Un second vin, c’est quoi ?

Pavillon rougeLe second vin est un vin produit sur le même terroir que celui du
château mais généralement issu des parcelles les plus jeunes. Acquérir
un second vin, c’est faire entrer dans sa cave un peu de la magie du
grand cru … sans en payer le prix. Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Etiquette Pavillon rouge Château MargauxLe second vin est en quelque sorte le grand vin d’un château mais en
modèle réduit, avec des caractéristiques assez proches mais avec un peu
de « moins » en tout : moins de complexité, moins de puissance, moins de
persistance, moins de finesse, moins d’aptitude à la garde. A savoir
aussi : la part de la récolte qui n’est pas retenue dans le grand vin
pour cause de maturité insuffisante des baies est également déclassée
dans le second vin. Et, certaines années, la sélection est sévère,
certains châteaux n’hésitant pas à écarter 50%, voire plus de leur
production pour ne réserver que le meilleur à leur premier vin.

Une longue histoire

D’abord réservé aux crus classés du Bordelais, le phénomène s’est
répandu. Le Château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande a ainsi
trouvé trace dans ses archives de l’envoi de son second vin à
l’Exposition de Moscou en 1874. Le Pavillon de Margaux, second du
premier cru classé de Margaux, existe depuis 1908. Au lendemain de la
Seconde Guerre Mondiale, le Château Figeac avait mis sur le marché ce
qui, à l’époque, s’appelait une deuxième marque. D’épisodique, la
commercialisation d’un second vin est devenue systémLes Forts de Latouratique au début des
années 80, lorsque les prix des grands bordeaux ont commencé à flamber.

Rapport qualité prix et … spéculation

Certains seconds vins sont particulièrement spéculatifs, le second de
Lafite Rothschild en tout premier lieu. Ce premier cru classé de
Pauillac étant activement recherché par les amateurs chinois, les
Carruades de Lafite enregistrent un engouement identique. Sur le
millésime 2005 par exemple, les Carruades étaient commercialisés en
primeur à 55€, un prix largement comparable à celui de nombre de crus
classés, et en tout état de cause supérieur au prix de sortie des
châteaux La Lagune, Beychevelle, Talbot, Gruaud Larose, Giscours, entre
autres. Et pourtant, ce second vin s’est apprécié de plus de 90%, soit
une cote de 105€ à fin mars 2009 ! Tous les seconds vins ne connaissent
pas le même succès, bien sûr, et les Carruades constituent un cas tout
à fait à part. Les Forts de Latour et le Pavillon Rouge de Château
Margaux font partie des crus recherchés par les amateurs qui ne peuvent
s’offrir leurs aînés, car ils bénéficient des mêmes méthodes de culture
et de vinification que le grand vin.

Carruades de LafiteEt, dans certaines années, le
second s’approche singulièrement de la cuvée principale, en termes de
qualité… mais pas de prix ! Même succès pour le Clos du Marquis,
généralement issu des vignes du Petit Clos et des parcelles extérieures
au Grand Enclos (à l’origine du Grand vin de Léoville), qui a su
s’imposer parmi les meilleurs crus du Médoc. A noter, certains crus
commercialisent leur second vin sous l’étiquette d’un autre château
dont ils sont également propriétaires. C’est notamment le cas du
château Moulin Riche, dont les vingt hectares de vignes, implantés sur
des croupes de graves profondes et de sable éolien, concourent à
l’assemblage du grand vin de Léoville Poyferré, auquel ils apportent
les caractéristiques d’un terroir magnifique.

Prudence tout de même, sur une bonne partie, voire une majorité de
seconds vins : nombre d’amateurs vous affirmeront que leur rapport
qualité-prix s’avère souvent moins intéressant que celui d’un bon cru
bourgeois. Des vins à réserver aux buveurs … d’étiquette ?

Consultez la liste des seconds vins en vente actuellement.
Consultez la liste des vins de Bordeaux en vente actuellement.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

La saga des cépages – Episode 4 – Les cépages de la Vallée du Rhône (1ère partie, le nord)

Cette semaine nous nous intéressons à la généalogie et à l’histoire des cépages du nord de la vallée du Rhône. Syrah, marsanne, roussanne et viognier sont les quatre seuls cépages ...

Le saviez-vous : tokay ou pinot gris, quelle différence ?

Encore appelé il y a peu « tokay pinot gris », le cépage pinot gris est aussi présent dans sa Bourgogne originelle ...

Conseil : comment conserver ses vins bien au frais

Lorsque le thermomètre grimpe, les degrés tapent vite sur la tête. La température de service doit être adaptée car le plaisir de boire du vin en dépend. Quelques conseils pour ...