Mas Amiel, as des as à Maury

L’histoire de ce domaine implanté au pied des Pyrénées commence autour d’une table à jeu. Ce sont actuellement 152 hectares de vignes qui sont aujourd’hui exploités par Olivier Decelle et son équipe. Le Mas Amiel, c’est une exploitation empreinte d’un esprit familial, de la transmission du savoir-faire et de l’artisanat, mais c’est aussi un domaine qui se réinvente sans cesse, au point de devenir une icône de l’appellation Maury. Nous avons eu la chance d’interroger Nicolas Raffy pour en connaître un peu plus sur le Mas Amiel.

L’histoire de ce domaine commence il y a un peu plus de deux siècles, autour d’une table à jeu. De chaque côté de cette table, deux hommes : un homme d’église, l’évêque de Perpignan, et de l’autre un ingénieur des Ponts et Chaussées, monsieur Raymond Etienne Amiel. Que s’est-il passé ? Personne ne saura jamais… L’on peut imaginer que l’évêque, pas très en forme ce jour-là, était à cours de francs. Quoi qu’il en soit, l’homme d’église a été contraint de miser l’une de ses terres, le « domaine de Goudous », composé d’une dizaine d’hectares de vignes au beau milieu de la garrigue. Et en cette année 1816, alors que l’ingénieur se lève pour quitter la table de jeu, c’est en tout nouveau propriétaire de cette propriété qu’il prend fièrement congé les lieux. Le domaine prend le nom de son propriétaire, le Mas Amiel. Durant toute son histoire, trois familles vont se succéder à sa tête. D’abord les Gouzy, famille qui replante le vignoble après le terrible phylloxéra. En 1907, c’est la famille Dupuy qui reprend l’exploitation en la personne de Charles Dupuy, dont le fils fera connaître la marque Mas Amiel. En 1999, Olivier Ducelle, propriétaire actuel du Mas Amiel, tombe sous les charmes de cette propriété qui représente alors près de 226 hectares, dont 155 plantés de vignes. L’histoire continue encore aujourd’hui dans ce domaine qui continue de transmettre cet esprit familial de transmission du savoir-faire et d’artisanat, malgré des volumes aujourd’hui conséquents.

Au moment où Olivier Decelle reprend le domaine, celui-ci produit majoritairement des vins doux naturels, comme cela se fait à Maury depuis les années 1930. A force d’observation dans les vignes, les équipes se rendent compte de la richesse des sols et des terroirs, et du réel potentiel à produire également au Mas Amiel des vins secs de haut niveau, qui pourraient atteindre une renommée mondiale. Cette pratique se faisait en effet au Moyen Age ainsi qu’au XIXème siècle. Pari lancé, à force de travail, le Mas Amiel porte ce projet de création de l’AOC Maury sec comme un véritable sacerdoce. En 2011 l’AOC est créée et valorise ainsi les vins secs de l’appellation Maury, avec comme première cuvée, la cuvée Légende du Mas Amiel. Olivier Decelle se rend également compte de l’importance de convertir son domaine en bio et en biodynamie, alors que les pratiques sont déjà courantes au Mas Amiel, sans être pour autant certifiées par un label. « Il nous fallait faire ce choix éthique de passer à la certification, par respect et transparence vis-à-vis de nos clients » précise Nicolas Raffy, l’œnologue du domaine. C’est ainsi que le domaine est certifié bio depuis 2017, 2020 sera l’année de la biodynamie, l’exploitation étant encore actuellement en conversion. « L’idée de ces pratiques est de prévoir et non de guérir, comme on l’a toujours fait au Mas Amiel. Nous essayons de lire dans la nature, de l’écouter et de la comprendre au lieu de la contraindre ». C’est pourquoi, sur les 22 personnes qui travaillent à l’année au domaine, celles qui œuvrent aux vignes sont séparées en petits groupes responsables d’un certain nombre de parcelles, afin qu’il y ait une vraie continuité dans les vignes, et une profonde connaissance des terres et de leur spécificité.

Ce sont actuellement environ 152 hectares de vignes qui sont plantés sur 130 parcelles, le tout en grenache, grenache, maccabeu, carignan, syrah, muscat et grenache gris. Aux vignes, les chevaux viennent parfois épauler le travail de l’homme afin qu’il soit plus précis qu’un tracteur, ce notamment dans les vieilles vignes et dans les jeunes vignes. Cette pratique est aussi une façon d’assurer le non-tassement des sols et de permettre leur respiration. Les vendanges sont bien entendu réalisées manuellement « nous tenons à être liés à notre territoire jusqu’à décider des vendanges manuelles, et avoir une équipe de 120 vendangeurs durant 1 à 2 mois, il s’agit également d’un choix éthique ». Les vendanges sont transportées en petites caisses de 15kg afin de préserver les baies et leur qualité. Le tri est réalisé de manière douce, grâce à un système ultra-sélectif. Le Mas Amiel produit trois gammes de vins différents :

  • Les vins secs, rouges et blancs : fruits de l’AOC portée par le Mas Amiel, ces vins sont vinifiés séparément afin de préserver le caractère propre de chaque terroir. L’élevage est réalisé en petits foudres de 15, 40 ou 45 HL. Pour une certaine partie de ces vins, l’idée est bien de valoriser les parcelles qui, de l’une à l’autre, produisent des cuvées totalement différentes, des sortes de « climats du Roussillon » que le grenache révèle aisément.
  • Les vins doux, les vintages : ce sont des vins mutés qui sont consommés dans leur jeunesse. La vinification est effectuée de manière à ce que le vin reste équilibré et frais. Le mutage a lieu sur grains, et est suivi d’une macération qui dure une trentaine de jours. Suite à cela, les vins passent leur premier hiver dans des cuves.
  • Les vins doux oxydatifs : n’avez-vous jamais vu de photo du fameux « parc aux 1000 bonbonnes » du Mas Amiel ? Après mutage, les vins sont placés au mois de juin dans des bonbonnes de verre qui resteront pendant un an dehors. Le verre permet de laisser passer la lumière qui agit sur le vin, en plus des températures. Ces dames-jeannes sont tout juste bouchées pour empêcher les insectes d’y entrer, mais laissent passer l’air et l’oxygène qui travaille aussi les vins. Après une année rude, les vins sont placés dans des immenses foudres de 60 litres, âgés de 130 ans. C’est un long sommeil qui les attend alors, 20, 30 ou 40 ans, en attendant que l’œnologue ou le caviste – d’une autre génération que celui qui avait enfermé ces vins plusieurs décennies avant – ne viennent « piocher dans cette riche bibliothèque pour faire ses assemblages et ainsi créer une cuvée qui sera commercialisée». Ces cuvées témoignent bel et bien de la transmission si propre du Mas Amiel.

Ce qu’en disent les Guides

Le Guide Vert de La Revue du vin de France dessert deux étoiles sur trois au Mas Amiel. « Première pierre de l’édifice viticole d’Olivier Decelle, ce vaste domaine, qui a longtemps été le fer de lance des grands vins doux naturels, évolue brillamment depuis son rachat il y a plus de quinze ans. Sans négliger, bien au contraire, les vins doux, Olivier Decelle a immédiatement perçu la grande aptitude des terroirs de Maury à produire des vins rouges secs de haute expression, et s’est donné les moyens de les réussir. Sous la houlette du talentueux directeur Nicolas Raffy la gamme s’agrandit et se réinvente par petites touches, avec des vins aimables, jeunes, mais capables de vieillir, telle la cuvée Initial, et des cuvées parcellaires plus ambitieuses, qui atteignent un niveau spectaculaire dans les derniers millésimesPlus que des curiosités, ce sont de grands vins, encore abordables pécuniairement et capables d’accords gastronomiques multiples et flamboyants »

C’est quasiment un sans-faute chez Bettane et Desseauve, qui accordent quatre étoiles sur cinq à ce domaine prestigieux : « Olivier Decelle (également propriétaire du château Jean Faure à Saint-Émilion) a fait œuvre de mécène en le remettant peu à peu dans un parfait état de production, secondé en cela depuis 2007 par Nicolas Raffy, amoureux de ces terres. Avec la conversion vers la biodynamie, lexpression des vins va certainement encore évoluer dans les années à venir. Si les vins doux naturels nont pas été délaissés, loin sen faut, laccent a été porté sur la production de vins secs très modernes, avec une largeur de gamme qui couvre tous les styles. Une source incontournable ! ».

Retrouvez les vins du Mas Amiel en vente sur iDealwine :

Côtes du Roussillon Origine (Rouge) : Une cuvée imaginée pour mettre en avant l’art de l’assemblage : trois parcelles entrent à part égale dans la composition de ce vin aux effluves de cerise noire.

Maury 30 ans d’âge (Rouge) : Ce 30 ans d’âge a été vieilli dans le fameux parc aux 1000 bonbonnes du Mas Amiel. Un vin oxydatif d’une fraicheur déconcertante.

Maury Vers Le Nord (Rouge) : Ce vin au nez d’agrumes met réellement en avant la richesse de la parcelle Devèze dont il est issu, une « terre rare ».

Maury Voyage en Météore (Rouge) : Un nom presque poétique qui rappelle que ce vin provient d’une parcelle de grenache noir plantée auprès d’un éboulis de grès rouge qui flamboie à la lumière du lever du soleil.

Maury 40 ans d’âge (Rouge) : Tentez l’expérience de goûter ce 40 ans d’âge d’un des domaines de Maury spécialiste dans le savoir-faire des vins doux oxydatifs.

Maury Vintage Réserve (Rouge) : Cette cuvée de vin doux 100% grenache noir provient de parcelles de vieilles vignes, âgées de 50 à 60 ans.

Maury Altitude 433M (Rouge) : Prenez un peu de hauteur : cette magnifique cuvée est issue des parcelles les plus hautes du Mas Amiel, à 433 mètres d’altitude.

Maury Vintage Blanc (Blanc) : Ce 100% grenache gris offre un joli mélange de différents fruits : pamplemousse, mandarine, pomelos…

Maury 20 ans d’âge (Ambré) : Ce 20 ans d’âge arbore une somptueuse robe ambrée qui promet des effluves de figues sèches et d’épices douces.

Maury (Ambré) : Un vin chaleureux et charpenté toutefois relevé par une fraîcheur exceptionnelle. Un mythe vinique réalisé par un domaine qui a contribué au renouveau de cette belle appellation.

 

Découvrez tous nos vins sur iDealwine.com

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Astuce : comment remporter plus d’enchères ?

Comme il peut être frustrant de manquer un lot à quelques euros près ! Découvrez notre astuce pour optimiser vos ...

Championnat RVF

Les Belges champions de… France de dégustation !

Bravo à l’équipe qui a remporté le championnat de France de dégustation de la RVF le 18 janvier dernier! La Belgique commence bien l’année et enregistre à nouveau une belle ...

Domaine Méo-Camuzet

Au début du XX° siècle, Etienne Camuzet, vigneron à Vosne Romanée et député de la Côte-d’Or, décide d’agrandir son domaine ...