Salon d’Ampuis, magnificence au pays de la syrah

Professionnels et particuliers passionnés du Rhône ont vécu cette année un réel ascenseur émotionnel. En effet, la version 2022 de l’emblématique salon d’Ampuis a été repoussé à fin avril sous conditions d’amélioration des conditions sanitaires. Il a finalement bien pu avoir lieu et les amateurs réjouis se sont bousculés pour apprécier les vins proposés à la dégustation par des vignerons rhodaniens très accueillants. Il faut dire que les vins que nous avons eu la chance d’avoir dans nos verres cette année ont fait honneur à leur réputation et au magique 45ème parallèle. Nous vous contons dans cette article notre périple dans la capitale de Côte-Rôtie, Ampuis !

Voici nos carnets de dégustation avec plusieurs partenaires de haut vol :

Les icônes

Paul Jaboulet-Aîné

La Chapelle Jaboulet

Figure phare du Rhône avec son incontournable cuvée « La Chapelle » en Hermitage, Caroline Frey réalise des vins salués par la critique sur les plus belles appellations en Rhône nord.

Condrieu – Les Grands amandiers 2020
Belle tension pour un Condrieu gourmand et tonique. Des notes florales et toastées se mêlent aux arômes de fruits blancs. Un beau Condrieu qui gagnera en complexité au bout de quatre à cinq ans.

Côte-Rôtie Domaine des Pierrelles 2019
La syrah s’exprime avec complexité, avec des arômes de fruit rouge, des notes animales et épicées. Le jus est intense tout en étant soyeux.

Hermitage la maison bleue 2018
L’ancienne « petite chapelle » a vu son nom changer pour éviter les confusions avec sa grande sœur.  
Un vin racé qui nous a plu de par ses élégantes notes poivrées, ses arômes de fruits bien mûrs et sa belle longueur.

Hermitage La Chapelle 2012
Très épicé et fruité, puissant et persistant, ample et frais, on est ici face à un grand vin qui marque l’esprit. Un Hermitage qui joue dans la cour des plus grands.

Domaine Vernay

Christine Vernay nous avoue un millésime 2021 assez compliqué à encaisser, avec jusqu’à 80% de raisin en moins sur ces parcelles. En revanche, elle nous confirme qu’il sera de qualité, avec notamment une belle fraicheur sur les rouges. 

Condrieu Les terrasses de l’empire 2020
Un Condrieu aux arômes intenses de pêche et de poire, des notes légèrement mentholées. La tension est apportée par le sol granitique. C’est une très jolie cuvée.

Côte-Rôtie Blonde du seigneur 2019
Au nez on retrouve la framboise juteuse, la rose et la violette. Le toucher de bouche est soyeux, on retrouve une belle acidité en finale et des tanins souple et délicats, pour un côte-rôtie.

Côte-Rôtie Maison Rouge 2019
Les raisins proviennent de vieilles vignes en Côte Blonde. S’il est encore jeune, la concentration sur la griotte, l’eucalyptus et les herbes nous a marqué. Les épices et le poivre dominent en finale, une très belle cuvée.

Guigal

La Mouline, La Landonne, La Turque de Guigal

On ne présente plus le domaine qui satisfait de nombreux amateurs grâce à la régularité de ses vins de négoce, et qui séduit les plus avertis grâce à ses cuvées confidentielles exploitées et vinifiées de bout en bout.

Condrieu 2020
Assemblage de vins de négoce et de vins du domaine. Très aromatique et floral, sur le litchi, la rose et le beurre.

Condrieu 2019 La Doriane
Le même élevage (8 mois) mais 100% de fut neuf sur cette cuvée réalisée exclusivement avec des raisins du domaine. On retrouve plus de gras, d’arômes beurré/brioché tout en maintenant un très bel équilibre et une belle longueur.

Château d’Ampuis 2018
38 mois en fûts neuf pour ce vin 100% domaine. Des notes de fruits rouges et noirs adoucissent les tanins. La finale nous marque par sa fraicheur et ses arômes herbacés.

La Mouline 2018 / La Turque 2018 / La Landonne 2018
Trois cuvées mythiques très confidentielles qui s’arrachent aux enchères sur iDealwine. Chacune dans leur style, avec leur caractère propre, ces 3 monuments du Rhône jouent entre élégance, concentration et complexité aromatique.

La Mouline
Seule cuvée de Côte Blonde, elle est certainement la plus accessible dans la jeunesse, avec ses tanins moins serrés et ses notes d’herbes, de cacao et une minéralité très fine et élégante en finale. 

La Turque
Marque par son profil très floral et ses notes épicées de girofle et de cannelle. Magnifique persistance aromatique.

La Landonne
Cuvée plus structurée, s’impose par ses arômes de chocolat, d’épices et de fruits noirs.

Trois très grandes bouteilles de garde à oublier dans sa cave.

Finesse et profondeur

Clusel Roch

Clusel Roch Vins

Un domaine qui essaie de travailler le plus « naturellement possible », en évitant les traitements chimiques et en limitant toute « importante mécanisation ». Les vins dégustés nous ont convaincus, et le domaine avait apporté des vieux millésimes pour laisser apprécier aux visiteurs le superbe travail du temps sur ses vins… malin ! 

Viaillère 2018 (élevage 2 ans avec 25% de chêne neuf)
Un nez mentholé et épicé, avec des notes de vanille qui s’expriment délicatement.
En bouche des arômes de cassis de mêlent à des notes de végétal noble.

Champon 2018 (élevage 2 ans avec 20-25% de chêne neuf)
Un vin plus structuré, s’ouvrant avec des arômes traditionnels de fruits noirs et d’épices. Sa belle profondeur et sa structure le destinent à la garde.

Les Grandes Places 2018  (élevage 2 ans avec 25% de chêne neuf)
Finesse, profondeur et structure pour ce grand vin de garde aux notes de fruits noirs et de sous-bois.

La Viaillère 2012
Le vin s’est métamorphosé, le jus est infusé avec des notes fruitées, mentholées et du réglisse. 

Les Grandes Places 2012
Le vin est plus expressif et complexe que dans sa jeunesse et dispose encore d’une belle structure. A garder encore quelques années pour atteindre l’apogée !

Stéphane Montez – Domaine du Monteillet

Les Condrieu de Montez


Valeur sûre du Rhône Nord, Stéphane Montez délivre des vins blancs et rouges expressifs et bien équilibrés. Il applique dans les chais les enseignement acquis dans des vignobles internationaux, tout en se concentrant sur le terroir. On se focalisera ici sur les blancs.

Saint Joseph Blanc 2020
Un assemblage roussanne et de marsanne sur les fruits jaunes, rehaussé par une légère amertume.

Condrieu les grandes chaillées 2020
Un Condrieu avec une belle fraicheur et une légère amertume, aux arômes floraux et fruités (acacia).

Condrieu Les Chansons 2020
Ce Condrieu bénéficie de 20 mois d’élevage contre 11 pour le précédent.
Un millésime percutant sur cette cuvée qui allie puissance aromatique et fraicheur !

Grillette
Assemblage de 3 millésimes (2016, 2017, 2020) pour cette cuvée dont les vignes jouxtent celles de Château Grillet. La densité du jus est hors norme. On décèle des notes toastées caractéristiques des Château Grillet, ainsi que la tension, l’équilibre et la richesse aromatique propre à ses vins.  

Vignobles Levet

Vins de Levet Côte-Rôtie

Nous avons échangé avec Agnès Levet, qui représente la 4ème génération pour ce domaine créé en 1929. Elle cultive sur le vignoble des vieilles vignes de syrah en petite serine, l’ancienne variété de la syrah, sur l’appellation Côte-Rôtie.

Améthyste 2019
Un vin puissant, persistant et élégant, mêlant fruits noirs et épices. Quoi que jeune, la cuvée délivre des tannins relativement souples.

Maestria 2019
Une cuvée plus en rondeur mêlant fruits noirs, violette, épices et des notes fumées. Les tannins plus fermes destinent ce vin vigoureux à une longue garde.

La Péroline
L’étiquette de la bouteille est une peinture signée de la main d’Agnès elle-même. Si l’œuvre représente un paysage irradié par le soleil, le jus est quant à lui assez fin avec des arômes de fruits et d’épices persistants. On dénote également une sensation de minéralité. Sans doute un grand vin à son apogée !

Domaine Jasmin

Domaine Jasmin vins Côte-Rôtie


Si nous nous rendons gaiement sur le stand de Patrick Jasmin, c’est avant tout pour leurs côte-rôtie dont la réputation n’est plus à faire ! Ses vins fins, agréables dans la fraicheur de leur jeunesse et mature et complexe dans leur grand âge, plaisent autant aux amateurs qu’à la presse. C’est également pour l’accueil de Patrick et d’Arlette. Cette dernière nous ayant informé d’un changement prochain des étiquettes pour plus d’uniformité dans les cuvées, affaire à suivre.

Côte-Rôtie Giroflarie 2019
La cuvée est le résultat de l’assemblage de 14 parcelles avec différents types de sols en Côte-Rôtie. Le nez s’ouvre sur les épices et les notes de sous-bois. En bouche le viognier apporte de la souplesse au vin, qui s’avère frais et persistant, sur des arômes d’épices, de violette et fruits noirs. Un vin qui séduit nos équipes à chaque dégustation.

Oléa 2018
Une cuvée produite à partir de futs sélectionnés, qui de surcroît bénéficie d’un élevage de trois ans au lieu de deux ans pour Giroflarie. Le jus, plus concentré, conserve son velouté et les arômes caractéristiques de sa petite sœur. On peut attendre alors encore plus de richesse et de complexité à son apogée.

Alain Voge

Le domaine étant surmené par l’affluence sur son stand, nous avons eu du mal à avoir des informations précises sur leurs derniers millésimes…! La propriété s’est en effet forgé une belle réputation sur ses grands vins blancs de Saint Péray et ses Cornas tout en finesse.

Saint Péray Ongrie 2019
Cette cuvée se démarque de la cuvée Harmonie par un élevage plus long (13 mois), par sa belle fraicheur et ses notes florales marquées (rose, acacia). Un coup de cœur chez nos dégustateurs.

Saint Péray Fleur de Crussol 2019
L’élevage en fut prolongé (17 mois) apporte du gras, un boisé et une sensation ample à cette cuvée qui perd un peu en délicatesse mais qui gagne en intensité. La parcelle a entièrement gelé l’année dernière… Il n’y aura pas de millésime 2021.

Saint Péray Les bulles d’Alain 2016
Si les bulles très présentes en attaque pourraient en désarçonner quelques-uns, on se satisfait de la fraicheur et des aromes de fruits frais (verts et jaune) pour un excellent rapport prix plaisir pour une méthode traditionnelle.

Cornas Vielles Vignes 2019
Les raisins proviennent de parcelles de mi-côteau. Le vin est souple, frais et élégant, sur les fruits noirs et l’olive. Encore jeune assurément.

Cornas Chapelle Saint Pierre 2019
Cet assemblage de parcelles d’altitude (autour de 400m) s’exprime plus en rondeur et en profondeur que le reste de la gamme, un bijou à faire vieillir sagement.

Hétéroclisme

Maison Stéphan

Condrieu de Stephan

Icone nature du Rhône Nord, le domaine se démarque par cette approche et par l’originalité de ses vins. Une dégustation immanquable !

Côte-rôtie Bassenon 2019
Un assemblage avec 20% de viognier. Le plus haut autorisé dans l’appellation, et également le plus haut de ce que nous avons pu goûter sur le salon. Le viognier apporte de la rondeur à ce vin aux arômes de fruits noirs (cerise, cassis) et d’épices. Un côte-rôtie très plaisant, vibrante de pureté, même dans sa jeunesse.

Côte-rôtie Tupin 2019
Le jus est composé à 100% de serine, la variante de la syrah autochtone. Il se distingue par des notes puissantes florales et animales qui en feront un compagnon de choix pour accompagner un gibier ou un plat à base de champignons.  

Condrieu Tinal 2020
Rareté parmi les raretés, moins de 1000 bouteilles de ce Condrieu sont produites. Les vieux pieds de viognier font des merveilles sur cette cuvée qui allie richesse et densité à une grande fraicheur… la marque des grands !

Julien Pilon

Les vins blancs de Julien Pilon

Un vigneron à l’approche singulière, comme le prouve sa large gamme de blancs aériens qui détonnent en Rhône nord. Les rouges dégustés étaient également d’une grande finesse.

Saint Joseph Un dimanche à Lima 2020
Cet assemblage de marsanne et de roussanne mêle agrumes et notes florales.
La cuvée évoque le tour du monde réalisé il y a quelques années par le vigneron et sa fille, dont la destination finale fut Lima.

Prisme Hermitage Blanc
La marsanne est préférée à la roussanne par le vigneron pour son amplitude. Là encore ce sont étonnamment les agrumes qui prédominent, accompagnés par des notes fumées et de la bergamote. Une belle surprise.

Condrieu Vernon
Un Condrieu délicat. Sans gras ni beurré, les fruits mûrs se mêlent aux notes de rose. La fraicheur marquée enjolive la bouche.  

Côte-Rôtie Coupe Jarret
Le jus fait preuve d’une belle souplesse, et parait infusé. Le vin est fruité et complexe avec des touches de lard et un goût fumé.

Cornas L’élégance du caillou
Plus concentré que le côte-rôtie, ce Cornas dévoile des arômes de fruits noirs et de cacao. Là encore, une franche réussite.


  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

vin rouge

Un nouveau Quiz iDealwine conçu avec la RVF en vue du salon de Bruxelles

Envie de tester vos connaissances ? A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 20 octobre, iDealwine vous pose une question par jour. Répondez correctement et vous pourrez gagner des bons d’achat iDealwine ...

iDealwine BFM Business

Romanée-conti 1945 : analyse d’une enchère record

L’enchère record enregistrée sur une romanée-conti 1945 pose question... Retrouvez l’analyse qu’en fait Angélique de Lencquesaing sur BFM Business.

Succès aux enchères des chardonnays de Bourgogne, des hermitages et des vieux millésimes de Champagne

Lors de la vente qui s’est clôturée on-line sur iDealwine le 26 novembre dernier, les prix des grands bordeaux récents sont demeurés stables. En revanche, ceux des grands vins blancs ...