs avec son mari Jean-Paul Tollot, lui même issu d’une vieille famille de viticulteurs de Chorey-lès-Beaune. Ce duo a en effet jeté son dévolu sur des parcelles, un peu perdues, au nord du Minervois. Après de longues années à vinifier le pinot noir et le chardonnay, cépages rois de Bourgogne, les vignerons se sont intéressés aux variétés autochtones du Languedoc et travaillent avec curiosité et entrain le carignan, le cinsault, la syrah, le grenache et le marselan.

Motivés par la perspective de « recommencer à 0 » en Languedoc, leur décision de s’installer dans le Minervois provient tout d’abord d’un coup de cœur pour le domaine au cœur du Causse, composé de sols argilo-calcaires, de grès d’Assignan et de marnes… Un mélange unique. De plus, la position, à 220 mètres d’altitude (la zone viticole atteint même 500 mètres), aux portes du parc naturel du Haut Languedoc, permet aux vieilles vignes de s’épanouir parfaitement sous un climat tempéré. Il est donc peu étonnant que ces amoureux de la vigne aient perçu le beau potentiel de ce lieu ! Ils ont donc acquis 15 hectares qu’ils ont complétés, petit à petit, de 3 hectares. La cave, quant à elle, a été aussi construite au fur et à mesure, et a été pensée pour réduire au maximum l’utilisation d’énergie.

Exalter les vins de terroir

Indépendants, les vignerons ne cherchent pas à s’identifier dans un mouvement précis, même si la nature guide chacun de leurs gestes. A l’écoute du sol, du soleil, du vent ; ils cherchent à traduire au mieux les éléments qui font de ce lieu un endroit particulier. Le travail de la vigne se fait donc dans le plus grand respect, ils ont tout simplement commencé à travailler le terroir de la même manière que dans leur région d’origine. Ainsi, ils sont passés de quatre à dix cuvées, aux personnalités bien marquées, typiques des parcelles qui les ont vu naître. L’idée se résume en cette phrase qui est la leur : “exalter les vins du terroir.” Les raisins de ce vignoble du Minervois font partie de ceux qui sont vendangés le plus tardivement en raison de leur très lente maturation.

La vinification a lieu dans des cuves inox thermos-régulées pour la plupart des cuvées, sous température maîtrisées. La cuvaison dure entre 12 et 15 jours, selon la cuvée et le millésime, puis les jus de goutte et les jus de presse sont assemblés. C’est en vinifiant à la bourguignonne qu’Anne Gros et Jean-Paul Tollot ont réussi à créer leur signature, véritable pont entre leur passé bourguignon et leur futur en Languedoc ! Ce futur, ils le préparent doucement, avec l’aide d’un jeune vigneron languedocien, fort d’une grande connaissance du terrain d’Aigues-Vives, et de leur fils Paul, qui s’intègre petit à petit dans le projet.

Vifs, soyeux, harmonieux

Le premier millésime du domaine Gros-Tollot date donc de 2008. L’idée d’Anne Gros et de Jean Paul Tollot était de produire des vins à partager au cours d’un bon repas. Une façon pour eux de respecter le fruit des vignes, de sublimer ce que la nature offre de plus beau et de meilleur.

Les vins du domaine sont appréciés pour leur vivacité, leur fraîcheur et leur longue finale. Elégance et harmonie sont au rendez-vous, notamment à travers le toucher de bouche, soyeux et souple, qui importe beaucoup à nos vignerons. Nous vous conseillons de les consommer partir de deux ou trois ans, quand leurs tanins commencent à s’assouplir un peu.

En plus de présenter de belles cuvées à prix doux, le domaine est doté d’une maison d’hôtes, qui invite le voyageur à se perdre au cœur de la garrigue languedocienne… Un vrai bonheur !

Le domaine Gros-Tollot, ce qu’en disent les guides

Le Guide Vert de La Revue du vin de France

Anne Gros s’est lancée en 2007 avec son mari Jean-Paul Tollot dans l’aventure languedocienne. Le couple s’y dépense sans compter. Dès le premier millésime, 2008, la gamme des vins est apparue cohérente, soignée, avec des cuvées qui se révèlent plus sudistes dans les arômes que dans les profils de bouche. Les résultats obtenus en quelques années placent le domaine parmi les acteurs majeurs du Minervois.

Bettane+Desseauve 2**/3

Anne Gros, vigneronne hors pair de Bourgogne, s’est associée à Jean-Paul Tollot pour s’aventurer hors des richebourgs ou des échezeaux qu’elle affectionne. Ils sont installés dans un complexe ultra moderne et réalisent ici des vins de saveur. La fraîcheur est le fil rouge de leurs cuvées, qui présentent une belle unité de style. Nous avons apprécié l’énergie et le fruité de toutes les cuvées qui ont en commun beaucoup de saveurs. Des vins de grand goût, généreux et équilibrés dont les entrées de gamme ont une buvabilité réjouissante.

Les cuvées du domaine Anne Gros et Jean-Paul Tollot

IGP Vin de Pays des Côtes du Brian La 5050 (rouge) : Cette cuvée fine, fruitée et tendue n’a qu’une vocation. Celle de s’inviter à vos repas ou vos apéritifs conviviaux. 

Minervois L’O de la Vie (rouge) : Un assemblage de grenache et de syrah charnu et aromatique signé par une grande vigneronne bourguignonne.

Minervois La Ciaude (rouge) : Une cuvée en passe de devenir l’une des références du Minervois.

Minervois Les Fontanilles (rouge) : Quatre cépages languedociens, deux vignerons bourguignons, une belle réussite. 

Voir tous les vins du domaine

Voir tous les vins du Languedoc

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Rhums Plantation | Défricheur de terroirs

Entrez dans la gamme Plantation du maitre assembleur Alexandre Gabriel : sélection, assemblage, double-vieillissement et artisanat sont autant de clés du succès de cette maison.

Prochaine E-dégustation avec Jean-Marc Grussaute du domaine Camin Larredya à Jurançon

Dans le Sud-Ouest, seul le domaine Camin Larredya a réussi à décrocher 3 étoiles au Guide de La RVF… RDV avec son propriétaire, et nous !

Un plat, une histoire, un vin (5) : le couscous et le côtes-du-rhône Château de Fonsalette 2004

Contrairement à une idée répandue, le couscous, aujourd’hui un des plats préférés des Français, n’est pas arrivé chez nous dans les valises des rapatriés d’Algérie au début des années soixante. ...