• Auteur/autrice de la publication :

Le domaine de Vogüé

Ce domaine mythique de Bourgogne, entré dans la famille Vogüé en 1766, a été élevé au plus haut niveau par le Comte Georges de Vogüé, avec le concours de son régisseur Alain Roumier, qui représentait lui-même la troisième génération de Roumier en charge du domaine. Depuis le décès du Comte de Vogüé, en 1987, il est dirigé par sa fille, la Baronne Bertrand de Ladoucette, assistée de l’œnologue-conseil François Millet. Le Musigny, qui porte le nom de la famille propriétaire de cette parcelle au XIV° siècle, figure parmi les grands crus de Bourgogne…

Continuer la lectureLe domaine de Vogüé

Château Trotanoy

Le vignoble fut créé au milieu du XVII° siècle par la famille de Fontemoing, négociant à Libourne et propriétaire de plusieurs domaines, dont le Château Canon. La famille Giraud leur succéda et à la fin du XVII° siècle le vin était connu sous le nom de « Pomerol-Giraud Cru de Trotanoy ». Au XIX° siècle le domaine couvre 25 hectares, mais ventes, partages et successions diminueront de moitié sa surface à la fin des années 1920. Après la guerre, Trotanoy est vendu à la famille Pecresse, puis, en 1953, à Jean-Pierre Moueix. Les…

Continuer la lectureChâteau Trotanoy

Château Chasse Spleen

Charles Baudelaire et Lord Byron ont été les plus ardents et célèbres ambassadeurs de ce vin, qui figure aujourd’hui parmi les crus bourgeois les plus emblématiques du Médoc, et ce pas uniquement en raison de son nom particulièrement inspiré... Le vignoble, dont l'âge moyen est de 30 ans, est implanté sur les meilleures parcelles de la croupe de Grand Poujeaux, un sol graveleux et profond. Après des vendanges manuelles, la vinification se déroule dans des cuves en inox thermo-régulées et ciment. Traditionnel, l’élevage varie de 12 à 14 mois. Les vins vieillissent en…

Continuer la lectureChâteau Chasse Spleen

Ravages du phylloxera : une histoire à rebondissement

Entre 1860 et 1880, un groupe de pucerons américains, répondant au nom savant de Daktulosphaira vitifoliae, ravagea les vignobles européens. Depuis le passage de ces redoutables parasites des feuilles et des racines de la vigne, la plupart des vignes européennes sont maintenant greffées sur des porte-greffes américains résistant au phylloxéra. À partir de 1980, un nouveau type de phylloxéra (biotype B) a été identifié en Californie sur des vignes pourtant greffées sur des porte-greffes prétendument résistants. C'est ainsi que les vignobles de Napa et Sonoma ont du être replantés en grande partie à…

Continuer la lectureRavages du phylloxera : une histoire à rebondissement